Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Dossier. La religion sous le rega...Les embarras de la parole religieuse

Dossier. La religion sous le regard du tiers

Les embarras de la parole religieuse

The Embarrassments of Religious Speech
Joan Stavo-Debauge
p. 193-216

Résumés

Dans cet article, je m’intéresse aux embarras de la parole religieuse, distingués selon trois axes (énonciation/réception, christianisme/islam, versions libérale/conservatrice de la foi), sur deux terrains (l’espace discursif des théories post-séculières et des émissions radiophoniques). Je montre que les embarras ne sont pas également distribués entre le pôle de l’énonciation et celui la réception quand on prend en compte l’axe qui distingue le fondamentalisme du modernisme : les paroles les plus conservatrices et dogmatiques sont loin d’être les plus embarrassées, même si elles sont les plus embarrassantes (du moins pour un démocrate scientifiquement éduqué), et l’islam n’est aussi pas le plus mal logé.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Distinguer l’embarras selon trois axes
Deux sites d’enquête 
Côté chrétien, l’embarras chez Bruno Latour et Charles Taylor
L’embarras selon Talal Asad, côté islamiste
Au croisement de deux axes
Aux limites de l’aphonie, le christianisme « post-religieux »
Données empiriques d’une ambiance médiatique post-séculière
« C’est votre opinion, vous la gardez pour vous »
« Vous êtes savant musulman ? »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans ce texte, j’analyse selon trois axes les embarras qui affectent la parole religieuse dans nos sociétés contemporaines dès lors qu’elle se manifeste en public et tombe dans l’oreille de tiers. Par parole religieuse, j’entends tant les voix explicitement articulées à partir d’une tradition religieuse définie que les voix se prononçant sur les religions, notamment lors de « problèmes publics » impliquant les religions et leurs adeptes.

Distinguer l’embarras selon trois axes

Le premier axe s’intéresse au milieu d’interlocution – je m’inspirerai du concept de « milieu de réception » proposé par Mathieu Berger (2018) – et discrimine les embarras selon qu’ils sont concentrés sur le pôle de l’énonciation ou sur celui de la réception. Cet axe affine l’analyse classique d’Erving Goffman (1982 [1967] : 99) centrée sur « les rencontres conversationnelles » et liant « l’embarras » au « degré exact de déférence » que chaque acteur « reçoit des autres » (Scheff, 2006 : 18). Rejoignant la ques...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joan Stavo-Debauge, « Les embarras de la parole religieuse », Questions de communication, 37 | 2020, 193-216.

Référence électronique

Joan Stavo-Debauge, « Les embarras de la parole religieuse », Questions de communication [En ligne], 37 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/22568 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.22568

Haut de page

Auteur

Joan Stavo-Debauge

Université de Lausanne, Thema, CH-1015 Lausanne, Suisse
EPFL, Lasur, CH-1015 Lausanne, Suisse
joan.stavo-debauge[at]unil.ch

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search