Navigation – Plan du site
Politique

Gilets Jaunes : la carte (les réseaux sociaux) précède le territoire (les ronds-points)

Jean-Marc Vernier
p. 151-158

Résumés

Peu d’attention a été portée aux significations de la « forme » prise par le mouvement des Gilets Jaunes : le triptyque rond-point /gilet jaune/réseaux sociaux. Ces formes singulières sont analysées dans cet article. En premier lieu, il est rappelé l’importance symbolique de la voiture qui est au cœur de ce mouvement, les manifestants se sentant victimes d’une « chasse à l’automobiliste ». Le mythe de la voiture est écorné. Mais ces manifestations ne tombent pas du ciel, elles ont été largement préparées, dès le début 2018, par des groupes nés sur Facebook intitulés « Colère ». L’emblème du mouvement (le gilet jaune) se révèle vide de sens et le moyen d’action (le blocage des ronds-points) une impasse. Tout cela ne pouvait que s’effilocher dans un simulacre de démocratie sans État.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

La voiture à bout de souffle : un mythe écorné
La gestation du mouvement : la limitation de la vitesse à 80 km/h
L’impact de la limitation de la vitesse
Le rôle du mouvement « Colère » né sur Facebook début 2018
Un emblème (gilet jaune) vide de sens par trop-plein de revendications (passions tristes et ressentiment à l’œuvre)
L’impasse des ronds-points
Le vide politique et la boucle « tautologique » des réseaux sociaux

Aperçu du texte

« En cet empire, l’Art de la Cartographie fut poussé à une telle Perfection que la Carte d’une seule Province occupait toute une Ville et la Carte de l’Empire toute une Province. (…) les Collèges de Cartographes levèrent une Carte de l’Empire qui avait le Format de l’Empire et qui coïncidait avec lui, point par point. (…) cette Carte Dilatée était inutile (…). Dans les Déserts de l’Ouest subsistent des Ruines très abîmées de la Carte. » Jorge Luis Borgès

Les commentateurs ont abondamment analysé les raisons profondes du mouvement des Gilets Jaunes, ses revendications, sa sociologie, son impact politique, etc. Mais, peu d’attention a été portée aux significations de la « forme » prise par celui-ci : le triptyque rond-point / gilet jaune / réseaux sociaux. Ces formes singulières sont analysées dans cet article. En premier lieu, il est rappelé l’importance symbolique de la voiture qui est au cœur de ce mouvement, les manifestants se sentant victimes d’une « chasse à l’automobi­liste ». ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marc Vernier, « Gilets Jaunes : la carte (les réseaux sociaux) précède le territoire (les ronds-points) », Quaderni, 99-100 | 2020, 151-158.

Référence électronique

Jean-Marc Vernier, « Gilets Jaunes : la carte (les réseaux sociaux) précède le territoire (les ronds-points) », Quaderni [En ligne], 99-100 | Hiver 2019-2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 11 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1551 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.1551

Haut de page

Auteur

Jean-Marc Vernier

Membre fondateur de Quaderni

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals