Navigation – Plan du site
En VO

Digital Connectivity and African Knowledge Economies

Connectivité numérique et économie de connaissance en Afrique
Mark Graham, Sanna Ojanperä, Mohammad Amir Anwar et Nicolas Friederici
p. 345-360

Résumés

La connectivité dans le monde change rapidement. Nulle part cela n’est plus visible qu’en Afrique subsaharienne. La région passe d’un état de déconnexion numérique à un état où des centaines de millions de citoyens sont connectés à l’économie numérique. Ce changement de connectivité a engendré beaucoup d’espoir et d’enthousiasme pour les potentiels d’une économie de connaissance émergente dans la région. En théorie, l’Afrique subsaharienne peut concourir avec le reste du monde dans la compétition pour la production de tous les biens et services numériques. L’article examine l’état actuel de notre recherche pluriannuelle, en cours, sur le sujet, fondée sur une recherche empirique dans un ensemble de secteurs et de domaines (y compris l’écriture de code informatique, le freelance en ligne, l’externalisation des processus d’affaires et l’entrepreneuriat numérique).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Researching African Knowledge Economies
Mapping Knowledge Economies
Digital Outsourcing
Digital Entrepreneurship
Conclusions

Aperçu du début du texte

Sub-Saharan Africa has traditionally been characterised by stark barriers to non-proximate communication and flows of information. Manuel Castells (1998) characterised the region as a “black hole of informational capitalism”. In 2000, for instance, there were almost ten times as many Internet users in Belgium than in all of East Africa combined! Similarly, rates for long distance phone calls throughout Sub-Saharan Africa (SSA) were, until recently, some of the highest in the world. Internet costs and speeds were out of reach for all but the most privileged citizens. However, in the last few years, there have been radical changes to SSA’s international connectivity. Fibre-optic cables have been laid throughout the continent and there are now almost 350 million Internet users and over 900 million mobile users in the region (Ericsson, 2016).

This rapid transformation in the region’s connectivity has encouraged politicians, journalists, academics, and citizens to speak of an ICT-fuelled ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mark Graham, Sanna Ojanperä, Mohammad Amir Anwar et Nicolas Friederici, « Digital Connectivity and African Knowledge Economies », Questions de communication, 32 | 2017, 345-360.

Référence électronique

Mark Graham, Sanna Ojanperä, Mohammad Amir Anwar et Nicolas Friederici, « Digital Connectivity and African Knowledge Economies », Questions de communication [En ligne], 32 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 18 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/11579 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.11579

Haut de page

Auteurs

Mark Graham

Oxford Internet Institute, University of Oxford
The Alan Turing Institute
mark.graham[at]oii.ox.ac.uk
UK-NW1 2DB

Sanna Ojanperä

Oxford Internet Institute, University of Oxford
The Alan Turing Institute
sanna.ojanpera[at]oii.ox.ac.uk
UK-NW1 2DB

Mohammad Amir Anwar

Oxford Internet Institute, University of Oxford
mohammad.anwar[at]oii.ox.ac.uk
UK-NW1 2DB

Nicolas Friederici

Oxford Internet Institute, University of Oxford
nicolas.friederici[at]oii.ox.ac.uk
UK-NW1 2DB

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page