Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Notes de lectureThéories, méthodesLaurent Gervereau, Voir, comprend...

Notes de lecture
Théories, méthodes

Laurent Gervereau, Voir, comprendre, analyser les images

5e éd., Paris, Éd. La Découverte, coll. Grands Repères, 2020, 189 pages
Jean-François Tétu
p. 468-469
Référence(s) :

Laurent Gervereau, Voir, comprendre, analyser les images, 5e éd., Paris, Éd. La Découverte, coll. Grands Repères, 2020, 189 pages

Texte intégral

1Laurent Gervereau est bien connu pour ses grandes synthèses généralistes, par exemple son Dictionnaire mondial des images (Paris, Éd. Nouveau Monde, 2006) ou Images, une histoire mondiale, (Paris, Éd. Nouveau Monde, 2008), mais aussi pour ses livres plus ciblés, par exemple Guernica, Autopsie d’un chef-d’œuvre (Paris, Paris-Méditerranée, 1996). Les Éditions La Découverte publient une cinquième édition de son désormais classique Voir, comprendre, analyser les images, édition révisée, naturellement, comme le montre l’ajout des « nouvelles images », internet et multimédia avec l’insertion de la page d’accueil du président américain Donald Trump sur Facebook (p. 155).

2Nous nous contenterons donc d’un rappel de ce relativement petit livre, qui a trois objectifs, et trois parties : d’abord, une « histoire des méthodes d’analyse des images » dues aux historiens de l’art, bien sûr, puis aux sémiologues et, enfin, aux historiens (p. 9-33) ; ensuite, une « grille d’analyse » en trois temps, décrire, étudier le contexte et interpréter (p. 35-85) ; enfin, un ensemble de « sources et cas concrets », des affiches aux timbres-poste (p. 87-159).

3La prolifération d’images en tous genres, dont la troisième partie offre un florilège, justifie évidement la reprise de ce livre dont la première édition (1996) est bien antérieure à la multiplication des images sur l’internet. Puis, conformément à l’esprit de la collection, cette édition fourmille de « repères », en encadrés sur une deux pages grisées, allant depuis les techniques d’impression jusqu’à l’historique des jeux vidéo. S’y ajoute ici un « guide des ressources en France » (p. 165-174), plus original, qui donne les références des principales collections en matière d’affiches, d’architecture, de bande dessinée, de cartes et plans, de cartes postales, de design et packaging, de dessins, de gravures, etc. (publicité, propagande…), dont l’utilité est manifeste.

4Car l’utilité est bien le maître mot de cette collection qui a fourni de nombreux exemples de livres qu’on a envie de dire « indispensables », en copiant le titre de la collection des reprises d’Hermès, je pense notamment aux titres signés à La Découverte par Armand Mattelart ou Jean-Marie Charon. Où est donc l’utilité du livre de L. Gervereau ? D’abord, dans la mise en perspective des nombreuses disciplines qui se sont successivement penchées sur la construction et la signification des images jusqu’à « l’hybridation générale des méthodes » (p. 33) à laquelle on assiste aujourd’hui. Ensuite, bien sûr, dans les multiples « repères » qui sont autant de mises en perspective, là encore, des techniques (la peinture, bien sûr, mais aussi tous les procédés de reproduction, etc.) et des méthodes, qui sont l’objet de la seconde partie (croisement des méthodes en forme de pense-bête) et, enfin, des cas concrets de la troisième partie qui sont autant d’illustrations rapides des croisements des méthodes et des questions.

5D’évidence, dans un faible volume et pour un objet aussi vaste, on ne saurait attendre plus que des directions ou des synthèses rapides, plus frustrantes sans doute que le choix d’une seule orientation, comme dans d’autres petits manuels plus anciens comme l’excellent Vingt Leçons sur l’image et le sens de Guy Gauthier (Paris, Edilig, 1982) ou celui de Martine Joly, L’Image et les signes (Paris, Nathan, 1994). Mais il est bien utile de pouvoir indiquer aux étudiants de premier cycle notamment des ouvrages d’accès facile qui donnent des repères, justement, et un certain nombre de clés. Ainsi L. Gervereau ajoute-t-il, avec cette réédition, un guide opportun.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-François Tétu, « Laurent Gervereau, Voir, comprendre, analyser les images », Questions de communication, 37 | 2020, 468-469.

Référence électronique

Jean-François Tétu, « Laurent Gervereau, Voir, comprendre, analyser les images », Questions de communication [En ligne], 37 | 2020, mis en ligne le 15 novembre 2020, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/23123 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.23123

Haut de page

Auteur

Jean-François Tétu

Université Lumière-Lyon 2, Enssib, Sciences Po Lyon, Université Claude Bernard-Lyon 1, Université Jean Moulin-Lyon 3, Elico, F-69000 Lyon, France
jf-tetu[at]orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search