Navigation – Plan du site

AccueilNuméros103PolitiqueL’esprit néolibéral du Service na...

Politique

L’esprit néolibéral du Service national universel

Paul Chauvin-Madeira
p. 105-118

Résumés

Cet article a pour ambition d’étudier l’esprit du dispositif du service national universel (SNU) conçu par le Président Emmanuel Macron en 2017 et expérimenté en 2019, avant d’être paralysé par la crise sanitaire. Dans le cadre de l’histoire des idées juridiques, il s’agit d’analyser cette institution en se concentrant sur ses motifs officiels qui constituent l’appui idéologique du dispositif. Les déclarations du candidat Macron suggèrent qu’il s’agit d’un projet républicain ; l’analyse des travaux parlementaires invite plutôt à y voir un projet néolibéral, entendu comme un mélange de libéralisme et de conservatisme, de promotion de la liberté individuelle face à l’État et d’un certain ordre moral dans la société. En plus de proposer une autre lecture de la réforme, cet article entend poursuivre une histoire de l’obligation militaire et illustrer concrètement la notion polémique de néolibéralisme trop souvent étudiée de manière abstraite.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Un service démilitarisé
Le renoncement à l’obligation militaire
L’incitation à l’engagement civique
Au service de la moralisation
Au service de la paix sociale
Au service de la guerre économique
Conclusion

Aperçu du texte

Lancé en mars 2017 par le candidat Emmanuel Macron lors de son discours relatif à la « Politique de défense », prononcé à l’Hôtel des Arts et Métiers de Paris le 18 mars 2017, le projet d’un Service national universel a été confirmé lors des vœux du nouveau président de la République aux armées le 19 janvier 2018. Ses contours ont ensuite été précisés au cours de l’automne-hiver 2017-2018 à travers les travaux d’une mission inter-inspections, du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse, d’une mission d’information parlementaire et surtout d’un groupe de travail dirigé par le général de corps d’armée Daniel Menaouine dont le rapport a été rendu le 26 avril 2018. Les grands principes du SNU ont enfin été fixés par le Conseil des ministres qui a décidé de ne pas donner suite à la propo­sition de loi sur la rénovation du service national universel enregistrée à la présidence de l’Assemblée nationale le 29 août 2018. Avant de légiférer, le gouvernement a préféré lancer une large ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Chauvin-Madeira, « L’esprit néolibéral du Service national universel »Quaderni, 103 | 2021, 105-118.

Référence électronique

Paul Chauvin-Madeira, « L’esprit néolibéral du Service national universel »Quaderni [En ligne], 103 | Printemps 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 24 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/2028 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.2028

Haut de page

Auteur

Paul Chauvin-Madeira

Université François Rabelais - Tours

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search