Navigation – Plan du site
Échanges

La grammaire axiologique et la sociologie des valeurs

Axiological Grammar and the Sociology of Values
Danilo Martuccelli
p. 219-238

Résumés

L’article propose un ensemble de réflexions autour du livre de Nathalie Heinich, Des valeurs et de sa proposition d’une grammaire axiologique. Trois grandes questions sont abordées dans celui-ci. D’abord, il s’agit de revenir sur l’enjeu de la neutralité axiologique et l’intérêt de cette posture en termes de connaissance. Ensuite, l’article s’interroge sur la nécessité d’ouvrir la sociologie des valeurs en direction d’une sociologie soucieuse de certaines dimensions historiques notamment à propos des attachements des acteurs. Enfin, il examine les contrastes, en ce qui concerne l’étude des processus d’évaluation, entre la sociologie des valeurs et l’analyse stratégique de la décision.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La sociologie des valeurs et la question de la neutralité axiologique
La sociologie des valeurs et l’histoire
Pour une historicisation des soubassements de la grammaire axiologique
Les « attachements », une pièce subalterne de la sociologie des valeurs ?
Des valeurs et des décisions
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le livre de Nathalie Heinich (2017), Des valeurs. Une approche sociologique, est un apport substantiel à la sociologie des valeurs de par non seulement l’ampleur des références, la diversité des enquêtes mobilisées mais aussi, voire surtout, les éclaircissements critiques et les vues programmatiques proposés. Il est presque inutile de le dire, on est rarement en présence, dans les sciences sociales, d’un ouvrage-projet avec une telle ambition. La pertinence des illustrations fournies à partir d’un matériel empirique très riche et diversifié, la grammaire des principes ainsi définie, la finesse permanente dans la distinction entre concepts, notions ou catégories, ou encore le travail d’élucidation des différents types de conflits axiologiques, livrent, à chaque étape des réflexions importantes et souvent décisives. Bref, il me semble que l’essentiel des principales propositions de Nathalie Heinich sur la sociologie axiologique sont justes et pertinentes, et que par voie de conséquenc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danilo Martuccelli, « La grammaire axiologique et la sociologie des valeurs », Questions de communication, 32 | 2017, 219-238.

Référence électronique

Danilo Martuccelli, « La grammaire axiologique et la sociologie des valeurs », Questions de communication [En ligne], 32 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/11523 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.11523

Haut de page

Auteur

Danilo Martuccelli

Centre de recherche sur les liens sociaux
Université Paris Descartes
Centre national de la recherche scientifique
Institut universitaire de France
F-75006
danilomartuccelli[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page