Navigation – Plan du site
Notes de recherche

L’expérience d’oscillation identitaire dans des dispositifs fictionnels

Autour de deux degrés d’altération
The Experience of Identity Fluctuation in Fictionnal Devices. About Two Degrees of Alienation
Hélène Crombet
p. 231-250

Résumés

En passant en revue une partie de la littérature consacrée à des dispositifs fictionnels, notamment romanesques et cinématographiques, notre article met en évidence l’émergence de deux degrés d’oscillation identitaire. En effet, le sujet peut être invité à faire la rencontre d’une hétérogénéité soit relative soit radicale, à travers des moments de battements alternatifs entre dépossession et repossession qui mettent à l’épreuve les frontières liminaires de son identité. Ces expériences sont susceptibles de faire émerger une ontologie dynamique résidant dans une forme de vacillation pour le sujet, conduit à s’appréhender dans un rapport autoréflexif d’altérité radicale à la faveur de situations d’hétéronomie qui s’autonomisent sans cesse.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une expérience d’oscillation relative : le processus d’hallucination paradoxale
Une expérience d’oscillation radicale : le processus d’hallucination négative
Se perdre
Se regarder
Se mettre à distance de soi-même
Une expérience d’oscillation identitaire fondamentale
Une expérience d’oscillation originaire ?
La représentation d’un sujet qui s’autonomise
Conclusion

Aperçu du début du texte

Nombreux sont les dispositifs fictionnels qui proposent des expériences de dépersonnalisation tenant du rêve, du fantasme ou de l’hallucination, dans une suspension de la réalité « [offrant] à la réalité psychique un espace plus vaste pour se déployer » (Tisseron, 2005 : non paginé). Ces expériences s’élaborent à la faveur d’un rapport à des altérités qui projette le sujet dans une situation troublante, susceptible de faire vaciller tous ses repères : elles peuvent constituer des moments de fluctuations voire de turbulences, qui mettent à l’épreuve les frontières liminaires de son identité.

L’interrogation porte sur les enjeux liés à ces expériences d’altération identitaire dans des dispositifs fictionnels : en parcourant la littérature scientifique, on remarque que celle-ci s’est emparée de ces situations de flottement susceptibles d’interroger la lisière entre le moi et le non-moi, à travers une dissolution des limites de l’identité qui confronte le sujet au risque de l’effondremen...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Crombet, « L’expérience d’oscillation identitaire dans des dispositifs fictionnels », Questions de communication, 33 | 2018, 231-250.

Référence électronique

Hélène Crombet, « L’expérience d’oscillation identitaire dans des dispositifs fictionnels », Questions de communication [En ligne], 33 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 21 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/12431 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.12431

Haut de page

Auteur

Hélène Crombet

Médiation, information, communication, arts
Université Bordeaux Montaigne
F-33607
helene.crombet[at]gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page