Navigation – Plan du site
Notes de lecture
Langue, discours

Catherine Détrie, Paul Siblot, Bertrand Vérine, Agnès Steuckardt, Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique

Paris, H. Champion, coll. Lexica mots et dictionnaires, 2017, 464 pages
Jacques-Philippe Saint-Gerand
p. 444
Référence(s) :

Catherine Détrie, Paul Siblot, Bertrand Vérine, Agnès Steuckardt, Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique, Paris, H. Champion, coll. Lexica mots et dictionnaires, 2017, 464 pages

Texte intégral

1Plus de seize années ont aujourd’hui filé depuis la première édition de ce Termes et concepts pour l’analyse du discours. Robert Lafont, sous l’égide de qui les recherches praxématiques ont été instituées et se sont développées, est décédé en 2009. Et le panorama des études en analyse du discours s’est singulièrement élargi et approfondi. Il devenait par conséquent nécessaire de remettre cet ouvrage sur le métier, d’autant que la matière même des analyses n’a cessé de se renouveler par les écrits internet et les SMS. Ajoutons à cela une sensible évolution épistémologique qui a désormais intégré aux études de discours les concepts de prédiscours, dialogisme, production du sens, et nous aurons rassemblé l’essentiel des raisons pour lesquelles on pouvait attendre mieux et beaucoup plus des déjà riches notices de l’édition de 2001. Certes, tous les contributeurs initiaux ne pouvaient répondre à l’appel pour réviser, amender, développer leur réflexion et l’étendre à des objets connexes. Sarah Leroy, proche du modèle de Paul Siblot, par exemple, a tragiquement disparu en 2013. Mais les membres de l’équipe Praxiling (UMR 5267 du CNRS) ont bienveillamment assumé la responsabilité de vérifier et actualiser les articles initiaux.

2Nous ne reviendrons pas sur les caractéristiques et les qualités de l’édition originale. Il suffit pour les rappeler de retourner à l’excellent compte rendu en diptyque que Jacques Guilhaumou donnait en 2003 de cet ouvrage (« Des positions épistémologiques distinctes », Mots. Les langages du politique, 71, pp. 172-176), confronté au Dictionnaire d’analyse du discours de Patrick Charaudeau et Dominique Maingueneau (dirs, Paris, Éd. Le Seuil, 2002), recension aujourd’hui accessible (http://mots.revues.org/​8643?lang=fr). La nouveauté la plus flagrante de la présente édition réside dans l’adjonction de trente-deux nouvelles entrées justifiées par l’évolution même des recherches en sciences du langage : Anthropologie linguistique, Apostrophe/forme d’adresse, Apposition, Appropriation linguistique, Autre, Conditionnel/futur, Description, Diathèse, Discours électronique médié, Discours numériques/technologies discursives, Dislocation, Egogénèse/allogénèse, Émotion, Enaction, Évaluation, Explication, Formule, Hyperbole/énonciation hyperbolisante, Interlangue, Intersubjectivité, Langue interne/langue externe, Médiatif, Néographie, Pause, Pragmaticalisation, Prosodie, Rituels/routines, Signal, Stratégie discursive, Textualisation (modes de -), Théorie des opérations prédicatives et énonciatives, Voix/vocalité.

3On voit là tout ce qui pouvait manquer à la première édition et les bienfaits des apports aujourd’hui intégrés des travaux de Franck Neveu, Claire Blanche-Benveniste, Jeanne-Marie Barberis, Catherine Fuchs, Antoine Culioli, et bien d’autres… Un véritable enrichissement. Dans un ouvrage qui récuse la dénomination de la forme dictionnairique, sous laquelle il est cependant coulé, et qui ambitionne plutôt – d’ailleurs à juste titre – d’être un « instrument de travail » (p. 8) permettant de baliser « un espace essentiel de la recherche en sciences du langage » (ibid.) en articulant l’analyse de discours à la linguistique praxématique, cet élargissement salutaire a imposé de revoir la politique de rédaction du contenu. Il en est résulté des notices associées à trois types de finalités différentes. Les plus courtes de ces notices correspondent à une simple définition lorsque la notion est connue et consensuellement acceptée dans la communauté linguistique. Lorsque ce consensus fait question, la notice présente le concept ou la notion de manière plus approfondie, dans un souci d’affinement et de précision. Enfin, d’autres notices, nourries des apports spécifiques de la linguistique praxématique, proposent de véritables problématiques étayées d’approches historiques qui ouvrent généralement sur un bilan critique. Pour chaque notice, un ingénieux et très efficient système de renvois offre au lecteur la possibilité de circuler parmi toutes les notions et tous les concepts évoqués, tandis que lui sont fournies leurs références bibliographiques essentielles. On soulignera le souci notable de toujours préciser le cadre épistémologique des analyses linguistiques comme en témoignent les articles Axiomatique, Concept, Cognition, Modèle, etc. Une très abondante bibliographie terminale et récapitulative (pp. 422-453) ajoute à la richesse de ce volume dans lequel on appréciera également l’utilité du classement des entrées par auteurs (pp. 455-457), ainsi que celle de l’index des entrées (pp. p. 459-463). Certes, on pourrait toujours envisager dans ce volume l’ajout d’autres notions (Tagmème selon Eddy Roulet et Kenneth Lee Pike, Style en complément de Stylistique, etc.). Mais ce sont là vétilles. Reste, en bref, que nous tenons là une révision et une mise à jour très réussies d’un ouvrage dont l’intérêt et les mérites n’étaient plus à démontrer, et qui trouve donc dans cette réédition augmentée des raisons supplémentaires de faire apprécier l’intérêt des travaux de praxématique linguistique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques-Philippe Saint-Gerand, « Catherine Détrie, Paul Siblot, Bertrand Vérine, Agnès Steuckardt, Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique », Questions de communication, 32 | 2017, 444.

Référence électronique

Jacques-Philippe Saint-Gerand, « Catherine Détrie, Paul Siblot, Bertrand Vérine, Agnès Steuckardt, Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique », Questions de communication [En ligne], 32 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 23 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/11695

Haut de page

Auteur

Jacques-Philippe Saint-Gerand

CeReS, université de Limoges
jacques-philippe.saint-gerand[at]unilim.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page