Navigation – Plan du site

Les séquences alluvio-lœssiques du Würm moyen/supérieur de Quincieux et de Lyon (Rhône-Alpes, France) : premières interprétations paléoenvironnementales et corrélations

The middle/upper Würmian alluvio-loessic sequences of Quincieux and Lyon (Rhône‑Alpes, France): first palaeoenvironmental interpretations and correlations
Odile Franc, Olivier Moine, Alexander Fülling, Patrick Auguste, Jean­‑François Pasty, Pierre Gadiolet, Vincent Gaertner et Vincent Robert
p. 423-453

Résumés

En 2013 et 2015, deux séquences lœssiques de 8 m d’épaisseur avec paléosols ont été mises au jour dans la basse vallée de la Saône sur deux sites distants de 20 km. La séquence de Quincieux, développée sur une basse terrasse de la Saône, montre un paléosol inférieur complexe à fentes de gel, des limons laminés avec des blocs d’origine alpine dispersés, un paléosol ou horizon brunifié médian, des limons argileux gris à lits sableux, des lœss massifs et un dernier sol complexe, holocène. La séquence de Lyon-Apollinaire, adossée au relief sud entourant la plaine de Vaise, montre un unique paléosol complexe (6 m) au sommet érodé, surmonté de sables fins, limoneux, gris, massifs à lités, tronqués par des aménagements contemporains. Les restes de faunes y sont peu nombreux à la différence de ceux, avec traces humaines, présents dans les paléosols de Quincieux mais dont seul le plus ancien a fait l’objet d’une fouille partielle en 2014. Des échantillonnages multi-indicateurs ont été réalisés pour reconstituer les contextes chronologique, pédologique et environnemental des occupations humaines. Les dates 14C obtenues à la base des sables-limoneux gris des deux séquences fournissent un âge similaire de 18 ka. Les différents âges obtenus (OSL et 14C) dans l’horizon brunifié médian à Quincieux sont cohérents autour de 20 ka. En revanche, ceux du paléosol inférieur montre une variabilité plus importante entre 27 et 40 ka sujette à discussion. Pour Lyon-Apollinaire, les datations obtenues, cohérentes, indiquent la complexité du paléosol dont la base et le sommet peuvent se corréler respectivement au paléosol inférieur et à l’horizon brunifié médian de Quincieux. Les conditions stationnelles – contexte de versant éloigné de la plaine alluviale – pourraient expliquer cette différence. Ces séquences, uniques pour la basse vallée de la Saône, sont plus difficilement comparables avec celles du nord de la France.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

1 - Introduction
2 - Contexte géomorphologique des deux sites
3 - Matériel et méthode
3.1 – Sédimentologie et pédologie
3.2 - Chronologie
3.3 - Malacologie
3.4 - Faune mammalienne
4 - Résultats
4.1 - Stratigraphie, sédimentologie et pédologie
4.1.1 - La séquence de Quincieux-Les Forgettes
4.1.2 - La séquence de Lyon-Apollinaire
4.2 - Pétrographie de Quincieux-les Forgettes
4.2.1 - Alluvions grossières basale (US 8)
4.2.2 - Éléments grossiers épars des US 7 et 6
4.2.3 - Éléments grossiers épars des US 5 et 4
4.3 - Chronologie
4.4 - Malacologie
4.4.1 - La séquence de Quincieux-Les Forgettes
4.4.2 - La séquence de Lyon-Apollinaire
4.5 - Faune mammalienne de Quincieux-les Forgettes
4.5.1 - Le paléosol III
4.5.2 - Les limons sableux entre le paléosol III et l’horizon brunifié II
4.5.3 - L’horizon brunifié II
4.5.4 - Les premiers centimètres des limons au-dessus de l’horizon brunifié II
4.6 - Industrie lithique
4.6.1 - L’industrie lithique moustérienne de Quincieux-Les Forgettes 2014
4.6.2 - Le locus paléolithique supérieur de Quincieux-Les Forgettes 2012
5 – Interprétations et discussion
5.1 - Plancher alluvial
5.2 - paléosol III ou niveau ‘quincieux-III’
5.3 - Sables limoneux
5.4 – Horizon brunifié II ou niveau “Quincieux-II ”
5.5 - Limons
5.6 - Sol I ou niveau ‘Quincieux-I’
5.7 - Interprétations taphonomiques
5.8 - Comparaison avec la séquence de Lyon-Apollinaire
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

De nombreuses études ont récemment contribué à la cartographie des lœss à l’échelle européenne (Haase et al., 2007 ; Bertran et al., 2016) ainsi qu’à la chronostratigraphie de ces dépôts à l’échelle locale et régionale en Pologne (Jary & Ciszek, 2013), en République Tchèque (Antoine et al., 2013), en Allemagne (Antoine et al., 2009 ; Meszner et al., 2013), en Italie (Cremaschi et al., 2015), en Espagne (Boixadera et al., 2015) et au Portugal (Granja et al., 2008). En France, les études récentes concernent principalement le nord du Bassin parisien (Antoine et al., 2014, 2016) et le Sud-Ouest (Bertran et al., 2011). Ces travaux ont permis de reconstituer en détail la variabilité climatique et environnementale de tout ou partie de la dernière période glaciaire et, le cas échéant, le contexte des occupations humaines. Bien que des lœss soient connus dans la vallée de la Saône et dans la région lyonnaise et aient été étudiés par le passé (Suen, 1934 ; Perrin, 1948 ; Pelle...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Odile Franc, Olivier Moine, Alexander Fülling, Patrick Auguste, Jean­‑François Pasty, Pierre Gadiolet, Vincent Gaertner et Vincent Robert, « Les séquences alluvio-lœssiques du Würm moyen/supérieur de Quincieux et de Lyon (Rhône-Alpes, France) : premières interprétations paléoenvironnementales et corrélations », Quaternaire, vol. 28/4 | 2017, 423-453.

Référence électronique

Odile Franc, Olivier Moine, Alexander Fülling, Patrick Auguste, Jean­‑François Pasty, Pierre Gadiolet, Vincent Gaertner et Vincent Robert, « Les séquences alluvio-lœssiques du Würm moyen/supérieur de Quincieux et de Lyon (Rhône-Alpes, France) : premières interprétations paléoenvironnementales et corrélations », Quaternaire [En ligne], vol. 28/4 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/8453 ; DOI : 10.4000/quaternaire.8453

Haut de page

Auteurs

Odile Franc

INRAP Rhône-Alpes Auvergne, 11 rue d’Annonay, FR-69675 BRON cedex. Courriel : odile.franc@inrap.fr; Environnement Ville Société, UMR 5600, 18 rue Chevreul, FR-69362 Lyon cedex.

Articles du même auteur

Olivier Moine

Laboratoire de Géographie Physique : Environnements Quaternaires et Actuels, UMR 8591, 1 place Aristide Briand, FR-92195 MEUDON cedex. Courriel : olivier.moine@lgp.cnrs.fr

Articles du même auteur

Alexander Fülling

Humboldt Universität, Unter den Linden 6, DE-10099 BERLIN. Courriel : alexander.fuelling@geo.hu‑berlin.de

Patrick Auguste

Unité Evolution, Ecologie et Paléontologie, UMR 8198, Bâtiment SN2, Cité Scientifique, FR-59655 VILLENEUVE D’ASCQ cedex.Courriel : patrick.auguste@univ‑lille1.fr

Articles du même auteur

Jean­‑François Pasty

INRAP Rhône-Alpes Auvergne, 11 rue d’Annonay, FR-69675 BRON cedex; Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique, UMR 7269, MMSH, 5 rue du Château de l’Horloge, BP 647, FR-13094
AIX-EN-PROVENCE cedex 2. Courriel : jean-francois.pasty@inrap.fr

Pierre Gadiolet

Consultant en pétrographie, 569 rue Jean-Michel Savigny, FR-69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE. Courriel : pierregadiolet@hotmail.fr

Vincent Gaertner

Environnement Ville Société, UMR 5600, 18 rue Chevreul, FR-69362 LYON cedex. Courriel : vincent.gaertner@univ‑lyon2.fr

Articles du même auteur

Vincent Robert

Institut de Physique du Globe de Paris, Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe, Le Houëlmont, FR-97113 GOURBEYRE. Courriel : robertv@ipgp.fr;Laboratoire de Géographie Physique : Environnements Quaternaires et Actuels, UMR 8591, 1 place Aristide Briand, FR-92195 MEUDON cedex.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals