Navigation – Plan du site

AccueilLes suppléments à la RACFLes supplémentsSupplément à la RACF n°83

Supplément à la RACF n°83

Le prieuré Saint-Cosme près de Tours (La Riche, Indre-et-Loire).
Histoire et archéologie d’un monastère satellite de Saint-Martin de Tours
par Bruno Dufaÿ

Image 10000000000009A800000DA4087600E513FA81EC.jpg

ISBN : 978-2-913272-67-5

348 pages

49 € + port

© FERACF 2022

Cet ouvrage a été financé par la DRAC Centre-Val de Loire, l’ANR Coenotur et le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire.

C’est à Pierre de Ronsard que la ruine romantique du prieuré Saint-Cosme doit sa renommée. Le poète en a été vingt ans le prieur : le cabinet de travail où il composait ses poèmes et la tombe où il a été inhumé en 1585 ont depuis longtemps attiré les visiteurs. Au début des années 2000, il fut décidé de redonner au lieu son épaisseur chronologique : la fouille du prieuré fut donc entreprise, ce qui constitua une formidable opportunité pour les archéologues, auxquels il n’est pas souvent donné d’explorer un site monastique dans sa globalité. La fouille, l’archéologie du bâti, l’anthropologie et l’analyse des sources textuelles et iconographiques ont été réunies pour élaborer le récit de l’itinéraire d’une communauté de chanoines réguliers au cours du temps. L’histoire de Saint-Cosme jette aussi quelques lueurs sur celle de Saint-Martin de Tours, un des hauts lieux de la chrétienté médiévale : en effet, le prieuré, fondé au début du xie s. par un chanoine de Saint-Martin, demeura jusqu’à sa suppression en 1742 dans la dépendance du chapitre tourangeau.

L’archéologie a permis de remonter le temps au-delà du xie s. Des études paléo-environnementales ont établi que, comme les sources les plus anciennes le mentionnaient, le site se trouvait bien sur une île de la Loire aujourd’hui disparue. Elle fut sporadiquement fréquentée dans l’Antiquité, en lien avec le pont qui franchissait alors le fleuve en s’appuyant sur l’île, mais il a fallu attendre la fin du viie s. pour qu’une occupation pérenne voie le jour. Il s’agissait alors d’un domaine rural appartenant à Saint-Martin, qui y exploitait aussi une pêcherie. C’est là que fut fondé le monastère de Saint-Cosme, réutilisant dans un premier temps les infrastructures présentes sur les lieux, dont une chapelle en matériaux périssables. Le prieuré fut appelé à se développer à partir de la fin du xie s., et l’on a pu en suivre sur huit siècles les constructions et les reconstructions, les réorganisations ambitieuses comme les phases de récession.

Un des facteurs de son développement était qu’il fut considéré comme une maison médicale, pour les religieux mais aussi pour des laïcs. Les études de paléopathologie effectuées sur les 450 sépultures fouillées à Saint-Cosme ont, en effet, révélé les traces tout à fait significatives de pratiques chirurgicales avancées, comme des trépanations. La place de Saint-Cosme dans le système de soin médiéval tourangeau constitue donc un apport très important de cette fouille.

SOMMAIRE

1. La fouille du prieuré Saint-Cosme : une opération patrimoniale et scientifique

1.1 Une approche monographique pour une fouille de grande ampleur

1.2 Le prieuré Saint-Cosme, un monastère atypique peu documenté

1.3 Un site particulier : une île de la Loire, « œil de la Touraine »

1.4 Une analyse systémique du site

1.5 La mise en valeur d’un monastère et de ses jardins

2. Le site de Saint-Cosme avant le prieuré (périodes I et II)

2.1 Une occupation antique ténue et de courte durée (phase 1)

2.2 Deux hypothèses improbables pour des siècles invisibles (iiie-viis. – phase 2)

2.3 Une occupation rurale du haut Moyen Âge (vers 675-vers 870 – phase 3)

2.4 Une pêcherie pour l’approvisionnement de la collégiale Saint-Martin (vers 870-vers 1003 – phase 4)

3. Le premier monastère (vers 1003-1022 – phase 5a)

3.1 L’ébauche d’un carré claustral

3.2 Dater et comprendre la construction du monastère en réexaminant la biographie de son fondateur Hervé de Buzançais

3.3 Vue d’ensemble : un monastère inachevé

4. Saint-Cosme et Marmoutier (1022-vers 1080 – phases 5b et 5c)

4.1 La concession d’Hervé : une fondation aristocratique

4.2 L’horizon pratique : des motivations territoriales et politiques

4.3 L’enjeu économique de la pêcherie

4.4 Saint-Cosme, une maison de santé ?

4.5 L’église no 2, une construction de l’époque de Marmoutier (phase 5b)

4.6 Adjonction d’une chapelle latérale (phase 5c)

4.7 Vue d’ensemble : une expérience inaboutie

5. Un nouveau monastère (1092-vers 1130 – phase 6)

5.1 Une nouvelle fondation par Saint-Martin : un « satellite » de la collégiale

5.2 Un premier bâtiment (provisoirement) polyvalent

5.3 L’hôtellerie-infirmerie

5.4 Une nouvelle église (église no 3)

5.5 Les premiers espaces funéraires

5.6 Vue d’ensemble : le minimum nécessaire

6. Le grand essor du prieuré (vers 1130/1140-vers 1220 – phase 7)

6.1 La reconstruction de l’église (église no 4)

6.2 Les nouveaux usages de l’église no 2

6.3 L’achèvement du carré claustral

6.4 Vue d’ensemble : des espaces différenciés, hiérarchisés et interconnectés

6.5 Une croissance sous le contrôle de la collégiale Saint-Martin

6.6 La constitution d’un réseau d’établissements dépendants

6.7 La poursuite de l’activité médicale

7. L’apogée médiéval du monastère au xive siècle (phase 8)

7.1 Voûtement de la salle capitulaire et rehaussement de l’aile orientale du cloître

7.2 Extension de l’hôtellerie-infirmerie

7.3 Construction du logis du prieur

7.4 Vue d’ensemble : un développement contrarié

8. La première période des prieurs commendataires (1480-1605, phase 9)

8.1 Le régime de la commende et les offices claustraux

8.2 Le remblaiement général du site et les transformations du bâti

8.3 Vue d’ensemble : la première période de la commende, une période faste entre la fin de la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion

9. Des derniers feux du monastère à la résidence secondaire de personnalités tourangelles (1605-1742, phases 10-11)

9.1 Une grande stabilité des prieurs commendataires

9.2 La fin du prieuré

9.3 L’achèvement du front bâti vers la Loire

9.4 Modification de l’accès du prieuré : nouveau portail, porterie et déplacement de l’écurie

9.5 Le réaménagement des bâtiments

10. Grande « vue d’ensemble » : thèmes et récit

10.1 Architectures

10.2 Fondations

10.3 Soins

10.4 Récit

Sources et bibliographie

Planches- Photographies anciennes - Annexes

Document annexe

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search