Navigation – Plan du site
Notes de recherche

La presse au Maroc : une économie très politique

Le cas des supports papier et électronique depuis le début des années 1990
The press in Morocco: a highly political economy. The case of the paper and on-line titles since the early 1990s
Abdelfettah Benchenna, Driss Ksikes et Dominique Marchetti
p. 239-260

Résumés

L’article analyse l’espace journalistique marocain depuis les années 1990. Partant d’une sociologie relationnelle des entreprises de presse (papier et électronique), il montre leur forte dépendance à l’égard des champs politique et économique. Cinq entrées sont privilégiées. La première synthétise l’histoire de la presse non partisane et les trajectoires de la contestation sociale et politique en son sein depuis l’indépendance, montrant comment le champ du pouvoir marocain a restreint à la fois l’offre de presse et ses publics potentiels. La deuxième décrit, d’une part, l’explosion de l’offre d’informations sur les supports papiers depuis les années 1990, et électroniques, tout particulièrement depuis 2011, et, d’autre part, l’élargissement progressif de ses publics, notamment en langue arabe. Les volets suivants prolongent l’analyse de la situation contemporaine au prisme de la restructuration de l’économie très politique de ce petit marché des « entreprises de presse » non partisanes. D’abord, ses faiblesses structurelles expliquent l’intensité des enjeux politiques autour des modes de financements officiels/officieux de la presse et les difficultés à trouver des « modèles économiques » rentables. Ensuite, on retrouve cette interpénétration des champs économique, politique et journalistique dans l’analyse des trajectoires professionnelles, politiques et sociales des principaux investisseurs de cette nouvelle presse, montrant le poids de leur capital politique et social. Enfin, la relative fermeture de ce marché se voit encore davantage à travers l’oligopole de la publicité, en grande partie liée au champ du pouvoir, qui pèse très directement sur le fonctionnement des entreprises de presse.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Genèse de la presse privée non partisane : la limitation de l’offre et de la demande
Les trajectoires difficiles de l’information « critique »
Un espace des publics très restreint
Restructuration de l’espace journalistique marocain : une explosion de l’offre favorisée par le champ du pouvoir et un élargissement des publics en langue arabe
L’émergence de la presse « indépendante »
Un public élargi : le développement de la presse papier et en ligne en langue arabe
L’explosion des sites d’information en ligne
La reconfiguration d’un marché entre économie et politique : de « l’épicerie » au groupe de presse
Les enjeux politiques autour des financements de la presse
Les différents modèles économiques et politiques
Figures d’investisseurs : le poids des capitaux politique et social
L’oligopole de la publicité comme moyen de contrôle
Le marché publicitaire : le poids des francophones et du capital de relations avec le champ du pouvoir
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si l’histoire de la presse marocaine a fait l’objet de plusieurs travaux (par exemple, Miège, 1954 ; Aouchar, 1990 ; Baida, 1996) ainsi que la télévision (Zaid, 2009 ; Campaiola, 2014), les débats contemporains restent peu traités, hormis par les acteurs eux-mêmes à travers des témoignages (Daoud, 2007 ; Alaoui, 2012 ; Bensmaïn, 2015), des rapports d’organisations internationales ou encore des débats parfois stimulants mais ne reposant pas sur des enquêtes (El Ayadi, 2006). C’est ce qui explique la normativité de cette littérature consistant souvent à mesurer le degré de « démocratisation » de l’espace médiatique marocain (Naimi, 2016). D’autres approches théoriques dominantes ne nous aident pas non plus à décrire la complexité des entreprises de presse, leurs modes de fonctionnement et les enjeux de pouvoir qu’elles suscitent. Par exemple, les travaux sur la transitologie sont évolutionnistes, croyant à un possible « progrès » et une mutation qui accompagnerait une inéluctable « tr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Abdelfettah Benchenna, Driss Ksikes et Dominique Marchetti, « La presse au Maroc : une économie très politique », Questions de communication, 32 | 2017, 239-260.

Référence électronique

Abdelfettah Benchenna, Driss Ksikes et Dominique Marchetti, « La presse au Maroc : une économie très politique », Questions de communication [En ligne], 32 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 17 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/11527 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.11527

Haut de page

Auteurs

Abdelfettah Benchenna

Laboratoire des sciences de l’information et de la communication
Université Paris 13
93210
benchenna[at]univ-paris13.fr

Driss Ksikes

Centre d’études sociales, économiques et managériales
Institut des hautes études de management
MA-10000
ksikes[at]hem.ac.ma

Dominique Marchetti

Centre européen de sociologie et de science politique
Centre national de la recherche scientifique
F-75006
dominique.marchetti[at]cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page