Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Notes de rechercheLes petites mains des « grands » ...

Notes de recherche

Les petites mains des « grands » débatteurs

La programmation des universitaires en sciences humaines et sociales sur les plateaux de C dans l’air et de Ce soir (ou jamais !)
The Little Hands of the “Great” Debaters. Programming Humanities and Social Sciences Scholars for the French TV Shows C dans l’air and Ce soir (ou jamais !)
Claire Ruffio
p. 317-334

Résumés

Qui décide d’inviter des universitaires en sciences humaines et sociales à participer à une émission télévisée de débat d'actualité ? Comment sont-ils identifiés, sélectionnés et contactés ? L’analyse du rôle et des pratiques professionnelles des journalistes-programmatrices chargées de solliciter les chercheurs en SHS des émissions télévisées de débat C dans l’air et Ce soir (ou jamais !) permet de mettre au jour le poids des contraintes commerciales et des rapports hiérarchiques sur la production de ces plateaux. Essentielle à la bonne réalisation de l’émission, l’activité des programmatrices constitue un journalisme doublement dominé au sein du champ médiatique, confié à des femmes en raison de sa forte composante logistique et de sa position subalterne au sein de la rédaction.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

La centralité de la fonction de programmation dans la chaîne de production d'une émission télévisée de débat
Programmatrices et chercheurs en SHS : de quelques homologies de position ?
La programmation comme opération de traduction
Ces actrices invisibles de l’accumulation du capital symbolique de l’émission
Le poids de la subordination hiérarchique dans la pratique de la programmation
L’omniprésence des producteurs dans le processus de programmation
L’avancement professionnel des programmatrices : une opportunité de crise ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

On ne compte plus le nombre d’émissions télévisées de débat qui se sont succédé depuis l’introduction du petit écran dans les foyers français au tournant des années 1970. D’Ouvrez les guillemets (1973-1974, ORTF Télévision) à Apostrophes (1975-1990, Antenne 2) sous l’ère de Bernard Pivot et au Droit de réponse (1981-1987, TF1) de Michel Polac dans les années 1980 en passant par la multitude de programmes inspirés par les talk shows américains d’infodivertissement des années 1990 (Neveu, 2003a, 2003b ; Brants, 2003a, 2003b ; Leroux et Riutort, 2013), la discussion d’un sujet d’actualité figure indéniablement parmi les classiques de la programmation française. Particulièrement apprécié par les chaînes du groupe public France Télévisions, le débat assure aux producteurs la captation d’une large audience attirée par la co-production d’un discours réflexif sur l’actualité immédiate par des acteurs issus de champs sociaux différents présentés comme spécialistes en leur domaine. Depuis le ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Ruffio, « Les petites mains des « grands » débatteurs », Questions de communication, 37 | 2020, 317-334.

Référence électronique

Claire Ruffio, « Les petites mains des « grands » débatteurs », Questions de communication [En ligne], 37 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/23232 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.23232

Haut de page

Auteur

Claire Ruffio

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS, EHESS, CESSP, F-75000 Paris, France
ruffio.claire[at]yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search