Navigation – Plan du site

AccueilNuméros7PortfolioA table avec Wagner !

Portfolio

A table avec Wagner !

Daniel Bornemann
p. 74-85

Texte intégral

1Vers l’année 1900, les faïenceries de Sarreguemines mirent sur le marché une suite de douze assiettes décorées de motifs wagnériens : des scènes identifiables de presque tous les opéras y sont représentées par au moins une assiette, et chacune porte également en médaillon un portrait noir et blanc de Richard Wagner. Dans cette série, chaque assiette a un titre : celui d’un opéra de Wagner, écrit en langue allemande mais en écriture romaine, et chacune comporte également quelques portées de la partie de chant qui correspond à la scène représentée, avec éventuellement une mention précise de la scène et de l’acte, ou du nom du personnage qui doit chanter le texte, en écriture ronde. Une couronne de laurier et de houx entoure l’assiette, entre deux liserés bleus.

Rienzi

Rienzi

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Der fliegende Hollander

Der fliegende Hollander

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

2Le portrait de Richard Wagner n’est pas des plus communs. C’est un profil gauche de l’artiste, vraisemblablement issu d’un cliché signé Elliott & Fry, compagnie photographique anglaise. Ce cliché a également été gravé par la firme Augener et Compagnie, un éditeur de musique londonien. Aucune signature d’artiste ou de graveur n’apparaît sur les assiettes elles-mêmes, ni pour le portrait, ni pour les scènes d’opéras. L’omniprésence de ce portrait de Wagner montre bien l’importance accordée à la personnalité de l’artiste, autant qu’à ses œuvres lyriques. Cette personnalisation semble propre à la musique dans l’esprit des créateurs d’assiettes décoratives à Sarreguemines : une série d’assiettes consacrées à des opérettes du temps, fabriquée au même endroit, montre également des notes de musique autour de scènes d’œuvres, et les portraits de deux auteurs sont reproduits en médaillon : Franz von Suppé pour Fatiniza et Gaston Serpette pour Le Petit chaperon rouge. Pour des œuvres littéraires par contre, les portraits des auteurs ne sont pas reproduits (Erckmann-Chatrian ou Gustave Stoskopf par exemple).

Tannhaüser

Tannhaüser

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Lohengrin

Lohengrin

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

3Les motifs des assiettes consacrées à Wagner montrent les personnages principaux des drames, dans des décors dont le style peut être qualifié d’historiciste, et dans des tonalités claires. Sont-ce des productions graphiques issues de mises en scène réelles ? Si oui, elles sont dans le style de l’opéra romantique, et non symboliste. La couronne végétale qui fait le tour de la scène semble être posée sur l’assiette plus que peinte, car les ombres qu’elle engendre sont reportées sur les bordures. Elle donne du relief aux assiettes, contrairement aux scènes d’opéras auxquelles on pourrait reprocher leur pâleur, leur manque de vigueur. La marque qui apparaît au dos des assiettes a été employée de 1860 à 1920. Elle est composée du nom Sarreguemines en écriture cursive surchargée des lettres U&C, pour Utzschneider et Compagnie. Les lettres et chiffres poinçonnés sur le fond des assiettes désignent les ouvriers du façonnage (calibreurs ou mouleurs) qui ont travaillé sur ce produit. Sur cette série, on peut relever 2M, 2H, 2P, par exemple. Des griffes et signes de contrôle peints apparaissent également : chiffres, lettres et tirets difficiles à interpréter, mais qui laissent soupçonner un contrôle de la qualité poussé à tous les stades de la fabrication.

Rheingold

Rheingold

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Die Walküre

Die Walküre

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

4La forme de ces assiettes est appelée « lentille », autrement dit sans bassin ni marli (rebord) ; elle est uniquement formée d’une coupe de forme régulière. Le diamètre des assiettes est de 22 cm, leur hauteur est de 2,4 cm. Elles sont munies de deux trous dans le talon, qui permettent leur accrochage mural.

Siegfried

Siegfried

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

5Cette forme « lentille » a été également utilisée pour la série D’r Herr Maire d’après la pièce de G. Stoskopf, dont les motifs furent créés par le peintre Regamey, ainsi que pour d’autres séries reposant sur des succès littéraires ou artistiques populaires, destinées à la décoration intérieure. La technique de report de l’image, dite transfert d’impression, permit en effet la popularisation des séries illustrées à partir de 1830. Cette technique à base de lithographie fut en usage jusqu’en 1965 environ, date à laquelle elle fut remplacée par un procédé à base de sérigraphie.

Tristan und Isolde

Tristan und Isolde

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

6Tout comme l’œuvre de Wagner, les faïenceries de Sarreguemines eurent elles aussi un destin franco-allemand. En 1870, la Moselle est annexée à l’Empire allemand et la société est scindée en plusieurs entités dépendantes les unes des autres, basées de part et d’autre de la nouvelle frontière. Les implantations de Digoin et de Vitry-le-François, ainsi que des ateliers plus petits installés autour de Paris, firent vivre l’industrie du côté français, et accueillirent nombre d’ouvriers « optants ». Durant cette période de l’annexion, les faïenceries de Sarreguemines devinrent l’une des plus grandes entreprises céramiques mondiales.

Die Meistersinger von Nürnberg

Die Meistersinger von Nürnberg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

7Les produits de ce site industriel étaient d’ailleurs destinés tant à la France qu’à l’Allemagne. Cette série wagnérienne eut-elle plus de succès d’un côté que de l’autre des nouvelles frontières ? Nous ne saurions donner de réponse là-dessus.

Parsifal

Parsifal

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

8Les assiettes présentées ici font toutes partie du fonds Boulet-Devraigne.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Rienzi
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,8M
Titre Der fliegende Hollander
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Titre Tannhaüser
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Titre Lohengrin
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M
Titre Rheingold
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Titre Die Walküre
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 431k
Titre Siegfried
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 440k
Titre Tristan und Isolde
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M
Titre Die Meistersinger von Nürnberg
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Titre Parsifal
Crédits Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/2357/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Bornemann, « A table avec Wagner ! »La Revue de la BNU, 7 | 2013, 74-85.

Référence électronique

Daniel Bornemann, « A table avec Wagner ! »La Revue de la BNU [En ligne], 7 | 2013, mis en ligne le 01 mai 2013, consulté le 27 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/2357 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.2357

Haut de page

Auteur

Daniel Bornemann

Conservateur, responsable des réserves, BNU

Articles du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search