Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Dossier. La religion sous le rega...Voir la religion dans les Alpes à...

Dossier. La religion sous le regard du tiers

Voir la religion dans les Alpes à la fin du Moyen Âge : peintures murales et altérités culturelles

Images as a Mediation “Dispositif” of the Religious: How Perceptions of Religious Paintings Document Cultural Otherness in the Proto-Modern Alps
Marianne Cailloux

Résumés

L’article traite de l’image en tant qu’espace d’expression des identités du religieux à la fin du Moyen Âge. Il analyse les réceptions et comment celles-ci montrent les ambiguïtés du fait religieux, entre une médiation que l’Église tente de maîtriser et la manifestation de croyances et pratiques divergentes et de discours susceptibles de tensions. L’étude s’appuie sur un corpus de peintures murales religieuses alpines, autour de 1 500. Favorable aux échanges culturels, la région entre Briançon (dans la France actuelle) et Suse (dans l’Italie actuelle) est le terrain d’une cohabitation de plusieurs groupes religieux. La présence des vaudois, notamment, entraîne une médiation particulière à travers l’image, en ce qu’elle manifeste des pratiques dévotionnelles hybrides. Nous verrons quelles sont les modalités de cette acculturation et comment le regard de l’autre sur les images documente des identités variées autour du religieux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Acteurs et pratiques du religieux au prisme des images
Manifester l’eucharistie
La question du magico-religieux
Médiation et « cohabitation » des altérités
Être exposé dans l’image : une manifestation identitaire non contrôlée
(Re)saisir une identité
Conclusion

Aperçu du début du texte

À la toute fin de la période médiévale, pas un mur de chapelle ou d’église n’est laissé blanc ; ces murs portent des images peintes qui envahissent toute surface disponible, créant un espace différent dans l’espace architectural. En effet, celles-ci sont différentes par les choix des sujets iconographiques, mais le religieux est formé de ce que l’on croit voir, de ce qu’on projette dans l’image donnée à voir (Meunier, 2015 : 67, 75, 89). Les travaux d’Hans Belting (2005) poussent à étudier l’image comme un objet culturel complexe, pour la compréhension duquel l’analyse de l’environnement de production et des réceptions est nécessaire. Il s’agit d’étudier les images non plus comme des objets isolés mais en prenant en compte les relations et structures qui les mettent en tension dans les réceptions dynamiques et la multi-modalité intentionnelle. Elles sont autant d’indicateurs de phénomènes culturels et de représentations mentales géo-temporalisées. Étudier les images, ce n’est pas ét...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marianne Cailloux, « Voir la religion dans les Alpes à la fin du Moyen Âge : peintures murales et altérités culturelles », Questions de communication [En ligne], 37 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/22367 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.22367

Haut de page

Auteur

Marianne Cailloux

Université de Lille, Gériico, F- 59653 Villeneuve d’Ascq, France
marianne.cailloux[at]univ-lille.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search