Navigation – Plan du site

Past productivity variations and organic carbon burial in the Gulf of Aden since the Last Glacial Maximum

Fluctuations de la productivité marine dans le Golfe d'Aden depuis le dernier maximum glaciaire
Wiem Fersi, Franck Bassinot et Anne-Marie Lézine
p. 213-226

Résumés

Nous avons reconstruit l’évolution de la productivité marine primaire dans le Golfe d’Aden depuis le dernier maximum glaciaire à partir de données micro-paléontologiques et sédimentaires de la carotte MD92-1002. L’analyse des kystes de dinoflagellés suggère que la période glaciaire est caractérisée par une activité réduite des upwellings et par des eaux profondes bien oxygénées. La productivité primaire augmente (et l’oxygénation des eaux profondes se réduit) à partir de 14.5 ka et atteint son maximum entre 12.6 et 10.8 ka, pour diminuer ensuite pendant l’Holocène. Dans le Golfe d’Aden, la productivité primaire aurait ainsi atteint son maximum vers 3 ka avant le pic d’intensité de l’upwelling le long de la marge d’Oman correspondant au maximum d’insolation de l’été boréal. Les variations du Brome (Br), du Carbone Organique Total (COT) et de la concentration en micro-organismes planctoniques sont fortement corrélées entre elles dans la carotte MD92-1002. Ces paramètres montrent un fort signal Glaciaire/Interglaciaire qui est donc largement découplé de la productivité de surface. Nos données suggèrent donc que la teneur en matière organique totale dans la carotte MD92-1002 est essentiellement contrôlée par la préservation sur le fond marin.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2018.

Plan

1 - Introduction
2 - Material and methods
2.1 - Stable isotopic stratigraphy and 14c dating
2.2 - Palynological records
2.3 - Organic carbon content and XRF-derived bromine
3 - Results
4 - Discussion
4.1 - Paleo-environmental interpretation of dinoflagellate cyst assemblages
4.2 - Sequence of events across the last deglaciation in core MD92-1002
4.3 - Factors controlling the organic carbon production in the Gulf of Aden
5 - Conclusions

Aperçu du texte

1 - Introduction

The Arabian Sea is characterized by one of the highest primary productivity in the modern world ocean. On the western side, primary productivity shows a strong annual variability that results from the seasonal reversal of monsoon winds, which drive large upwelling systems along the continental margins. In summer (May-September), differential land-ocean heating leads to intense southwest (SW) monsoonal winds (fig. 1, left; Wyrtki, 1973; Pickard & Emery, 1982). The primary productivity reaches its maximum and high oxygen consumption at depth induces a strong Oxygen Minimum Zone (OMZ) from about 100 to 1,500 m (Jean-Baptiste et al., 1990; Van Couwelaar, 1997). In contrast, during the northeast (NE) monsoon (December-February), wind monsoonal circulation reverses with winds blowing mainly from the Northeast, resulting in the weakening of Eckman pumping along the western side of the Arabian Sea (fig. 1, right).

Owing to the potential importance of these massive upwelling s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wiem Fersi, Franck Bassinot et Anne-Marie Lézine, « Past productivity variations and organic carbon burial in the Gulf of Aden since the Last Glacial Maximum », Quaternaire, Vol. 27/3 | 2016, 213-226.

Référence électronique

Wiem Fersi, Franck Bassinot et Anne-Marie Lézine, « Past productivity variations and organic carbon burial in the Gulf of Aden since the Last Glacial Maximum », Quaternaire [En ligne], Vol. 27/3 | 2016, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/7655 ; DOI : 10.4000/quaternaire.7655

Haut de page

Auteurs

Wiem Fersi

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement/IPSL, CEA-CNRS-UVSQ – UMR8212, CEA Saclay, l’Orme des Merisiers, FR-91191 GIF-SUR-YVETTE cedex. Emails : wiem.fersi@lsce.ipsl.fr; Sorbonne Universités, UPMC-Univ Paris 06, CNRS-IRD-MNHN, LOCEAN/IPSL laboratory, 4 place Jussieu, FR-75005 PARIS.

Franck Bassinot

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement/IPSL, CEA-CNRS-UVSQ – UMR8212, CEA Saclay, l’Orme des Merisiers, FR-91191 GIF-SUR-YVETTE cedex. Email : franck.bassinot@lsce.ipsl.fr

Anne-Marie Lézine

Sorbonne Universités, UPMC-Univ Paris 06, CNRS-IRD-MNHN, LOCEAN/IPSL laboratory, 4 place Jussieu, FR-75005 PARIS. Email : anne-marie.lezine@locean-ipsl.upmc.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals