Navigation – Plan du site

AccueilSupplémentsNouvelle parution : supplément no 77

Nouvelle parution : supplément n77

Établissements ruraux et ensembles funéraires gallo-romains dans le centre du Loiret : les opérations de l’autoroute A19
Sous la direction de Laurent Fournier

Image 10000000000003B100000543CFFF1B90AA689AB6.jpg

ISBN : 978-2-913272-3-7

270 pages

35 € + port

© FERACF Tours 2021

Ouvrage publié avec le concours de la DRAC du Centre-Val de Loire, du Département du Loiret et de l’Inrap

Quarante sites de la période romaine ont été découverts au cours des opérations archéologiques réalisées sur le tracé de l’Autoroute A19 (voir le vol. 1 de la série Archéologie de l’Autoroute A19). Quatre d’entre eux, fouillés plus exhaustivement, ont été retenus pour illustrer ces découvertes.

Le site d’Attray, seul situé en territoire carnute, est occupé depuis La Tène finale. L’établissement romain, fondé au cours du ier s. et occupé jusqu’au iiie s., s’inscrit au sein d’un double enclos fossoyé dont la forme apparaît comme un exemple de la survivance d’un aménagement de type laténien.

Les trois autres sites sont situés en territoire sénon. Deux d’entre eux ont été découverts sur le territoire de la commune de Corbeilles-en-Gâtinais. Aux “ Prés de Puiseaux ”, succédant à un modeste établissement de La Tène C, une construction romaine, vraisemblablement à caractère funéraire, est installée aux abords de la voie Orléans-Sens. À “ Franchambault ”, ce sont un établissement de la fin du premier âge du Fer et une petite villa construite “ à la romaine ” qui ont été fouillés. La découverte d’un bâtiment et d’une fosse à vocation cultuelle permet de documenter un aspect encore méconnu de ces établissements ruraux.

Le quatrième site se trouve sur la commune de Gondreville. Il s’agit d’un établissement agropastoral occupé depuis La Tène ancienne jusqu’au iiie s. de n. è. Si la partie résidentielle de l’établissement romain n’a pas été reconnue, peut-être située en dehors de l’emprise autoroutière, une partie des équipements – enclos fossoyés, vaste grenier sur poteaux et séchoir par exemple – ont pu être explorés. L’intervention a également permis de reconnaître le tracé de la voie reliant les agglomérations antiques de Sceaux-du-Gâtinais et de Montargis. La proximité de cet axe de circulation a sans doute été déterminante dans le choix d’implantation d’un petit édifice funéraire dédié au fondateur du domaine. Au iiie s., de nombreux vases destinés à recevoir les corps de nouveau-nés ou à l’enfouissement de placentas sont déposés autour de ce monument.

La dernière contribution, synthèse d’un travail universitaire, est une étude comparative du mobilier en céramique de trois des sites présentés dans ce volume : Attray, Corbeilles-en-Gâtinais “ Franchambault ” et Gondreville. Elle est complétée par l’étude de la céramique issue d’une cave découverte au cours d’un diagnostic sur la commune de Beaune-la-Rolande au lieu-dit “ la Violette ”. Ce travail vise à caractériser la céramique en usage dans cette zone de confins entre cités, à percevoir son évolution depuis le ier jusqu’au iiie s. de n. è et à appréhender l’influence de la voie Orléans-Sens sur la diffusion des céramiques régionales et importées.

SOMMAIRE

Avant-propos

Alain Ferdière

Introduction

Laurent Fournier avec la collaboration de Pascal Poulle

Le site d’Attray “ le Cul d’Anon ”, une ferme gauloise et gallo-romaine de la partie nord-est de la cité des Carnutes

Laurent Fournier avec la collaboration de David Labarre, Alix Fourré, Dominique Canny et Gaëlle Robert

L’occupation protohistorique et gallo-romaine du site de Corbeilles “ les Prés de Puiseaux ”

Laurent Fournier, Camille Scaon, Sandrine Barrier, Marie-Pierre Chambon, Céline Barthélemy, Camille Joly, Lionel Visset, Corinne Pont-Tricoire, Dominique Canny et Frédéric Pasquier

Les établissements ruraux protohistorique et antique de “ Franchambault ” à Corbeilles (Loiret)

Grégory Poitevin avec la participation de Francesca Di Napoli pour L’étude de la céramique protohistorique et d’Alix Fourré pour l’étude de la céramique antique

Le site protohistorique et gallo-romain de Treilles-en-Gâtinais “ le Soy ” et de Gondreville-la-Franche “ le Cocluchon ”

Laurent Fournier avec la collaboration de Camille Scaon, Camille Colonna, Francesca Di Napoli, Sandrine Riquier-Linger, Dominique Canny et Alix Fourré

La céramique gallo-romaine entre le Ier et le IIIe s. ap. J.-C. aux confins des territoires sénon et carnute. Analyse du mobilier des sites d’Attray, Beaune-la-Rolande, Corbeilles-en-Gâtinais et Gondreville

Alix Fourré

Document annexe

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search