Navigation – Plan du site

Recent cheetah (acinonyx jubatus) kills as carnivore “feeding hubs”: a taphonomic study of prey size and age differences

« Kill-site » de guépard actuel (acinonyx jubatus) : étude taphonomique des proies en fonction de leurs différence en taille et âge
Liora Kolska Horwitz, Charlene Bissett et James Brink
p. 5-12

Résumés

Dans cette étude, nous documentons la taphonomie de 29 mandibules inférieures récupérées de 25 assemblages récents de guépards recueillis dans le Mountain Zebra National Park (MZNP, Province du Cap Oriental, Afrique du Sud). Les proies de guépard attirent habituellement d'autres carnivores et servent donc de « centres d’alimentation ». Comme un nombre limité de carnivores étaient présents dans le MZNP au moment de cette étude, nous pouvons contraindre les sources potentielles de modification aux guépards, chacals à dos noir et aux hyènes brunes.Les mandibules dérivent de huit espèces de proies différentes, caractérisées par des différences dans les poids et âges (adultes vs juvéniles). Pour trois parties différentes de la mandibule, l'intensité de la destruction osseuse a été examinées: la partie antérieure (région incisive-diastema), le corpus mandibulaire, la mandibule postérieure (gonion, ramus, condyle mandibulaire, processus coronoïde). Certaines différences statistiquement significatives ont été observées concernant l'intensité de la destruction osseuse dans la partie postérieure de la mandibule ainsi que le corpus de la mandibule entre les proies de grande taille et les proies de taille moyenne à petite. Au contraire, aucune différence n'a été trouvée dans l'intensité de la destruction osseuse entre les juvéniles et les adultes pour la partie antérieure de la mandibule, mais la taille des échantillons était faible. Les dimensions des enfoncements, perforations ou sillons présents sur tous les éléments de mâchoire étudiés (toutes espèces confondues) indiquent l'activité primaire d'un canidé de petite taille (chacal) et/ou d'un félin de taille moyenne (guépard), avec une entrée secondaire d'un carnivore de grande taille (hyène).Bien que les échantillons examinés soient petits, cela offre une approche prometteuse pour l'étude de signatures taphonomiques inter-spécifiques sur les carcasses de proies des « centres d’alimentation » des carnivores.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Material and methods
3 - Results
4 - Discussion
5 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

Numerous actualistic studies of bone modification resulting from predation and feeding have been undertaken on captive carnivores in zoos or free-ranging carnivores in game parks. Such investigations are critical since they provide baseline data with which to assess the taphonomy of fossil and archaeological bone assemblages, enabling researchers to identify the agent/s involved in their accumulation and or modification. For medium-sized felids, most actualistic studies have focused on leopards (e.g. Cavallo & Blumeschine, 1989; de Ruiter & Berger, 2000; Pickering et al., 2011) given their extensive association with early hominin sites in southern Africa (e.g. Brain, 1981; Pickering et al., 2004; Bountalis & Kuhn, 2014). Fewer actualistic studies have examined the taphonomy of cheetah–derived damage to carcasses (some exceptions include Brain, 1981; Phillips, 1993; Selvaggio & Wilder, 2001; Domınguez-Rodrigo & Piqueras, 2003). This probably stems from the fact that c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Liora Kolska Horwitz, Charlene Bissett et James Brink, « Recent cheetah (acinonyx jubatus) kills as carnivore “feeding hubs”: a taphonomic study of prey size and age differences », Quaternaire, vol. 29/1 | 2018, 5-12.

Référence électronique

Liora Kolska Horwitz, Charlene Bissett et James Brink, « Recent cheetah (acinonyx jubatus) kills as carnivore “feeding hubs”: a taphonomic study of prey size and age differences », Quaternaire [En ligne], vol. 29/1 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 20 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/8542 ; DOI : 10.4000/quaternaire.8542

Haut de page

Auteurs

Liora Kolska Horwitz

National Natural History Collections, Faculty of Life Sciences, Berman Building, Edmond Safra Campus, The Hebrew University, Jerusalem 91904, Israel. Email: lix1000@gmail.com

Charlene Bissett

Wildlife and Reserve Management Research Group, Department of Zoology and Entomology, Rhodes University, P.O.Box 94, Grahamstown, 6140, South Africa; Scientific Services, South African National Parks (SANParks), Kimberley, South Africa. Email: charlene.bissett@sanparks.org

James Brink

Florisbad Quaternary Research Department, National Museum, P.O. Box 266, Bloemfontein 9300, South Africa, and Centre for Environmental Management, University of the Free State, P.O. Box 339, Bloemfontein 9300, South Africa. Email: jbrink@nasmus.co.za

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals