Navigation – Plan du site

AccueilNuméros36Dossier. Des données urbainesLes visualisations des données ur...

Dossier. Des données urbaines

Les visualisations des données urbaines : de Bruno Latour à Lev Manovich

Visualizations of Urban Data: From Bruno Latour to Lev Manovich
Maria Giulia Dondero
p. 85-99

Résumés

L’article étudie la manière dont la ville se rend visible et analysable à travers ses pratiques interstitielles, voire à travers les actions quotidiennes des habitants ainsi que par les services fournis par des institutions diverses. Nous prenons comme objet d’analyse le projet On Broadway dans lequel Lev Manovich et trois artistes visualisent les photographies produites et partagées sur Instagram par les habitants et les touristes tout au long de l’avenue newyorkaise du même nom, pendant une période de temps donnée, en les mettant en relation avec d’autres données telles celles concernant les transports privés, la fréquentation des restaurants, les revenus par foyer, etc. Selon notre interprétation, ce projet vise à problématiser le rapport entre visions locale et globale de la ville, à savoir entre événement singulier et tendances collectives. L’article établit aussi une comparaison entre la pensée de Bruno Latour et les expériences de Lev Manovich. Dans le travail de ce dernier, nous repérons une tentative similaire à celle de Bruno Latour de construire des représentations des villes du monde à partir de ce qui est souterrain ou caché et de les visualiser à travers des diagrammes qui décomposent et recomposent les produits visuels et non visuels de la ville.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Renoncer à la représentation et à la connaissance totalisantes
On Broadway
Conclusion

Aperçu du début du texte

La vue totale est aussi la vue de nulle part
(Latour, Paris ville invisible, 1998)

L’article interroge les nouvelles représentations de la métropole contemporaine. D’emblée, nous exclurons les représentations visant à décrire son territoire de manière totalisante et englobante (cartes, photographies aériennes, photos panoramiques à 360 degrés, etc.) et focaliserons notre attention sur les représentations engendrées par la collection des données massives et, plus précisément, sur les visualisations qui résultent d’analyses statistiques et computationnelles des pratiques habitantes et touristiques.

En premier lieu, ces pratiques urbaines font l’objet d’une objectivation et d’une traduction en images (il s’agit, par exemple, de millions d’images partagées via des téléphones portables sur des plateformes telles Instagram). En deuxième lieu, en raison de leur nombre massif, ces images se transforment en données exploitables par des logiciels. En troisième lieu, le travail des algorithmes ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Giulia Dondero, « Les visualisations des données urbaines : de Bruno Latour à Lev Manovich », Questions de communication, 36 | 2019, 85-99.

Référence électronique

Maria Giulia Dondero, « Les visualisations des données urbaines : de Bruno Latour à Lev Manovich », Questions de communication [En ligne], 36 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 21 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/20964 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.20964

Haut de page

Auteur

Maria Giulia Dondero

Fonds national de la recherche scientifique
Université de Liège
B-4000
mariagiulia.dondero[at]uliege.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search