Navigation – Plan du site

Taphonomie des micromammifères et reconstitution paléoenvironnementale d’un site du Pléistocene superieur : l’étude de cas de Roc-en-Pail (France).

Micromammals taphonomy and palaeoenvironmental reconstruction of a late Pleistocene site: a case study at Roc-en-Pail (France).
Loïc Lebreton et Sylvain Soriano
p. 69-74

Résumés

Au milieu du xxe siècle, des restes humains et fauniques ont été retrouvés associés à une industrie moustérienne au sein d’une séquence stratigraphique de 5 mètres sur le site de Roc-en-Pail (Maine-et-Loire). Des excavations récentes ont mis au jour de nombreux restes de microvertébrés au sein de 3 Unités Stratigraphiques. Pour déterminer un possible biais lié au prédateur, une analyse taphonomique sur l’altération due à la digestion et l’abondance relative d’éléments squelettiques a été réalisée. Elle met en lumière un rapace nocturne de taille moyenne et peu destructeur comme agent accumulateur principal, probablement Bubo scandiacus ou Asio otus. Ces prédateurs ont un régime éclectique mais vont préférentiellement chasser en milieu ouvert et se concentrer sur les espèces les plus fréquentes. Ainsi une surreprésentation des espèces les plus abondantes est possible sur le site. La majorité des espèces déterminées telles que Dicrostonyx torquatus, Microtus gregalis, Ochotona pusilla, Lagopus sp., Microtus oeconomus et Cricetulus migratorius indique un paysage ouvert sous un climat froid et sec. La proximité de la Loire a pu contribuer au maintien d’une ripisylve ou au moins d'une zone humide, ce qui est étayé par la présence d’Arvicola amphibius.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2020.

Plan

1 - Introduction
2 - Présentation du site
3 - Matériel et méthode
4 - Résultats
5 - Discussion
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

L’environnement au Pléistocène est marqué par de fortes oscillations climatiques. Ces variations vont impacter les communautés animales avec notamment l’expansion et la rétraction des aires de distribution des espèces suite aux changements climatiques (Bennet & Provan, 2008 ; Stewart et al., 2010). Les micromammifères sont de bons marqueurs écologiques, de fait ils permettent une reconstitution fine des paléoenvironnements (Chaline, 1972). Cependant, l’accumulation des petits vertébrés sur un site archéologique est généralement le résultat d’une coprocénose d’un ou plusieurs prédateurs (Denys, 1985 ; Andrews, 1990 ; Fernández-Jalvo &Andrews, 1992 ; 2002 ; Desclaux et al., 2011). Ceux-ci pouvant induire un biais dans l’accumulation due à leurs habitudes alimentaires, une analyse taphonomique est nécessaire afin de déterminer l’agent accumulateur principal et de pouvoir faire des inférences plus précises sur le paléoenvironnement. Les nouvelles fouilles sur le site de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Loïc Lebreton et Sylvain Soriano, « Taphonomie des micromammifères et reconstitution paléoenvironnementale d’un site du Pléistocene superieur : l’étude de cas de Roc-en-Pail (France). », Quaternaire, vol. 29/1 | 2018, 69-74.

Référence électronique

Loïc Lebreton et Sylvain Soriano, « Taphonomie des micromammifères et reconstitution paléoenvironnementale d’un site du Pléistocene superieur : l’étude de cas de Roc-en-Pail (France). », Quaternaire [En ligne], vol. 29/1 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/8638 ; DOI : 10.4000/quaternaire.8638

Haut de page

Auteurs

Loïc Lebreton

 Université de Perpignan Via Domitia, HNHP- UMR 7194 CNRS, MNHN, EPCC Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel, Avenue Léon Jean Grégory, FR-66720 TAUTAVEL. Courriel : loic.lebreton@cerptautavel.com

Articles du même auteur

Sylvain Soriano

CNRS, UMR 7041-ArScAn/AnTET, Maison Archéologie et Ethnologie, FR-92023 Nanterre Cedex. Courriel : sylvain.soriano@mae.u-paris10.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals