Navigation – Plan du site

AccueilNuméros39Éditorial

Éditorial

Les évolutions récentes de la revue
Sylvie Boulud-Gazo et Yves Henigfeld

Texte intégral

1En 2020, à la suite de la mise en place du nouveau comité de rédaction, nous appelions à un renouvellement du fonctionnement et de l’image de la Revue archéologique de l’Ouest dans un éditorial intitulé : « Pour un nouveau départ, entre métamorphose et virage numérique » (Boulud-Gazo et Henigfeld, 2020).

2Plusieurs questions, déjà posées par l’équipe qui nous a précédés, nous préoccupaient alors, et nous nous étions fixé trois principaux défis pour redynamiser la revue qui, depuis 1984, constitue l’un des principaux organes de diffusion scientifique de l’activité archéologique dans l’ouest de la France. Le premier était de mettre fin au décalage entre la date de publication et le millésime de la revue, tout en trouvant les moyens de continuer à fonctionner dans un contexte de financement compliqué pour les revues interrégionales. Le deuxième était d’actualiser l’image de la revue en retravaillant sa couverture et sa maquette intérieure. Le dernier était d’ouvrir la revue à un accès immédiat par une mise en ligne des articles au fil de l’eau et sans barrière numérique.

3Trois ans après la parution de ce texte, force est de constater que la plupart de ces objectifs ont été atteints grâce au travail de l’équipe éditoriale et aux moyens mis en œuvre par les Presses universitaires de Rennes pour donner corps à ce projet.

4Le premier défi visant à raccourcir les délais de publication a été résolu dès 2020, grâce à la parution d’un numéro double recouvrant les années 2019-2020 et à l’externalisation partielle du secrétariat d’édition, tâche qui incombait jusqu’alors au seul secrétariat d’édition des PUR chargé de la gestion de 14 revues. Pour financer ce nouveau poste de travail, il a fallu répartir différemment le montant annuel accordé par le ministère de la Culture en réservant une partie de la subvention au travail de préparation du manuscrit, les mises en ligne et en page restant du ressort des PUR. Dans la mesure où ce nouveau système reposait sur un équilibre financier fragile, il a fallu trouver un nouveau financement, qui nous a été alloué par le CNRS dans le cadre de la campagne d’attribution de subventions aux revues scientifiques de l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS) pour les années 2023 et 2024.

5Le deuxième objectif consistant à renouveler l’image de la RAO s’est traduit par la réalisation d’une nouvelle maquette de couverture grâce au concours d’un infographiste extérieur chargé de repenser l’identité visuelle et le logo de la revue. La maquette a, quant à elle, fait l’objet d’une adaptation en lien avec le renouvellement de la couverture dans le cadre d’une réflexion croisée entre le secrétariat d’édition et l’équipe directoriale de la revue. Elle s’est traduite par la réalisation, en 2021, d’une revue plus attrayante et plus agréable à consulter, du moins l’espérons-nous.

6Le troisième objectif visant à mettre en ligne les articles au fil de l’eau et sans barrière numérique a été atteint la même année. Elle s’est traduite par une augmentation sensible du nombre de lecteurs avec, pour 2021, plus de 76 000 consultations en ligne, dont plus de 53 392 visiteurs différents sur le site OpenEdition Journals. Parallèlement, le choix a été fait de maintenir la parution des ouvrages papier tout en diminuant le nombre de tirages. Les contributions publiées au fil de l’eau sont réunies en fin d’année, pour une parution au début de l’année suivante.

7Depuis 2020, d’autres réflexions ont été menées au sein du comité de rédaction. Partant du constat de l’insuffisance de supports de publication pour les ouvrages monographiques dans l’ouest de la France, nous avons pris la décision de relancer la collection de suppléments à la RAO, en sommeil depuis presque vingt ans, le dernier numéro (no 10) étant paru en 2003 (Mandy et De Saulce, 2003). C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de publier un premier ouvrage en forme de bilan sur deux décennies d’archéologie antique en Pays de la Loire (Monteil et Varennes, 2022) suivi d’un volume sur la Préhistoire et la Protohistoire de l’ouest de la France en hommage à Jean-Laurent Monnier (Marchand et Naudinot, 2023). Deux nouveaux ouvrages sont en préparation pour 2024, tandis que d’autres propositions nous sont d’ores et déjà parvenues pour les années suivantes. Désireux de donner une nouvelle identité visuelle à ces suppléments, nous sommes repartis de la nouvelle maquette adoptée pour les numéros annuels, tout en modifiant légèrement la page de couverture avec une photographie en pleine page. Une réflexion est actuellement engagée sur la mise en ligne de ces ouvrages.

8Si la métamorphose et le virage numérique de la Revue archéologique de l’Ouest sont pour nous une source de satisfaction, ces trois années riches en événements ont été assombries par le décès de plusieurs chercheurs auxquels nous avons rendu hommage dans les numéros précédents. L’année 2023 a été particulièrement cruelle pour l’équipe de la RAO avec la disparition en juin de Grégor Marchand qui a été un membre des plus actifs et dynamique de notre comité de rédaction. L’une de ses dernières réalisations aura été de codiriger et de mener à terme la parution du dernier supplément, quelques mois avant sa disparition. Ceux qui l’ont connu ou côtoyé savent à quel point il lui tenait à cœur de faire vivre la Recherche archéologique et d’en diffuser les résultats, et c’est sans doute en continuant à publier que nous lui rendrons le plus bel hommage. C’est avec beaucoup d’émotion, mais aussi avec le souvenir de son enthousiasme et de son énergie communicative, que nous lui dédions ce numéro.

Haut de page

Bibliographie

Boulud-Gazo S. et Henigfeld Y., 2020, « Éditorial : Pour un nouveau départ, entre métamorphose et virage numérique », Revue archéologique de l’Ouest, 36 (2019-2020), p. 7-8.

Marchand G. et Naudinot N. (dir.), 2023, Préhistoire et Protohistoire de l’ouest de la France. Nouvelles perspectives en hommage à Jean-Laurent Monnier, 12e supplément à la Revue archéologique de l’Ouest, Rennes, PUR, 294 p.

Mandy B. et DSaulce A. (dir.), 2003, Les marges de l’Armorique à l’âge du Fer. Archéologie et Histoire : culture matérielle et sources écrites (actes du XXIIIe colloque de l’Association Française pour l’Étude de l’âge du Fer ; musée Dobrée, Nantes, 13-16 mai 1999), Rennes, PUR, 506 p. (10e supplément à la Revue archéologique de l’Ouest).

Monteil M. et Varennes G. (dir.), 2022, L’archéologie antique en Pays de la Loire. Bilan de deux décennies de recherches (2001-2021), 11e supplément à la Revue archéologique de l’Ouest, Rennes, PUR, 418 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Boulud-Gazo et Yves Henigfeld, « Éditorial »Revue archéologique de l'Ouest [En ligne], 39 | 2023, mis en ligne le 08 janvier 2024, consulté le 20 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/rao/9494 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rao.9494

Haut de page

Auteurs

Sylvie Boulud-Gazo

Codirectrice de la RAO

Articles du même auteur

Yves Henigfeld

Codirecteur de la RAO

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search