Navigation – Plan du site
Notes de recherche

Le journalisme de solutions, symptôme des mutations de l’identité professionnelle des localiers

The solutions journalism, a symptom of changes in the professional identity of French local journalists
Pauline Amiel
p. 307-324

Résumés

Le journalisme de solutions est un concept journalistique importé des rédactions américaines. Il s’instaure dans la presse locale française depuis 2015. Au-delà de l’effet de mode, cette démarche professionnelle, arrivée dans les rédactions locales par la volonté des directions des groupes de presse, tend à modifier les représentations, les pratiques et l’identité professionnelle des localiers. En effet, sous couvert d’une rhétorique valorisante, portée sur l’investigation et le renforcement de la proximité avec le lectorat, ce concept permet l’acceptation de pratiques issues d’autres services tels que le marketing et la communication. Il est perçu comme une « solution » à la diminution de la reconnaissance des journalistes au sein de leur groupe de presse mais aussi comme un moyen d’endiguer la perte des revenus. Il permet alors de renforcer le flou de l’identité professionnelle des localiers.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Les discours sur le journalisme de solutions comme facteur de mutation de l’identité professionnelle
Les origines multiples d’un concept professionnel enthousiasmant pour les localiers
Émergence du concept, des rédactions américaines à la presse locale française
La création des « lab » et le rôle des consultants
Les discours sur le mythe de la solution pour les localiers
« Remède miracle » pour le journalisme local
Adoption des discours : avoir un impact
Les pratiques du journalisme de solutions dans la presse locale française
Formes et formats de l’information de solutions
Le lecteur, producteur et décideur de l’information
Mutation du journalisme de presse locale
Un cheval de Troie du marketing dans les rédactions
Les conséquences potentielles sur l’identité professionnelle
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les rédactions de presse locale françaises sont éprouvées par plusieurs décennies de pertes économiques. La reconnaissance des localiers au sein des entreprises de presse devenues groupes multimédias se dégrade. La baisse des moyens alloués aux journaux et la diminution de la diffusion les engagent à envisager de nouvelles propositions pour monétiser l’information en ligne. Ces mutations liées aux évolutions économiques du secteur ont des conséquences sur l’identité professionnelle des journalistes de presse locale qui tentent notamment d’accommoder leurs pratiques à la dématérialisation de l’information et aux usages des réseaux sociaux (Carbonnel, Mercier, 2011 ; Pignard-Cheynel, Sebbah, 2012 ; 2013). Les localiers tentent de s’adapter aux logiques socio-affinitaires sur le web (Jeanne-Perrier, Smyrnaios, Diaz Noci, 2015), à une volonté de reconquérir l’attention des utilisateurs en ligne (Cardon, 2013), et de gestion de leurs audiences (Mercier, Pignard-Cheynel, 2014). Le journal...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pauline Amiel, « Le journalisme de solutions, symptôme des mutations de l’identité professionnelle des localiers », Questions de communication, 32 | 2017, 307-324.

Référence électronique

Pauline Amiel, « Le journalisme de solutions, symptôme des mutations de l’identité professionnelle des localiers », Questions de communication [En ligne], 32 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 19 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/11559 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.11559

Haut de page

Auteur

Pauline Amiel

Laboratoire d’études et de recherche appliquées en sciences sociales
Université Toulouse 3 – Paul Sabatier
F-31000
p-amiel[at]hotmail.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page