Navigation – Plan du site

AccueilNuméros8Éditorial

Éditorial

Albert Poirot et Christophe Didier
p. 5

Texte intégral

1Lors d’un oral de concours, un candidat semblait ne plus avoir de certitudes sur certains aspects élémentaires de la géographie physique de l’est de la France ; hispanophone, et présentant de bonnes références par ailleurs, il pouvait avoir des excuses et ne demandait sans doute qu’à être réorienté. Pour l’aider à se reprendre et pour lever tout doute au sein du jury, le président lui a tout de même demandé si, à son avis, le Rhin coulait dans son mouvement général du sud vers le nord ou du nord vers le sud. La seconde option eut sa préférence, ce qui ne manqua pas d’étonner et ce qui entraîna une réaction du jury : l’embouchure du Rhin correspond-elle au lac de Neuchâtel et, si oui, ce lac que l’on devrait dénommer « mer de Neuchâtel » est-il bien le réceptacle de tous les fleuves européens ? Le candidat qui avait momentanément perdu le nord du fait d’un trac compréhensible reprit ses esprits géographiques et la voie du succès.

2Le Rhin ouvre vers le Nord. Derrière ce qui est tout de même une évidence, on ne peut s’empêcher de rappeler que Strasbourg, cœur de l’Europe, ne fonctionne pas seulement avec un ventricule ouest et un ventricule est sur un mode alsaco-badois, mais que ce cœur est bien plus diversement irrigué et que le commerce économique et celui des idées – rappelons-nous l’opinion d’Erasme de Rotterdam sur notre cité – suivent le fleuve. L’histoire des religions et des cultures montre déjà assez ce qui est dû ici aux mythologies scandinaves ; les hommages rendus à Wagner, à son œuvre et à l’or du Rhin par nos institutions le démontrent tout au long de cette année 2013.

3C’est pourquoi l’idée de Thomas Mohnike, directeur du Département d’études scandinaves de l’Université de Strasbourg, d’abord de mettre en valeur les raretés possédées par la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg en matière de patrimoine documentaire relatif à l’Europe du Nord (identification, numérisation…), puis de développer les recherches scientifiques à ce sujet, enfin de faciliter les partenariats avec le réseau EUCOR et le portail VifaNord, animé par l’Université de Kiel, ne pouvait que recevoir un accueil actif de notre part.

4Le huitième numéro de La Revue de la BNU est en quelque sorte l’illustration de cette collaboration. Il associe d’autres bibliothèques françaises qui ont des ressources d’une exceptionnelle richesse et d’une exceptionnelle variété dans ce domaine, à savoir la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

5Notre reconnaissance va à chacun des contributeurs de ce numéro. Ils nous conduisent entre mythes et réalités et font redécouvrir l’Europe du Nord à travers les témoignages que nous ont laissés nos prédécesseurs, sur le terrain de la connaissance et celui des interférences entre cultures européennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Albert Poirot et Christophe Didier, « Éditorial »La Revue de la BNU, 8 | 2013, 5.

Référence électronique

Albert Poirot et Christophe Didier, « Éditorial »La Revue de la BNU [En ligne], 8 | 2013, mis en ligne le 01 novembre 2013, consulté le 05 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/1912 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.1912

Haut de page

Auteurs

Albert Poirot

Administrateur de la BNU (2006-2015)

Articles du même auteur

Christophe Didier

Rédacteur en chef

Articles du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search