Navigation – Plan du site

AccueilNuméros12Le dossier : dons et legsL'inéditJohann Philipp von Wessenberg-Amp...

Le dossier : dons et legs
L'inédit

Johann Philipp von Wessenberg-Ampringen, admirateur réaliste à l’époque de Napoléon et de sa gloire

Peter Heinrich von Wessenberg
Traduction de Christophe Didier
p. 72-95

Texte intégral

1À travers les lettres à son frère Ignaz Heinrich, le dernier administrateur de l’évêché de Constance, nous découvrons de nombreuses prises de position personnelles de Johann Philipp sur Napoléon 1er, sa vie, sa mort, sa personnalité, son rapport à la politique, son despotisme, mais aussi sur les causes de la Révolution, sur le roi Bourbon Louis XVI et sur la situation de la France en Europe. Les remarques qui suivent concernent un choix de textes issus des Fragmens politiques écrits par Johann Philipp (la plupart en français, quelques-uns en allemand), qui n’ont jamais été publiés et dont la BNU conserve le manuscrit original.

Sur Le despotisme de Napoléon (1818)

2Johann Philipp était un des diplomates les plus lettrés de son temps. Il écrit ainsi à son frère Ignaz Heinrich en 1858, après la lecture des Mémoires d’André-François Miot, comte de Mélito : « Ce que Miot dit de Napoléon Ier est caractéristique. Sa soif du pouvoir, sa dureté et son absence de scrupules étaient manifestes dès 1796 ».

3Il faut savoir que Johann Philipp eut pendant presque douze ans des occasions de rencontrer personnellement Bonaparte et que ces rencontres eurent lieu aussi bien dans des circonstances exceptionnelles ou de situations peu banales, que dans des lieux d’une importance particulière, depuis la première grande audience du Premier Consul lors de sa médiation pour la Suisse en février 1803 à Saint-Cloud, jusqu’au quartier général de Napoléon à Saint-Dizier en 1814.

4Le regard de Johann Philipp sur Napoléon est moins ambivalent, il est plus objectif dans ses jugements ou ses commentaires. Il confronte toujours la personne aux faits ; ainsi il note que l’intelligence du « consul » est digne d’admiration et de la même façon que sa vanité accroît son arbitraire. De fait, les mots de Wessenberg comportent toujours des réserves, comme par exemple lorsqu’il constate : « Je tremble encore. Mon espérance n’est toujours pas plus forte que ma crainte. L’empereur Bonaparte saura-t-il mieux assumer sa bonne fortune que le consul Napoléon ? »

Le despotisme de Napoléon

Clichés Jean-Pierre Rosenkranz

Sur Causes de la Révolution (1812) et Louis XVI (s. d.)

5Ici aussi, on peut mettre en regard les textes manuscrits avec un commentaire de Johann Philipp sur ses lectures. Il dit en effet, à propos du jugement de Lorenz von Stein sur la Révolution française : « Les Allemands veulent tout rapporter à une forme systématique, y compris l’Histoire […] La Révolution française n’était pas la conséquence d’un système philosophique – pour tout dire, elle se produisit car il ne se trouva personne pour lui montrer la porte ou la contrer avec quelques réformes raisonnables […] Elle tira son succès de l’irrésolution et du manque de courage de Louis XVI ». Wessenberg écrit encore : « Le brave Louis était un homme bien intentionné, mais au fond un pauvre bougre qui n’a expié sa faiblesse que par sa mort en martyr ».

Causes de la Révolution

Clichés Jean-Pierre Rosenkranz

  • 1 Certaines pages blanches du manuscrit n'ont pas été reproduites ici, entraînant çà et là une ruptur (...)

Sur Napoléon (1814), les Autres réflexions sur Napoléon (1806) et sur La France (s. d.)1

6Les vues de Wessenberg reposaient à plus d’un égard sur ses relations sociales et mondaines. Il recourt ainsi volontiers à Mme de Staël : « Elle a dit avec raison que les Bourbons auraient dû se contenter de s’asseoir sur le siège de Napoléon, plutôt que de le reléguer dans les mansardes et parmi les vieux meubles ». À propos de l’histoire de la France, Johann Philipp, ambassadeur à Kassel (Électorat de Hesse-Kassel) en 1806, constate : « Elle est à cette époque un drame incommensurable, conçu par la soif du pouvoir, mais mené par des héros » (les troupes de Napoléon occupaient la Hesse électorale en novembre de cette même année). « Son cours politique inspire souvent l’effroi, son cours militaire presque toujours l’admiration ».

Napoléon

Cliché Jean-Pierre Rosenkranz

Autres réflexions sur Napoléon

Clichés Jean-Pierre Rosenkranz

La France

Clichés Jean-Pierre Rosenkranz

Haut de page

Notes

1 Certaines pages blanches du manuscrit n'ont pas été reproduites ici, entraînant çà et là une rupture dans la numérotation des pages

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-2.png
Fichier image/png, 718k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-4.png
Fichier image/png, 732k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-6.png
Fichier image/png, 685k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-8.png
Fichier image/png, 663k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-10.png
Fichier image/png, 665k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-12.png
Fichier image/png, 728k
Crédits Clichés Jean-Pierre Rosenkranz
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-14.png
Fichier image/png, 513k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-16.png
Fichier image/png, 751k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-18.png
Fichier image/png, 694k
Crédits Clichés Jean-Pierre Rosenkranz
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-20.png
Fichier image/png, 621k
Crédits Cliché Jean-Pierre Rosenkranz
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-22.png
Fichier image/png, 718k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-24.png
Fichier image/png, 752k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-26.png
Fichier image/png, 786k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-28.png
Fichier image/png, 733k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-30.png
Fichier image/png, 691k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-32.png
Fichier image/png, 741k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-34.png
Fichier image/png, 704k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-36.png
Fichier image/png, 589k
Crédits Clichés Jean-Pierre Rosenkranz
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-38.png
Fichier image/png, 510k
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-40.png
Fichier image/png, 637k
Crédits Clichés Jean-Pierre Rosenkranz
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1397/img-42.png
Fichier image/png, 485k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Peter Heinrich von Wessenberg, « Johann Philipp von Wessenberg-Ampringen, admirateur réaliste à l’époque de Napoléon et de sa gloire »La Revue de la BNU, 12 | 2015, 72-95.

Référence électronique

Peter Heinrich von Wessenberg, « Johann Philipp von Wessenberg-Ampringen, admirateur réaliste à l’époque de Napoléon et de sa gloire »La Revue de la BNU [En ligne], 12 | 2015, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 17 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/1397 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.1397

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search