Navigation – Plan du site

AccueilNuméros10L'inéditLa bibliothèque d’Abraham Moles

L'inédit

La bibliothèque d’Abraham Moles

Introduction à la Théorie informationnelle du Schéma, Inédit
Dominique Grentzinger et Elisabeth Rohmer-Moles
p. 86-88

Texte intégral

1Précurseur des études en sciences de l’information et de la communication, ingénieur de formation (électricité et acoustique), diplômé de l’Université de Grenoble, docteur ès sciences (Sorbonne, 1952) et ès lettres (Sorbonne, 1954), Abraham Moles (1920-1992) a enseigné à l’Université de Strasbourg dès 1966. Il y a créé l’Institut de psychologie sociale (appelé aussi l’« École de Strasbourg »), qu’il dirigea jusqu’en 1987. Plusieurs de ses anciens élèves, aujourd’hui universitaires, se retrouvent au sein de l’Association internationale de micropsychologie et de psychologie sociale des communications.

Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)

Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)

Cliché Bnu, JPR, CC-BY-NC-SA

Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)

Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)

Cliché Bnu, JPR, CC-BY-NC-SA

2En 2013, Élisabeth Rohmer-Moles, sa veuve, a proposé de faire don de la bibliothèque d’Abraham Moles à la BNU. Remarquable à plus d’un titre, elle comprend, outre les ouvrages qu’il a acquis ou reçus, les livres et les articles qu’il a écrits, ainsi que de nombreux documents liés directement à ses activités de recherche et d’enseignement. L’ensemble représente environ 7 000 volumes (monographies, revues et dossiers).

3Il y a une vingtaine d’années, un groupe de chercheurs et d’universitaires, membres de l’Association internationale de micropsychologie, avait travaillé avec un conservateur de la BNU. Il s’agissait alors de collecter et de recenser les articles d’Abraham Moles. En 1996, 46 microfiches avaient ainsi été éditées par la BNU, reproduisant 326 articles, soit environ un tiers du total des articles écrits par A. Moles.

4L’entrée de sa bibliothèque dans les collections de la BNU s’inscrit dans la continuité directe de ce travail. Elle permettra l’accès aux sources et aux travaux préparatoires, aux annotations et aux commentaires du chercheur. Elle permettra aussi, d’un point de vue bibliothéconomique, d’étudier l’agencement des documents et leur classement, révélateurs de la manière dont il organisait les domaines du savoir dans son environnement de travail. Il s’agit pour la BNU de conserver la spécificité de ce « dispositif de savoir » qui pourrait, avec bien d’autres facettes de ce formidable ensemble, faire l’objet de travaux d’étude et de recherche.

5Formés simultanément aux sciences dites « exactes » et aux sciences dites « humaines », ayant reçu l’apport de la pensée cartésienne et positiviste de la culture française et les influences diverses de la pensée d’Europe centrale et de l’empirisme anglo-saxon, nous avons, au cours d’une carrière qui n’a pris son plein développement qu’à l’université, essayé de composer ces influences pour le bénéfice des sciences sociales, celles qu’on appelle ailleurs les « sciences de l’esprit », dans lesquelles nous voyons un nouveau dynamisme de la société, comparable à ce que fut l’essor technique des sciences de la nature dans les décennies de notre jeunesse (Abraham Moles et Élisabeth Rohmer, Le cursus scientifique d’Abraham Moles).

6Le choix d’un texte inédit d’Abraham Moles dans le domaine des sciences, domaine auquel est consacré le présent numéro de La Revue de la BNU, a été difficile : fallait-il rechercher un texte dans la variété des champs scientifiques dans lesquels Moles a travaillé, allant ainsi du domaine des sciences dites dures à celui plus récent des communications, ou encore à celui des « sciences de l’imprécis » ? De nombreux textes, et même brevets, étaient disponibles, en particulier dans le domaine de l’acoustique. Un titre a priori humoristique comme celui d’un texte paru il y a fort longtemps dans une revue scientifique (Pourquoi deux violons font-ils plus de bruit qu’un seul ?) était tentant. De même de nombreux textes conduisant à l’élaboration des musiques concrètes ou d’autres davantage liés à la physique des matériaux.

7Finalement, considérant que de nombreuses sciences et techniques se servaient du schéma, que la réflexion portant sur cet aspect est restée relativement peu développée, nous avons décidé de proposer un texte ancien, datant des années 70, mais dont l’actualité reste évidente. L’émergence de l’informatique, son utilisation dans le champ graphique, ont certes permis le développement des schémas dans de nombreux domaines, donnant lieu à d’innombrables notices, mais les règles d’intelligibilité dans leur réalisation, telles que décrites dans cet article, n’ont guère varié. Concluons ici en citant Valéry, lui-même souvent cité par Moles : « Plus un esprit est pratique, plus il est abstrait ».

Haut de page

Table des illustrations

Titre Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)
Crédits Cliché Bnu, JPR, CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1673/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 3,4M
Titre Vue du lieu de travail d'Abraham Moles et de sa bibliothèque (Strasbourg, 2013)
Crédits Cliché Bnu, JPR, CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/1673/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 4,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Grentzinger et Elisabeth Rohmer-Moles, « La bibliothèque d’Abraham Moles »La Revue de la BNU, 10 | 2014, 86-88.

Référence électronique

Dominique Grentzinger et Elisabeth Rohmer-Moles, « La bibliothèque d’Abraham Moles »La Revue de la BNU [En ligne], 10 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2014, consulté le 03 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/1673 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.1673

Haut de page

Auteurs

Dominique Grentzinger

Conservateur, Bnu

Articles du même auteur

  • S comme SPIRITUEL [Texte intégral]
    Über das Geistige in der Kunst ou comment Kandinsky fait entrer la peinture dans une nouvelle dimension (1912)
    Paru dans La Revue de la BNU, 9 | 2014

Elisabeth Rohmer-Moles

Ancien administrateur au Conseil de l’Europe

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search