Navigation – Plan du site

Supplément 45

Édith PEYTREMANN dir. avec la coll. de Madeleine CHÂTELET, Annamaria LATRON COLECCHIA, Gaëtan JOUANIN, Marc LEROY, Paul MERLUZZO, Nathalie SCHNEIDER-SCHWIEN, Hélène REVEILLAS, Willy TEGEL, Julian WIETHOLD et Jean-Hervé YVINEC, En marge du village : la zone d’activités spécifiques et les groupes funéraires de Sermersheim (Bas-Rhin) du VIe au XIIe siècle

Image 10000000000002F300000422DBA03CD7.png

Édith PEYTREMANN dir. avec la coll. de Madeleine CHÂTELET, Annamaria LATRON COLECCHIA, Gaëtan JOUANIN, Marc LEROY, Paul MERLUZZO, Nathalie SCHNEIDER-SCHWIEN, Hélène REVEILLAS, Willy TEGEL, Julian WIETHOLD et Jean-Hervé YVINEC, En marge du village : la zone d’activités spécifiques et les groupes funéraires de Sermersheim (Bas-Rhin) du VIe au XIIe siècle
45ème supplément à la Revue Archéologique de l’Est.
Dijon, S.A.E., 2018, 416 p.
ISBN 978-2-915544-40-4 - ISSN 1773-6773
30 € + port

En marge du village : la zone d’activités spécifiques et les groupes funéraires de Sermersheim (Bas-Rhin), du VIe au XIIe siècle
Dans la petite commune alsacienne de Sermersheim, en bordure de l’Ill, une équipe d’archéologues de l’Inrap a fouillé en 2006, en préalable à la construction d’un lotissement, un important secteur économique et funéraire du premier Moyen Âge (VIe-XIIe s.). Les recherches archéologiques, enrichies par l’apport de plusieurs études paléoenvironnementales (dendrochronologie, carpologie, archéozoologie, anthropologie et géomorphologie), ont permis de restituer le développement d’une zone d’activités spécialisées. Les premiers ateliers textiles, puits à eau et structures agricoles prennent place au début du VIe siècle dans un secteur déjà fréquenté aux périodes néolithique, protohistorique et antique. Ce secteur connaît un essor de la fin du VIIe siècle jusqu’au Xe siècle, avec un développement des activités de tissage, de métallurgie et agricole parmi laquelle se distingue l’élevage de chevaux. C’est également durant cette période qu’est mis en service un espace funéraire en limite du secteur économique. Quelques sépultures sont néanmoins installées au sein même de la zone d’activités. Celle-ci connaît un déclin à partir de la fin du Xe siècle et elle est définitivement abandonnée dans le courant du XIIe siècle. La richesse des données recueillies, notamment grâce à l’abondance des puits à eau au cuvelage en bois préservé, a permis, outre l’établissement d’une courbe dendrochronologique, de suivre sur sept siècles le développement et la gestion domaniale d’un secteur économique dépendant probablement d’une abbaye.

---

Im Randbereich des Dorfes : ein früh- und hochmittelalterlicher Wirtschaftsbereich und Gräbergruppen des 6. bis 12. Jahrhunderts n. Chr. bei Sermersheim (Bas-Rhin, Grand Est, Frankreich)
Am Rande des Flüsschens Ill in der kleinen elsässischen Gemeinde Sermersheim konnten Archäologen vom Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) im Jahr 2006 bei einer durch ein Neubaugebiet ausgelösten Rettungsgrabung einen Wirtschaftsbereichbereich sowie Gräbergruppen des Früh- und Hochmittelalters (6.-12. Jh. n. Chr.) archäologisch untersuchen und dokumentieren. Die archäologischen Untersuchungen, die durch verschiedene paläo-ökologische und umweltarchäologische Analysen (Dendrochronologie, Archäobotanik, Archäozoologie, Anthropologie und Geomorphologie) ergänzt wurden, haben es gestattet, die Entwicklung eines spezialisierten Wirtschaftsbereichs der Siedlung umfassend zu rekonstruieren. Die ersten Einrichtungen zur Herstellung von Textilien, verschiedene Brunnenanlagen sowie weitere landwirtschaftliche Einrichtungen entstehen am Anfang des 6. nachchristlichen Jahrhunderts in einem Bereich, der bereits zu neolithischer Zeit und während der vorgeschichtlichen Epochen aufgesucht worden war. Dieser Siedlungsbereich, der sich in einem Zeitraum vom Ende des 7. bis zum 10. Jahrhundert entwickelt, zeichnet sich durch verschiedene handwerkliche und landwirtschaftliche Aktivitäten aus, unter denen die Textilherstellung, die Metallbearbeitung sowie die Pferdezucht besonders hervorzuheben sind. Im gleichen Zeitraum wird ein Gräberfeld im Randbereich dieses auf wirtschaftliche Aktivitäten ausgerichteten Siedlungsbereiches angelegt. Einige Grablegen befinden sich sogar direkt im Wirtschaftsbereich der Siedlung. Die Siedlung erfährt einen Niedergang am Ende des 10. Jahrhunderts nach Christus und wird schließlich im Laufe des 12. Jahrhunderts endgültig aufgegeben. Die umfangreichen archäologischen Ergebnisse, die insbesondere auf zahlreiche Brunnenanlagen mit Erhaltung der hölzernen Verschalung zurückzuführen sind, haben es nicht nur gestattet, eine zusammenhängende dendrochronologische Kurve zu erstellen, sondern auch die Entwicklung und Bewirtschaftung des Wirtschaftsbereiches einer möglicherweise zu klösterlichem Grundbesitz gehörenden früh- und hochmittelalterlichen Siedlung über sieben Jahrhunderte detailliert zu verfolgen
.

---

SOMMAIRE

PARTIE 1. PRÉSENTATION (É. Peytremann, A. Latron-Colecchia et N. Schneider-Schwien)
1. CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE ET GÉOLOGIQUE
1.1. Un site au cœur de la plaine rhénane (N.S., É.P.)
1.2. La navigation sur l’Ill
1.3. Étude géomorphologique (N.S.)
2. CONTEXTE ARCHÉOLOGIQUE ET HISTORIQUE
3. HISTORIQUE DE LA FOUILLE, PROBLÉMATIQUES, ET MÉTHODES D’INTERVENTION
3.2. Problématiques
3.1. Historique de la fouille
3.3. Méthodologie
4. PRINCIPAUX RÉSULTATS
4.1. L’occupation néolithique (É.P., N.S.)
4.2. L’occupation protohistorique (É.P., N.S.)
4.3. L’occupation antique (É.P., N.S.)
4.5. Les vestiges d’une fréquentation du second Moyen Âge et moderne (É.P., N.S.)

PARTIE II - LA ZONE D'ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES AU PREMIER MOYEN ÂGE (É. Peytremann et W. Tegel)
1. DU VIe AU DÉBUT DU VIIIe SIÈCLE (HMA 1)
1.1.
La topographie
1.2. Les constructions
1.3. Les structures d'équipement
1.4.
Les structures de stockage
1.5. Le fossé 1785
2. DE LA FIN DU VIIe À LA FIN DU Xe SIÈCLE (HMA 2)
2.1. La topographie
2.2. Les constructions
2.3.
Les structures d'équipement
2.4. Les silos
3. DU Xe AU XIIe SIÈCLE (HMA 3)
3.1. La topographie
3.2. Les constructions
3.3. Les structures d’équipement
3.4. Les silos
4. LES VESTIGES ALTO-MÉDIÉVAUX DONT LA DATATION RESTE IMPRÉCISE (HMA)
4.1. Les constructions
4.2. Les structures d’équipement
4.3. Les structures agricoles : l
es silos
5. LES ÉLÉMENTS NON DATÉS
5.1. La topographie
5.2. Les constructions
5.3. Les structures d’équipement
5.4. Les structures agricoles
6. MATÉRIAUX ET ÉLÉMENTS DE CONSTRUCTION
6.1. Le bois (É.P., W.T.)
6.2. La terre (É.P.)
6.3. La pierre (É.P.)
6.4. Le fer (É.P.)
7. ESSAI SUR LE DÉVELOPPEMENT TOPOGRAPHIQUE DU SITE DU VIe AU XIIe SIÈCLE (É.P.)
7.1. Le site au HMA 1 (VIe-début du VIIIe siècle)
7.2. Le site au HMA 2 (fin VIIe-fin Xe siècle)
7.3. Le site au HMA 3 (Xe-XIIe siècle)

PARTIE III - DEUX GROUPES FUNÉRAIRES ET QUELQUES SÉPULTURES DISPERSÉES ET ISOLÉES (A. Latron Colecchia, H. Réveillas et É. Peytremann)
INTRODUCTION (É.P., A.L.C.)
1. MÉTHODOLOGIE D’ÉTUDE DES SÉPULTURES
1.1.
Gestes funéraires (A.L.C.)
1.2. Caractérisation biologique (H.R.)
2. ÉTUDE DES SÉPULTURES DE LA FIN DU VIIe SIÈCLE AU Xe SIÈCLE (HMA 2)
2.1. Caractéristiques biologiques des sujets inhumés (H.R.)
2.2. Pratiques funéraires (A.L.C.)
2.3. Organisation de l’espace et topographie (A.L.C., H.R., É.P.)
3. CONCLUSION (A.C.L., H.R., É.P.)

PARTIE IV - MOBILIERS ET ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES (M. Châtelet, G. Jouanin, M. Leroy, P. Merluzzo, É. Peytremann, W. Tegel, J. Wiethold et J.-Y. Yvinec)
1. MOBILIER
1.1. Vaisselle, luminaire et gobelets de poêle en céramique (M.C.)
1.2. Vaisselle en verre
1.3. Vêtement, parure et toilette
1.4. Ustensiles polyvalents, équipement domestique et équipement équestre
2. ACTIVITÉS ARTISANALES
2.1. Activité textile
2.2. Activité métallurgique
: étude des déchets paléométallurgiques (M.L., P.M.)
3. ACTIVITÉ AGRICOLE ET ENVIRONNEMENT
3.1.
Les outils
3.2. Agriculture et paléo-environnement (J.W., G.D.)
3.3. L'élevage : étude archéozoologique (G.J., J.-H.Y.)
3.4. Exploitation du milieu : l'étude dendrochronologie (W.T.)
4. ÉCHANGES ET ACTIVITÉS COMMERCIALES
4.1. L’approvisionnement en céramiques à Sermersheim du VIe au XIIe siècle : la place du site dans les réseaux d’échange régionaux (M.C.)
4.2. Le numéraire (É.P.)
4.3. Des indices d’importation : la provenance du mobilier lithique (É.P.)
4.4. Conclusion (É.P.)

PARTIE V : L'APPORT DE LA FOUILLE (É. Peytremann et H. Réveillas)
1. SERMERSHEIM DANS SON CONTEXTE HISTORIQUE (É.P.)
2. UN SECTEUR SPÉCIALISÉ DU VILLAGE DE SERMERSHEIM
2.1. Du VIe au début du VIIIe siècle
2.2. De la fin du VII
e à la fin du Xe siècle
2.3. Du X
e au XIIe siècle
2.4. Conclusion
3
. LES ZONES D’ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES DU HAUT MOYEN ÂGE : QUELLE SIGNIFICATION ?
3.1. L’étude des zones d’activités spécifiques (É.P.)
3.2. Les zones d’activités spécifiques en Alsace et Outre-Rhin
3.3. Les zones d’activités spécifiques dans la moitié nord de la France
4. GROUPES FUNÉRAIRES ET SÉPULTURES ISOLÉES AU HAUT MOYEN ÂGE
4.1. Histoire de la recherche et développement des problématiques (É.P.)
4.2. L’apport de l’étude des groupes funéraires et des sépultures dispersées de Sermersheim (É.P., H.R.)
4.3. Discussion (É.P., H.R.)
4.4. Conclusion (É.P.)
5. POUR CONCLURE

CATALOGUE DES SÉPULTURES
Préambule
Glossaire des termes biologiques (H.R.)
Bibliographie du catalogue

SOURCES ET RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

- -

Ouvrage édité par la Société archéologique de l’Est dans le cadre de l’UMR 6298 ARTEHIS (Université de Bourgogne) avec le concours du Ministère de la Culture (Direction régionale des Affaires culturelles d’Alsace) et du Centre Michel-de-Bouärd / Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (UMR 6273)

Document annexe

Haut de page