Navigation – Plan du site

La nuit : éléments bibliographiques

Andrea Martignoni
p. 43-45

Texte intégral

- ACHER-FERLAMPIN (C.), « La nuit des temps dans Perceforest : de la nuit de Walpurgis à la nuit transfigurée », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 415-436.

- AYRES (L.), « Francis and the dark night of creation: a meditation on foolishness and discernement in St. Francis of Assisi », New Blackfriars 71, 838, 1990, pp. 244-253.

- BOIADJIEV (T.), « Loca nocturna – Orte des Nacht », dans Raum und Raumvorstellungen im Mittelalter, sous la direction de J. A. AERTSEN et A. SPEER, Berlin, Walter de Gruyter, Miscellanea Mediaevalia, 25, 1997, pp. 439-451.

- BOUTET (D.), « La nuit et la création épique au Moyen Age », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 227-246.

- BOUVIER (J.-C.), « Le soir et la nuit dans les parlers provençaux et francoprovençaux », Revue de linguistique romane, 40, 159-160, 1976, pp. 349-364.

- BRETEL (P.), « La nuit de l’ermite », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 247-272.

- BRUNET-ROCHELLE (A.-G.), « Les aventures de la nuit : lits et délits dans quelques romans du XIIe siècle », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 367-382.

- CAJANI (L.), SABA (S.), « La notte devota : luci e ombre delle quarantore », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 67-79.

- CAREY (J.), « The sun’s night journey: a pharaonic image in medieval Ireland », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, 57, 1994, pp. 14-34.

- Charbonnier (P.), « Des nuits mouvementées : la nuit dans les lettres de rémission de la fin du XVe siècle », dans Ombres et lumières de la Renaissance, Le Puy-en-Velay, 1998, pp. 131-142.

- CHONé (P.), L’atelier des nuits : histoire et signification du nocturne dans l’art d’Occident, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1992, 156 p.

- COMBARIEU DU GRES (M. De), « Scènes de nuit dans le Roman de Renart », Annales de la Faculté de lettres et de sciences humaines de Nice, 48, 1, 1984, pp. 117-125.

- CORRAIN (L.), « Raffigurare la notte », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 141-164.

- CROUZET-PAVAN (E.), « Potere politico e spazio sociale : il controllo della notte a Venezia nei secoli XIII-XV », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 46-66.

- CROUZET-PAVAN (E.), « Recherches sur la nuit vénitienne à la fin du Moyen Age », Journal of Medieval History, 7, décembre 1981, pp. 339-356.

- DUFOURNET (J.), DUBOST (F.), « Pour entrer dans la nuit médiévale », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 221-226.

- GAUCHER (E.), « Les nuits diaboliques de Richard sans Peur (1496) », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 437 sqq.

- GINGRAS (F.), « Nocturnes vulgaires : l’invention des nuits romanesques (1150-1180) », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 273-294.

- GINZBURG (C.), I benandanti. Stregoneria e culti agrari tra Cinquecento e Seicento, Torino, Einaudi, 1966, 250 p.

- GINZBURG (C.), Storia notturna. Una decifrazione del sabba, Torino, Einaudi, 1989, 319 p.

- HENIGE (D.), « "Day was of sudden turned into night": on the use of eclipses for dating oral history », Comparative Studies in Society and History, 18, 4, 1976, pp. 476-501.

- JONIN (P.), « L’espace et le temps de la nuit dans les romans de Chrétien de Troyes », Annales de la Faculté de lettres et de sciences humaines de Nice, 48, 1, 1984, pp. 235-246.

- LACCHé (L.), « Loca occulta. Dimensioni notturne e legittima difesa : per un paradigme del diritto di punire », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 127-140.

- LAURENT (F.), « Dormirs n’est or pas de saison. La nuit dans les fabliaux de Jean Bodel », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 383-414.

- LE NAN (F.), « Si li enuia mout la nuit … Réflexion sur un élément commun de signification dans Berte as grans piés d’Adenet le Roi, le Roman d’Alexandre et la Première Continuation de Perceval », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 315-338.

- LECOUTEUX (C.), Chasses fantastiques et cohortes de la nuit au Moyen Age, Paris, Imago, 1999, 242 p.

- LEGROS (H.), PAYEN (J.-C.), « La Femme et la Nuit ou recherches sur le thème de l’échange amoureux dans la littérature courtoise », dans Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Age offerts à Pierre Jonin, Centre Universitaire d’études et de Recherches Médiévales d’Aix, Aix-en-Provence, CUERMA – Université de Provence, 1979, Sénéfiance, nº 7, pp. 512-525.

- MAIRE VIGUEUR (J.-C.), « Valenze della notte in alcune esperienze religiose medievali (Italia centrale, XIII-XIV secolo) », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 23-29.

- MANTINI (S.), « Notte in città, notte in campagna tra Medioevo ed Età moderna », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 30-45.

- MANTINI (S.), « Per un’immagine della notte fra Trecento e Quattrocento », Archivio Storico Italiano, IV, ottobre-dicembre 1985, pp. 565-594.

- MELBIN (M.), « Night as Frontier », American Sociological Review, 1, february 1978, pp. 3-22.

- NICCOLI (O.), « Riti notturni : le processioni fra Cinquencento e Seicento », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 80-93.

- NOVELLI (C.), « Sin, sight and sanctity in the Miller’s Tale: why Caucher’s blacksmith works at night », Chaucher Review, 33, 2, 1998, pp. 168-175.

- PETIT (A.), « Nuits blanches dans les romans antiques », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 295-314.

- RIBEMONT (B.), « Habitants de la nuit, mauvais augures du jour », Revue des langues romanes, « L’imaginaire de la nuit au Moyen Age », t. 106, n° 2, 2002, pp. 339-366.

- ROCKE (M. J.), « Il controllo dell’omosessualità a Firenze nel XV secolo : gli Ufficiali della Notte », Quaderni storici, 66, 22, 3, 1987, pp. 701-723.

- ROSONI (I.), « Le notti malinconiche. Esecuzioni capitali e disciplinamento nell’Italia del XVII secolo », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 94-126.

- SBRICCOLI (M.), « Nox quia nocet. I giuristi, l’ordine e la normalizzazione dell’immaginario », dans La notte. Ordine, sicurezza e disciplinamento in età moderna, sous la direction de M. SBRICCOLI, Florence, Ponte alle Grazie, 1991, pp. 9-22.

- VERDON (J.), « La société religieuse et la nuit au Moyen Âge », dans Les prélats, l’Église et la société (XIe-XVe siècle). Hommages à Bernard Guillemain, sous la direction de F. Bériac, A.-M. Dom, Bordeaux, CROCEMC, 1994, pp. 327-336.

- VERDON (J.), La nuit au Moyen Age, Paris, Hachette, 2003 (1994), 285 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea Martignoni, « La nuit : éléments bibliographiques », Questes, 6 | 2004, 43-45.

Référence électronique

Andrea Martignoni, « La nuit : éléments bibliographiques », Questes [En ligne], 6 | 2004, mis en ligne le 01 janvier 2014, consulté le 24 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/questes/1991

Haut de page

Droits d’auteur

© Association des amis de « Questes »

Haut de page
  • OpenEdition Journals