Navigation – Plan du site

La brèche à carnivores du Pléistocène moyen de Château (Saône-et-Loire, France) 

The middle Pleistocene carnivores Breccia of Château (Saône-et-Loire, France)
Alain Argant et Jacqueline Argant
p. 271-285

Résumés

À Château (Saône-et-Loire, France), en 1863, à l’occasion de l’élargissement de la route D165 fut découverte une « prodigieuse quantité d’os d’ours et de lion des cavernes » dans un réseau karstique très ancien démantelé par l’érosion puis par les travaux de carrière du 19ème siècle. A l’époque aucune étude n’a été réalisée. Nous redécouvrons le site en 1968 et pratiquons des fouilles jusqu’en 2008. L’ours (Ursus deningeri) domine largement la faune de Château, mais la particularité de ce site est l’abondance de grands félins (Panthera gombaszogensis et Panthera spelaea fossilis). Un Canidé (Canis mosbachensis) et Arvicola cantiana pour la microfaune complètent la liste de faune pour l’Ensemble Nord. L’analyse pollinique indique un milieu tempéré froid pour les deux brèches et un paysage ouvert. Jusqu’ici, aucune datation absolue n’a pu être obtenue pour cet Ensemble Nord. La biochronologie permet cependant de dater la Brèche 4, la plus ancienne, du Pléistocène moyen ancien et les Brèches 2 et 3, les plus fossilifères, du Pléistocène moyen médian. Dans l’Ensemble Sud, plus récent, trois datations U/Th indiquent le MIS 6. L’Ensemble Sud correspond à un puits à cannelures vertical. Une ouverture latérale par érosion de la pente a permis la formation d’un éboulis de type aven enregistrant la présence d’une tanière d’hyène des cavernes. A la fin du Pléistocène moyen, plusieurs effondrements ont amené des coulées boueuses fossilifères comblant les vides du karst.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Le gisement de la brèche de château
2.1 - Description
2.2 - Stratigraphie et formation du gisement
3 - La faune de la brèche de Château
3.1 - Ursus deningeri
3.2 - Panthera spelaea fossilis
3.3 - Panthera gombaszogensis
3.4 - Canis mosbachensis et canis lupus
3.5 - Crocuta spelaea
3.6 - Autres espèces rencontrées
4 - Les paléoenvironnements
4.1 - Brèche 4 - ensemble nord (la plus ancienne)
4.2 - SIPO - Ensemble Sud
4.3 - Coprolithe - Ensemble Sud
5 - Discussion
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

Découvert en 1863 à l’occasion de l’élargissement de la route D165 à Château (Saône-et-Loire), le site paléontologique de la Brèche de Château (figs. 1 & 2) situé au pied du plateau de la Garenne, livre « une prodigieuse quantité d’ossements d’ours et de lion des cavernes » (Monnier, 1869). Cette découverte de 1863 semble avoir eu alors un certain retentissement, car quelques collections ont été constituées, mais n’ont donné lieu à aucune étude. Nous avons redécouvert le site en 1968 et en avons commencé la fouille. Claude Guérin, consulté à l’époque, a su nous conduire à la poursuite de ces travaux puis à l’étude paléontologique du matériel recueilli, d’abord dans le cadre d’un DES puis d’une thèse de Doctorat (Argant, 1980, 1991).

Considéré dans sa globalité, ce site particulièrement riche en carnivores, couvre une longue séquence chronologique du Pléistocène moyen, permettant de suivre l’évolution sur un temps long, ce qui n’est pas si fréquent. L’ours domine large...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Argant et Jacqueline Argant, « La brèche à carnivores du Pléistocène moyen de Château (Saône-et-Loire, France)  », Quaternaire, vol. 29/3 | 2018, 271-285.

Référence électronique

Alain Argant et Jacqueline Argant, « La brèche à carnivores du Pléistocène moyen de Château (Saône-et-Loire, France)  », Quaternaire [En ligne], vol. 29/3 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 16 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/10390 ; DOI : 10.4000/quaternaire.10390

Haut de page

Auteurs

Alain Argant

 Aix Marseille Univ., CNRS, Minist. Culture, LAMPEA, UMR 7269, 5 rue du Château de l’Horloge, FR-13094 AIX-EN-PROVENCE. Courriel : a.argant@wanadoo.fr ; ARPA - UCB Lyon 1, Bâtiment Géode, 2 rue Raphaël Dubois, FR-69622 VILLEURBANNE.

Articles du même auteur

Jacqueline Argant

Aix Marseille Univ., CNRS, Minist. Culture, LAMPEA, UMR 7269, 5 rue du Château de l’Horloge, FR-13094 AIX-EN-PROVENCE. Courriels : j.argant@wanadoo.fr;  ARPA - UCB Lyon 1, Bâtiment Géode, 2 rue Raphaël Dubois, FR-69622 VILLEURBANNE.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals