Navigation – Plan du site

Wild dogs and their relatives: implication of experimental feedings in their taphonomical identification

Les lycaons et leurs ascendants fossiles : apport de l’expérimentation pour l’identification de leur signature taphonomique
Jean‑Baptiste Fourvel, Pierre Magniez, Anne‑Marie Moigne, Agnès Testu, Antoine Joris, Benjamin Lamglait, Cyril Vaccaro et Philippe Fosse
p. 21-29

Résumés

Depuis trente ans, les recherches néo-taphonomiques et actualistes ont largement contribué à notre connaissance des processus de dépôt des ensembles archéologiques et paléontologiques. Les Carnivores sensu lato font partie des importants agents taphonomiques et accumulateurs d’ossements. La plupart des études néo-taphonomiques est concentrée sur les Hyénidés en raison de leur comportement ostéophagique et accumulateur. L’intérêt porté aux autres prédateurs est inégal. Si les loups modernes sont bien étudiés, le comportement ostéophagique chez les Canidés de taille moyenne (e.g. dhole, lycaon) est rarement documenté. Pourtant leurs rôles dans la formation et la modification des assemblages osseux est régulièrement discuté (e.g. Cuon priscus et alpinus Pléistocène moyen et supérieur, Xenocyon sp. du Pléistocène inférieur). Cet article présente les nourrissages expérimentaux de lycaon Lycaon pictus afin d’enregistrer les potentialités ostéophagiques des canidés de taille moyenne (fragmentation, traces de dent, ingestion et digestion osseuse). L’analyse préliminaire de quatre sessions de nourrissage (équivalent à quatre chèvres complètes, hors crâne et bas de patte) de deux groupes de lycaons (pour un total de 10 individus) est présentée ici, grâce à la collaboration avec la Réserve Africaine de Sigean (France). Les résultats obtenus nous permettent de souligner les premiers éléments caractérisant le modèle taphonomique des Canidés de taille moyenne.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Wild dogs and their relatives
2.1 - Wild dogs ecology
2.2 - Wild dogs’ fossil relatives
3 - Sample and methods
3.1 - Experimental feeding protocol
3.2 - Quantification unit
3.3 - Bone fragmentation
3.4 - Consumption marks
4 - Results
4.1 - Bone fragmentation and survival rate
4.2 - Bone consumption intensity
4.3 - Ingested and digested remains
5 - Discussion
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

For several decades, carnivore involvement in fossil bone assemblage deposit processes has been demonstrated. Hyenids were the most studied predators according to their osteophagic capacities as well as their accumulator behaviour (provisioning juveniles). In fossil context, hyenas’ taphonomical implications are well-known in both Europe and Africa leading to the development of characterization grids (i.e. Cruz-Uribe, 1991 ; Fosse, 1995 ; Pickering, 2002 ; Kuhn et al., 2010 ; Fourvel, 2012). Felids involvement is also known, particularly in Plio-Pleistocene context in South Africa (Swartkrans in Brain, 1981) in which leopard seems to be one of the main bone accumulator. Neo-taphonomical studies are developed in order to characterize large felid taphonomical signature (Brain, 1981 ; De Ruiter & Berger, 2000 ; Arriaza et al., 2016). Since Binford (1981) and Haynes (1980, 1983), wolf taphonomical capacities have been demonstrated. Wolves and medium-sized canids (C. alpi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean‑Baptiste Fourvel, Pierre Magniez, Anne‑Marie Moigne, Agnès Testu, Antoine Joris, Benjamin Lamglait, Cyril Vaccaro et Philippe Fosse, « Wild dogs and their relatives: implication of experimental feedings in their taphonomical identification », Quaternaire, vol. 29/1 | 2018, 21-29.

Référence électronique

Jean‑Baptiste Fourvel, Pierre Magniez, Anne‑Marie Moigne, Agnès Testu, Antoine Joris, Benjamin Lamglait, Cyril Vaccaro et Philippe Fosse, « Wild dogs and their relatives: implication of experimental feedings in their taphonomical identification », Quaternaire [En ligne], vol. 29/1 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 24 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/8578 ; DOI : 10.4000/quaternaire.8578

Haut de page

Auteurs

Jean‑Baptiste Fourvel

Central University of Technology (CUT), Free State, Department of Communication Sciences, Faculty of Humanities, Bloemfontein, South Africa. Email: jbfourvel@yahoo.com ;UMR5608 TRACES, Université de Toulouse-Jean Jaurès, Toulouse, France.

Articles du même auteur

Pierre Magniez

Aix‑Marseille Univ., CNRS, Minist. Cult. & Com. UMR7269 LAMPEA, Aix‑en‑Provence, France. Email: pierre.magniez@univ‑amu.fr

Articles du même auteur

Anne‑Marie Moigne

Muséum National d'Histoire Naturelle, UMR7194 HNHP, Centre Européen de Recherches Préhistoriques, 66720 Tautavel, France. Email: moigne@mnhn.fr

Articles du même auteur

Agnès Testu

Université de Perpignan, UMR7194 HNHP, Centre Européen de Recherches Préhistoriques, 66720 Tautavel, France. Email: agnes.testu@univ‑perp.fr

Articles du même auteur

Antoine Joris

Réserve Africaine de Sigean, 19, Chemin Hameau du Lac - RD 6009 - 11130 Sigean, France. Email: ra.sigean@wanadoo.fr

Benjamin Lamglait

Réserve Africaine de Sigean, 19, Chemin Hameau du Lac - RD 6009 - 11130 Sigean, France. Email: ra.sigean@wanadoo.fr

Cyril Vaccaro

Réserve Africaine de Sigean, 19, Chemin Hameau du Lac - RD 6009 - 11130 Sigean, France. Email: ra.sigean@wanadoo.fr

Philippe Fosse

Aix-Marseille Univ., CNRS, Minist. Cult. & Com. UMR7269 LAMPEA, Aix‑en‑Provence, France. Email: pierre.magniez@univ‑amu.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals