Navigation – Plan du site

La séquence loessique Pléistocène moyen à supérieur d’Etricourt‑Manancourt (Picardie, France) : un enregistrement pédo‑sédimentaire de référence pour les derniers 350 ka

The Middle and Upper Pleistocene loess sequence of Etricourt‑Manancourt (Picardy, France) : a reference pedo‑sedimentological record for the last 350 ka
Sylvie Coutard, Pierre Antoine, David Hérisson, Stéphane Pirson, Sanda Balescu, Laurence Forget Brisson, Paolo Spagna, Nick Debenham, Magali Barré, Yoann Chantreau, Romain Giros et Michel Lamothe
p. 311-346

Résumés

Cet article se focalise essentiellement sur l’approche paléopédologique d’une nouvelle séquence loessique du Pléistocène moyen découverte à l’occasion d’une fouille archéologique préventive à Étricourt-Manancourt (Somme). Cette séquence, d’une douzaine de mètres cumulés, correspond à cinq cycles glaciaire-interglaciaire et intègre cinq niveaux paléolithiques en place. Elle a fait l’objet d’analyses sédimentologiques et micromorphologiques détaillées ainsi que de datations TL sur silex chauffés et IRSL sur feldspaths potassiques. Elle constitue actuellement une nouvelle séquence de référence pédo-sédimentaire pour la France septentrionale pour la fin du Pléistocène moyen (~ 350-140 ka). L’enregistrement comprend cinq luvisols attribués aux SIM 11, 9, 7 et 5e. Deux luvisols sont identifiés pour le SIM 7. Les enregistrements pédo-sédimentaires des SIM 9 et 5 (complexes de sols) sont dilatés et correspondent à la superposition d’un luvisol et d’un pédocomplexe humifère à sol gris forestier (grisol) de contexte Début Glaciaire. Le complexe de sols humifères inférieur attribuable au SIM 9 (« Complexe de sols d’Étricourt ») représente un enregistrement particulièrement détaillé et unique pour le SIM 9 et la transition avec le SIM 8. Un niveau acheuléen situé au-dessus du sol gris forestier du SIM 9 a été daté autour de 288 ± 21 ka par TL sur silex chauffés. Le loess sus-jacent à ce dernier, corrélé au SIM 8, a donné un âge IRSL apparent SIM 7 (215-251 ka) suggérant un remaniement ou une remobilisation du loess au SIM 7. Un niveau paléolithique moyen conservé dans le second luvisol du SIM 7 a été daté à 222 ± 20 ka par TL. Il est surmonté d’un loess primaire allochtone dont les âges IRSL (144-180 ka) confortent son attribution au SIM 6.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Contexte régional
3 - Méthodes d’étude et d’analyse
3.1 - Sur le terrain : stratigraphie et prélèvements
3.2 - Analyses en colonne continue
3.2.1 - Analyses granulométriques
3.2.2 - Susceptibilité magnétique de masse
3.2.3 - Teneur en carbone organique
3.3 - Minéralogie des sédiments loessiques : les teneurs en amphiboles vertes
3.3.1 - Préparation des échantillons
3.3.2 - Extraction de la fraction minéralogique dense
3.3.3 - Montage des lames et comptage des grains
3.4 - Micromorphologie
3.5 - Datations
3.5.1 - Datations TL sur silex chauffés
3.5.2 - Datation IRSL sur feldspaths potassiques
3.5.2.1 - Principes de la datation par luminescence
3.5.2.2 - La technique SAR (Single Aliquot Regenerative dose technique)
3.5.2.3 - La technique MAAD (Multiple Aliquot Additive Dose technique)
3.5.2.4 - Échantillons IRSL
4 - Stratigraphie et description des unités
4.1 - Le substrat : des dolines
4.2 - Principaux horizons
4.2.1 - Cinq luvisols
4.2.2 - Deux pédocomplexes humifères
4.2.2.1 - Pédocomplexe humifère inférieur
4.2.2.2 - Pédocomplexe humifère supérieur
4.3 - Séquence synthétique
5 - Résultats des datations
5.1 - Âges TL sur silex chauffés
5.2 - Datation par IRSL sur feldspaths potassiques
5.2.1 - Âges IRSL obtenus avec la technique SAR
5.2.2 - Âges IRSL obtenus avec la technique MAAD
6 - Les minéraux denses : analyse des amphiboles vertes
6.1 - Les minéraux denses d’Etricourt-Manancourt
6.2 - Les teneurs en amphiboles vertes
6.3 - Comparaison avec les données disponibles en Belgique et en France
7 - Évolution pédo-sédimentaire et chronostratigraphie
7.1 - Séquence I (unités 18 à 17) - jusqu’au SIM 11
7.2 - Séquence II (unités 16 à 14) - SIM 10-9
7.3 - Séquence III (unités 13 à 8a) - du SIM 9 au SIM 7
7.3.1 - Pédocomplexe humifère inférieur
7.3.2 - Alternances loess-gley
7.3.3 - Loess et premier luvisol du SIM 7
7.3.4 - Surface d’érosion et second luvisol (SIM 7)
7.4 - Séquence IV (unités 7b à 5) - du SIM 7-6 au SIM 5e
7.5 - Séquence V (unités 4 à 1) - du SIM 5d au SIM 1
7.6 - Deux pédocomplexes humifères (SIM 9 vs SIM 5) : comparaison et implications paléoenvironnementales
8 - Corrélations avec les séquences longues d’Europe occidentale
8.1 - SIM 9-8
8.2 - SIM 7
8.3 - SIM 6
9 - Conclusions

