Navigation – Plan du site

AccueilNuméros39Dossier. Mise en (in)visibilité d...L’affirmation fragile d’un groupe...

Dossier. Mise en (in)visibilité des groupes professionnels

L’affirmation fragile d’un groupe professionnel de la postproduction en cinéma et audiovisuel.

Entre invisibilité de fait et désir de faire équipe
The fragile emergence of a professional group in cinema and audiovisual postproduction: between de facto invisibility and desire to team upteam
Samuel Zarka
p. 97-120

Résumés

La production d’un film pour le cinéma ou l’audiovisuel distingue l’étape de tournage de celle de la postproduction. Celle-ci, qui regroupe les opérations de montage, montage son et paroles, bruitage et mixage, est souvent associée à une dimension créative privilégiée, donnant lieu à la mise en forme expressive du matériau filmique constitué au cours du tournage. Cependant, l’isolement inhérent à ces opérations a favorisé ces dernières années la mise en œuvre de pratiques gestionnaires, peu visibles aux regards, auxquelles a répondu, entre 2018 et 2019, la mobilisation collective d’un groupe professionnel, revendiquant l’intégrité d’une équipe de postproduction. Cet article entend restituer les modalités d’émergence de ce groupe. La perspective adoptée est sociohistorique et circule entre les conditions d’activité et les cadres organisationnels, juridiques, économiques et symboliques à travers lesquels le travail est socialement évalué. Le cas des monteurs nous sert de fil rouge.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
Le montage en héritage
La genèse du montage : émergence créative et minoration salariale
Une dynamique de mobilisation qui part des marges de la profession
De fortes évolutions sociales en plein bouleversement technique
Le montage : idéal du métier et disparité du travail
Les monteurs s’associent sur des enjeux de travail
Placer le montage au centre de l’attention
Le montage : entre mise en scène du métier et pression des diffuseurs
Donner une visibilité à l’équipe de postproduction
Franchir les lignes de démarcation
Élucider une situation commune
La portée du livre blanc de la postproduction

Aperçu du début du texte

La production d’un film pour le cinéma ou l’audiovisuel distingue l’étape de tournage de celle de la postproduction À ces différentes phases correspondent des configurations de travail contrastées. Le tournage requiert l’intervention de différents spécialistes sur le plateau (pour la photographie, le son, le décor, etc.) en compagnie du réalisateur et des acteurs. La postproduction se distribue en revanche en phases successives : celles du montage, du montage son et paroles, du bruitage et du mixage. Ces opérations sont souvent associées à une dimension créative privilégiée, touchant la mise en forme expressive des images et des sons fabriqués en tournage. Cependant, c’est un autre aspect du travail qui est devenu saillant ces dernières années pour de nombreux salariés de la postproduction : celui d’un isolement dans la chaîne de production, aux prises avec des pratiques de compression des coûts salariaux. À cette dégradation des conditions de travail, peu visible aux regards, a rép...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Samuel Zarka, « L’affirmation fragile d’un groupe professionnel de la postproduction en cinéma et audiovisuel. »Questions de communication, 39 | 2021, 97-120.

Référence électronique

Samuel Zarka, « L’affirmation fragile d’un groupe professionnel de la postproduction en cinéma et audiovisuel. »Questions de communication [En ligne], 39 | 2021, mis en ligne le 10 décembre 2021, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/25337 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.25337

Haut de page

Auteur

Samuel Zarka

Centre Maurice-Halbwachs, ENS, EHESS, CNRS, F-75014 Paris, France

Haut de page

Droits d’auteur

Questions de communication is licensed under CC BY-NC-ND 4.0

Haut de page
  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • Logo edul
  • Logo Humus
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search