Navigation – Plan du site
Dossier. Le genre des controverses

La redéfinition des frontières de l’espace public à l’aune des controverses sur le voile : émergence d’une ségrégation « respectable » ?

Redefining the Boundaries of Public Space due to the Controversies over Islamic Scarf: The Rise of a “Respectable” Segregation?
Fatima Khemilat
p. 43-63

Résumés

Les controverses autour de l’islam en France ont donné lieu à une série de politiques publiques. Qu’il s’agisse de mesures législatives ou réglementaires, celles-ci ont entraîné une expansion de ce que recoupe habituellement « l’espace public » et un élargissement des personnes soumises à l’impératif de « neutralité », autrefois réservé aux seuls agents de l’État. Cette volonté de limiter la visibilité du fait religieux musulman est intrinsèquement genrée puisque, parmi les nombreuses controverses autour de l’islam, celles débouchant sur une loi, un règlement ou un arrêté concernent exclusivement les femmes musulmanes « voilées ». À l’aide de la sociologie du droit et de l’action publique, l’article ambitionne d’identifier les récurrences dans l’argumentaire juridique employé afin de légitimer l’exclusion légale des femmes voilées de la scène et sphère publique française.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La sphère publique : un espace de débats conflictuels
La sphère et la scène publique : les deux acceptions de l’espace public
La redéfinition juridique de la scène publique à l’aune des controverses sur le voile
Les voies, les lieux ouverts et affectés à un service public : le nouveau triptyque composant l’espace public
L’imposition graduelle de la neutralité aux usagers du service public
Le processus historique de laïcisation de l’espace public
L’espace public et « les valeurs fondamentales » de la République
La tentation juridique d’imposer « la dignité » aux femmes voilées
Conclusion

Aperçu du début du texte

« Ce sont des processus de négociation et des conflits entre des acteurs et leurs intérêts qui définissent l’espace public, lequel n’existe pas en tant que tel mais dans sa relation à la sphère privée ». Cette définition de l’espace public par Jean-François Bayart (2012 : 35) met l’accent sur plusieurs de ses éléments constitutifs. D’abord, sa perméabilité et sa dimension processuelle (Fraser, 2003). En proie à de continuelles redéfinitions des territoires comme des valeurs qui le sous-tendent, l’espace public est le fruit de rivalités entre acteurs aux intérêts divergents voire. Dès lors, il ne saurait se comprendre sans les acteurs et actrices qui s’y meuvent et en font l’arène et l’enjeu de leur jeu de concurrences (Cefaï, 2016). Loin d’être la seule arène existante, le qualificatif contenu dans le syntagme espace public rappelle qu’il faut placer celui-ci face à son pendant, l’espace privé, dans un jeu de miroir inversé.

La sphère publique : un espace de débats conflictuels

Dans ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fatima Khemilat, « La redéfinition des frontières de l’espace public à l’aune des controverses sur le voile : émergence d’une ségrégation « respectable » ? », Questions de communication, 33 | 2018, 43-63.

Référence électronique

Fatima Khemilat, « La redéfinition des frontières de l’espace public à l’aune des controverses sur le voile : émergence d’une ségrégation « respectable » ? », Questions de communication [En ligne], 33 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/12107 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.12107

Haut de page

Auteur

Fatima Khemilat

Croyances, histoire, espaces, régulation politique et administrative
Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence
F-13625
khemilat.fatima[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page