Aperçu du texte

1 - Introduction

Le nord de la France a livré de nombreuses séquences loessiques incluant des gisements paléolithiques. Il s’agit essentiellement de séquences de versant couvrant le dernier cycle interglaciaire-glaciaire ayant préservé des sites du Paléolithique moyen récent dans des paléosols interstadiaires (Antoine et al., 2016 ; Locht et al., 2016). Les gisements acheuléens sont beaucoup plus rares et découverts essentiellement en contexte de terrasse fluviatile (Abbeville, Saint-Pierre-lès-Elbeuf, La Celle, Soucy, etc. ; Antoine et al., 2010).

En effet, les grandes séquences loessiques offrant un enregistrement antérieur au dernier cycle climatique et comprenant plusieurs paléosols sont rares en France septentrionale. Dans le bassin de la Somme, les plus anciennes remontent au Pléistocène inférieur. Elles ne sont préservées que très localement, dans des pièges en pied de versant crayeux. Des travaux autoroutiers près d’Amiens (« Grâce-Autoroute ») ont montré l’existence de tels d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Coutard, Pierre Antoine, David Hérisson, Stéphane Pirson, Sanda Balescu, Laurence Forget Brisson, Paolo Spagna, Nick Debenham, Magali Barré, Yoann Chantreau, Romain Giros et Michel Lamothe, « La séquence loessique Pléistocène moyen à supérieur d’Etricourt‑Manancourt (Picardie, France) : un enregistrement pédo‑sédimentaire de référence pour les derniers 350 ka », Quaternaire, vol. 29/4 | 2018, 311-346.

Référence électronique

Sylvie Coutard, Pierre Antoine, David Hérisson, Stéphane Pirson, Sanda Balescu, Laurence Forget Brisson, Paolo Spagna, Nick Debenham, Magali Barré, Yoann Chantreau, Romain Giros et Michel Lamothe, « La séquence loessique Pléistocène moyen à supérieur d’Etricourt‑Manancourt (Picardie, France) : un enregistrement pédo‑sédimentaire de référence pour les derniers 350 ka », Quaternaire [En ligne], vol. 29/4 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/10569 ; DOI : 10.4000/quaternaire.10569

Haut de page

Auteurs

Sylvie Coutard

INRAP Hauts-de-France, 32 avenue de l’Etoile du Sud, FR - 80440 GLISY. Courriel : sylvie.coutard@inrap.fr;  UMR 8591 CNRS-Univ. Paris 1-UPEC « Laboratoire de Géographie Physique : Environnements quaternaires et actuels », 1 place Aristide Briand, FR - 92195, MEUDON.

Articles du même auteur

Pierre Antoine

UMR 8591 CNRS-Univ. Paris 1-UPEC « Laboratoire de Géographie Physique : Environnements quaternaires et actuels », 1 place Aristide Briand, FR - 92195, MEUDON.

Articles du même auteur

David Hérisson

UMR 7041 CNRS, ArScAn, équipe AnTet, 21 allée de l’Université, FR -92023 NANTERRE cedex.

Articles du même auteur

Stéphane Pirson

Agence wallonne du patrimoine, Direction scientifique et technique, BE-5100 NAMUR.

Articles du même auteur

Sanda Balescu

UMR 8164, Université de Lille 1 Sciences et Technologies, FR - 59655 VILLENEUVE D’ASCQ cedex.

Articles du même auteur

Laurence Forget Brisson

Laboratoire de luminescence de l’UQAM, Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère C.P. CA - 8888, Succ. Centre-Ville MONTRÉAL

Paolo Spagna

Royal Belgian Institute of Natural Sciences, BE - 1000 BRUXELLES.

Nick Debenham

Quaternary TL Survey, 19 Leonard-Avenue, GB-NG5 2LW, NOTTINGHAM.

Articles du même auteur

Magali Barré

Laboratoire de luminescence de l’UQAM, Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère C.P. CA - 8888, Succ. Centre-Ville MONTRÉAL, QC, H3C 3P8.

Articles du même auteur

Yoann Chantreau

UMR 6566, Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CReAAH), FR - 35000 RENNES.

Articles du même auteur

Romain Giros

UMR 8591 CNRS-Univ. Paris 1-UPEC « Laboratoire de Géographie Physique : Environnements quaternaires et actuels », 1 place Aristide Briand, FR - 92195, MEUDON.

Michel Lamothe

UMR 8591 CNRS-Univ. Paris 1-UPEC « Laboratoire de Géographie Physique : Environnements quaternaires et actuels », 1 place Aristide Briand, FR - 92195, MEUDON.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals