Navigation – Plan du site

AccueilNuméros101DossierGouverner sans conseillers en com...

Dossier

Gouverner sans conseillers en communication. Les gouvernements du Frente Amplio en Uruguay (2005-2020)

Ivan Schuliaquer
p. 97-116

Résumés

Dans cet article, nous analysons la relation entre les gouvernements de gauche du Frente Amplio en Uruguay et les médias, plus précisément la première et la seconde présidence de Tabaré Vázquez (2005-2010/2015-2020) et celle de José « Pepe » Mujica (2010-2015). Les deux présidents ont signalé que les grands groupes médiatiques uruguayens étaient des acteurs-clés de leur opposition politique. Or, ils ont gouverné sans conseillers en communication et ont obtenu une couverture médiatique favorable. Afin d’interroger les conditions expliquant cette situation, l’article se compose de trois parties. La première propose un modèle d’analyse des systèmes média­tiques nationaux et l’applique au cas uruguayen. La deuxième explore la manière dont les politiques de communication et la communication politique ont été négociées dans le pays. La dernière partie montre que les présidents ont su imposer certaines conditions à leurs apparitions médiatiques et que les grands groupes médiatiques ont réussi à négocier les politiques de régulation médiatique. De ce fait, il n’est pas étonnant que les acteurs politiques et médiatiques n’aient pas cherché à modifier les règles régissant leurs rapports. Cela peut s’expliquer par certaines conditions structu­relles propres à l’Uruguay, notamment le poids relatif de l’État sur le champ médiatique, les caractéristiques du journalisme politique et la centralité de la média­tion partisane, qui ont joué un rôle-clé en faveur du gouvernement.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Le système médiatique national. L’arrivée du Frente Amplio au gouvernement
Le système médiatique national uruguayen
La structuration du champ politique
Le poids de l’État sur le champ médiatique
La centralité de la médiation partisane
La structuration du champ médiatique
La structuration de la propriété des organes médiatiques
Le type de journalisme politique dominant
La négociation des scènes médiatiques en Uruguay (2005-2020)
La communication politique
Les politiques de communication
Conclusion

Aperçu du texte

Au début du XXIe siècle, l’arrivée de gouverne­ments de gauche dans différents pays d’Amérique du Sud a mis au centre du débat public le rôle politique des conglomérats médiatiques. Dans ce cadre, les gouvernements d’Argentine, du Brésil, de Bolivie, de l’Équateur, de l’Uruguay et du Venezuela ont convenu, chacun à leur tour, de désigner les grands groupes de médias nationaux comme leurs principaux opposants politiques. Cela s’est accompagné, dans la plu­part de ces pays, d’une gestion qu’il convient d’appeler « artisanale » de l’image des acteurs gouvernementaux dans les médias. En ce sens, les présidents au pouvoir ont assumé eux-mêmes le rôle de stratèges, ayant explicitement refusé de compter sur des conseillers en communication, lesquels étaient publiquement associés à l’idée d’une inauthenticité trompeuse de la citoyenneté. Cette situation a contrasté avec ce qui s’était produit au cours des années 1990, lorsque la crise de médiation des partis politiques tradi­tionnels a lais...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ivan Schuliaquer, « Gouverner sans conseillers en communication. Les gouvernements du Frente Amplio en Uruguay (2005-2020) »Quaderni, 101 | 2020, 97-116.

Référence électronique

Ivan Schuliaquer, « Gouverner sans conseillers en communication. Les gouvernements du Frente Amplio en Uruguay (2005-2020) »Quaderni [En ligne], 101 | Été 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 02 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1713 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.1713

Haut de page

Auteur

Ivan Schuliaquer

Conseil National de Recherches Scientifiques et Techniques
Université de San Martin, Argentine

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search