Navigation – Plan du site

Découverte d’une nouvelle séquence lacustre du pléistocène supérieur à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var, France) : un important potentiel pour l’étude multi-indicateurs des changements environnementaux en Provence

A new Upper Pleistocene lacustrine sequence discovered at Saint‑Maximin‑la‑Sainte‑Baume (Var, France): a high potential for the multi-proxy reconstruction of environnemental changes in Provence
Olivier Sivan, Alda Flambeaux, Corinne Landure, Maryanick Taras et Christophe Voyez
p. 363-373

Résumés

Des fouilles archéologiques récentes, réalisées par l’INRAP, fournissent de nouvelles données quant à la nature et l’âge des dépôts de comblement de la dépression de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var). Datées du Pléistocène supérieur, les dernières étapes de son colmatage se caractérisent par l’accumulation de puissantes séquences de craies lacustres au potentiel paléo-écologique exceptionnel (pollen, entomofaune, malacofaune, ostracofaune, carporestes, etc.). Inédit en Provence, ce type d’enregistrement sédimentaire s’avère particulièrement adapté à la réalisation d’une étude paléoenvironnementale multi-proxies à haute résolution. Le SRA-PACA, en collaboration avec l’INRAP, pose, en ce moment, les bases de ce travail de recherche.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Contexte géologique et géomorphologique
3 - Site, matériel et méthodes
4 - Résultats : les principales unités stratigraphiques
4.1 - Unité 1
4.2 - Unité 2
4.3 - Unité 3
4.4 - Unité 4
4.5 - Unité 5
4.6 - Unité 6
5 - Interprétation / discussion
5.1 - Étape 1 : un remplissage lacustre d’origine biochimique daté du pléistocène supérieur
5.2 - Étape 2 : apports terrigènes, comblement définitif du plan d’eau et premiers indices anthropiques
5.2.1 - Une lave torrentielle localisée à l’est du site
5.2.2 - Ruissellements de surface, apports éoliens et premiers indices anthropiques
5.2.3 - Apport torrentiel généralisé à l’ensemble du cône de déjection
5.2.4 - Exhaussement lent, pédogenèse et occupations pré- et protohistoriques
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

En Provence, les séquences sédimentaires du Pléistocène supérieur ont fait l’objet, depuis maintenant plusieurs dizaines d’années, de nombreuses investigations paléoenvironnementales. Une synthèse récente présente la grande diversité morphologique de ces dépôts, tout en soulignant leur caractère discontinu dans l’espace comme dans le temps (Ollivier et al., 2014). Malgré cette contrainte, et grâce à leur complémentarité, ces terrasses alluviales, glacis d’accumulation, formations éoliennes, horizons pédologiques et édifices travertineux ont permis de préciser les grandes étapes de l’évolution paysagère régionale pour les stades isotopiques marins (SIM) 3 et 2. Par contre, les milieux de dépôt à sédimentation continue, permettant notamment des reconstitutions paléo-climatiques précises, sont particulièrement rares en Provence. Pour le Pléistocène moyen, les boues laminées accumulées dans le paléo-poljé de Cassis au cours des SIM 6, 8 ou 10, i.e. entre environ 360 et 1...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Sivan, Alda Flambeaux, Corinne Landure, Maryanick Taras et Christophe Voyez, « Découverte d’une nouvelle séquence lacustre du pléistocène supérieur à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var, France) : un important potentiel pour l’étude multi-indicateurs des changements environnementaux en Provence », Quaternaire, vol. 29/4 | 2018, 363-373.

Référence électronique

Olivier Sivan, Alda Flambeaux, Corinne Landure, Maryanick Taras et Christophe Voyez, « Découverte d’une nouvelle séquence lacustre du pléistocène supérieur à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var, France) : un important potentiel pour l’étude multi-indicateurs des changements environnementaux en Provence », Quaternaire [En ligne], vol. 29/4 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 23 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/10645 ; DOI : 10.4000/quaternaire.10645

Haut de page

Auteurs

Olivier Sivan

 INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), 105 rue Serpentine, ZA Les Jalassières, FR-13510 ÉGUILLES. Courriels : olivier.sivan@inrap.fr;  CEPAM (Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge), UMR 7264 CNRS/UNS, Université Nice Sophia Antipolis, Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély, SJA 3, 24, avenue des Diables Bleus, FR-06357 NICE cedex 4

Articles du même auteur

Alda Flambeaux

 INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), 105 rue Serpentine, ZA Les Jalassières, FR-13510 ÉGUILLES. Courriel : alda.flambeaux@inrap.fr;

Corinne Landure

SRA PACA (Service Régional de l’Archéologie de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur), Bât. Austerlitz, 21 allée Claude Forbin, FR-13652 AIX-EN-PROVENCE cedex 1. Courriel : corinne.landure@culture.gouv.fr

Maryanick Taras

INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), 105 rue Serpentine, ZA Les Jalassières, FR-13510 ÉGUILLES. Courriel : maryanick.taras@inrap.fr

Christophe Voyez

 INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), 105 rue Serpentine, ZA Les Jalassières, FR-13510 ÉGUILLES. Courriel : christophe.voyez@inrap.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals