Navigation – Plan du site
Dossier

Les nouveaux outils du pouvoir : tours et atours technologiques de l’autorité

Étienne Candel
p. 137-150

Résumés

En quoi le numérique est-il porteur, au juste, de pou­voirs ? Cet article propose une approche des médias informatisés ancrée avant tout dans la matérialité écrite de ces outils, qui assurent des médiations sociales et humaines, investissent leurs usagers de capacités symboliques et leur permettent de déployer leur action dans le monde. Tenant à la fois le cas strictement politique des outils de contrôle et de maîtrise mis à disposition des gouvernants et la puissance sourdement impli­quée dans les jeux ordinaires des interfaces, l’article analyse avant tout le pouvoir des objets numériques sous l’aspect du visible. À cette étude est adjointe une observation du faire numérique, entre manipulation des objets et régime généralisé de leur valorisation. Les tours technologiques de l’autorité, explique-t-il ainsi, sont indissociables de leurs atours, par lesquels des outils sont investis symboliquement comme signes de la puissance.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Voir : la figure ordinaire du gestionnaire
Du pouvoir sur l’objet
Un petit pouvoir sur son petit monde
Un pouvoir sur le monde
Faire : le pouvoir numérique en exercice
Une exigence de maîtrise
Culturalisation
Le palier de l’écriture
Conclusion : des nouveaux sceptres

Aperçu du texte

L’appropriation des réseaux et plus généralement des médias informatisés se fait par la médiation de la lecture et de l’écriture ; se constituer en auteur, en lecteur, et, à l’intérieur même de ces rôles structurants, comme une autorité, se fait par la mise en œuvre de signes écrits, établis dans une négociation entre la technicité du média et le projet de communication des individus. Cette réflexion de fond, qui illustre le pari historique de Quaderni de penser les technologies solidaire­ment de la communication et du pouvoir, s’inscrit dans une optique anthropologique longue : il n’y a pas de pouvoir, pas d’autorité entre les hommes sans que soient mobilisés, à l’appui de cette rela­tion, des ensembles de matérialités techniques qui sont aussi des ensembles de signes. Si je me propose ici de revenir sur ces « tours technologiques de l’autorité », c’est parce que quelque chose se passe avec les médias numériques, qui mobilisent du social (c’est leur logique même d’outils et d’objet...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Étienne Candel, « Les nouveaux outils du pouvoir : tours et atours technologiques de l’autorité », Quaderni, 99-100 | 2020, 137-150.

Référence électronique

Étienne Candel, « Les nouveaux outils du pouvoir : tours et atours technologiques de l’autorité », Quaderni [En ligne], 99-100 | Hiver 2019-2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 04 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1576

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals