Navigation – Plan du site

AccueilNuméros36Dossier. Des données urbainesLa fabrique de la donnée géolocal...

Dossier. Des données urbaines

La fabrique de la donnée géolocalisée

Une analyse sociotechnique de Twitter pour les études urbaines
The Fabric of Geotagged Data. A Socio-technical Analysis of Twitter for Urban Studies
Marta Severo et Timothée Giraud
p. 43-61

Résumés

Face au succès des études urbaines s’appuyant sur Twitter, l’article vise à approfondir la fabrique de la donnée géolocalisée sur cette plateforme. À partir d’un cas d’étude réalisé sur les tweets localisés à Paris pendant l’année 2016, il livre une analyse sociotechnique des mécanismes de production et de représentation des tweets géolocalisés. En prenant en compte les interactions entre aspects techniques et sociaux, il souligne les effets de sens produits par la matérialité du dispositif et met en discussion l’emploi récent des données géolocalisées comme traces numériques de l’agir social et, plus particulièrement, le concept de « soi spatial ».

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Le succès de la donnée géolocalisée pour les études urbaines
Étudier l’espace parisien à travers les tweets géolocalisés : défis de la collecte et de l’analyse
La collecte de la donnée géolocalisée entre technique et humain
Représenter la donnée géolocalisée : défis et malentendus de l’analyse spatiale des tweets
La mise en question du « soi spatial » sur les médias sociaux
Conclusion

Aperçu du début du texte

Comment les personnes occupent et s’approprient-elles l’espace urbain ? Quels sont leurs lieux favoris ? Quels sont les activités et les imaginaires liés à une place, à un monument, à un parc ou à un café ? Depuis toujours, ce type de questions intéresse les chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS), mais, jusqu’au début des années 2000, la réponse passait exclusivement par la mise en œuvre de lourdes enquêtes fondées sur des questionnaires, des entretiens ou de longues périodes d’observation participante. Aujourd’hui, les médias sociaux peuvent laisser penser qu’ils ont radicalement changé ce scénario en fournissant de grandes quantités de messages géolocalisés générés par les utilisateurs. Ces messages, qui lient le propos d’un individu à un lieu précis, promettent alors au chercheur de lui faire connaître plus rapidement et sur une large échelle les usages de l’espace urbain.

L’article vise à questionner cette promesse par une analyse sociotechnique (Akrich, 1991, 1989) de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marta Severo et Timothée Giraud, « La fabrique de la donnée géolocalisée », Questions de communication, 36 | 2019, 43-61.

Référence électronique

Marta Severo et Timothée Giraud, « La fabrique de la donnée géolocalisée », Questions de communication [En ligne], 36 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 21 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/20879 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.20879

Haut de page

Auteurs

Marta Severo

Dispositifs d’information et de communication à l’ère numérique – Paris, Île-de-France
Conservatoire national des arts et métiers
Université Paris-Est Marne-la-Vallée
Université Paris-Ouest Nanterre La Défense
F-92000
msevero[at]parisnanterre.fr

Timothée Giraud

Réseau interdisciplinaire pour l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages
Centre national de la recherche scientifique
Université Paris Diderot
Commissariat général à l’Égalité des territoires
F-75000
timothee.giraud[at]cnrs.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search