Navigation – Plan du site

AccueilNuméros7Nouvelles acquisitions patrimoniales

Nouvelles acquisitions patrimoniales

p. 102-105

Le fonds Boulet-Devraigne

Acheté en 2012 par la Bnu à la famille Devraigne, il est constitué de 1 100 pièces environ. Celles-ci appartiennent à presque tous les types de documents que l’on trouve habituellement dans les bibliothèques. Son traitement est en cours et permettra à terme un inventaire plus précis, notamment des nombreux recueils d’articles et de pièces diverses qui contribuent à sa grande valeur documentaire et scientifique.

Tout d’abord on y trouve des livres. On peut en recenser a priori 555 ; ils sont majoritairement reliés avec soin, mais sans particulière recherche, par des artisans qui parfois ont signé leur réalisation. Les parutions françaises dominent largement (501 sur 555) ; de rares livres allemands (49) et 5 livres en d’autres langues s’y trouvent également. Les exemplaires dédicacés par leurs auteurs sont assez nombreux : on en compte 27 au minimum. Et les éditions originales y dominent, comme dans toute collection de bibliophile.

Le fonds Boulet-Devraigne

Image 10000000000005690000039A188A529B72A70B02.jpg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

On y recense aussi des publications sérielles, comme les programmes des festivals de Bayreuth, des numéros spéciaux de revues musicales, des articles de presse traités en coupures, ainsi qu’une importante collection de dessins satiriques français et allemands, ayant pour cible Wagner et sa musique, parus dans la presse des 19e et 20e siècles.

Des articles plus scientifiques ou musicologiques, parus dans des périodiques spécialisés, représentent une grande part du fonds également ; on en recense 323. Ce sont des tirés à part ou des extraits. Ils représentent un fonds documentaire de premier ordre car sans doute proche de l’exhaustivité en cette matière, pour les périodes antérieures à 1945 et la production francophone (seules quatre de ces pièces sont en effet issues de périodiques en d’autres langues).

Le fonds Boulet-Devraigne

Image 100000000000056900000680FA56518AA7F81386.jpg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Les documents iconographiques de toutes tailles, allant de la grande gravure encadrée à ce qui pourrait s’appeler des « images pieuses », en passant par les affiches de spectacles, illustrées ou non, et les albums photographiques, rejoindront les collections iconographiques de la Bnu. Notons dans cet ensemble des dessins originaux, des aquarelles et des gravures de grande qualité, qui côtoient de nombreux tirages photographiques. Les productions de recueils d’images wagnériennes, souvent conditionnés dans des pochettes ou reliures de bel aspect, forment un ensemble significatif de ce genre.

Des objets, assez nombreux et parfois insolites, peuvent surprendre : les baguettes de chefs d’orchestre célèbres, pour certaines millésimées, voisinent avec des souvenirs de Bayreuth assez banals, ou encore avec des fragments de mises en scène, comme ces divers objets plus ou moins dorés, ayant certainement joué un rôle dans des représentations de L’Or du Rhin, ou encore cet olifant en corne de bovin, seul instrument de musique du fonds. Les nombreux bustes de Wagner, ainsi que ceux de Liszt et de Beethoven, s’ajoutent à cet ensemble.

Le fonds Boulet-Devraigne

Image 100000000000056B000003A87E91B2F7F5CD453E.jpg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

La toute petite série d’enregistrements sonores, quelques actes en 78 tours, est moins significative mais témoigne sans doute d’une collection plus importante, malheureusement dispersée. S’y ajoute cependant une conférence radiophonique sur Raymond Roche enregistrée en 1961 sur bande magnétique.

La collection de onze médailles et plaquettes concernant Wagner et Bayreuth témoigne des multiples remises de décorations qui ont fait la vie des cercles wagnériens entre France et Allemagne.

Enfin, les documents les plus précieux (autographes, pièces manuscrites, documents dactylographiés, albums de documents constitués et commentés par les collectionneurs) sont bien sûr à mentionner et constituent l’un des attraits majeurs du fonds.

Ajoutons pour finir que Paul Boulet avait réalisé un catalogue dactylographié de sa collection, sur lequel Pierre Devraigne a ajouté manuellement ses propres entrées. Ce catalogue n’est cependant plus à jour des derniers ajouts faits à la collection, notamment ceux de Mme Catherine Devraigne qui vont jusqu’à la fin du 20e siècle. C’est donc la collection de deux véritables passionnés de Wagner, dans sa dimension française et s’étendant à tous les types de documents ou témoignages, qui fait son entrée à la Bnu.

La collection de Schwilgué

Renouant avec l’histoire de ses collections alsatiques, dont le fonds d’origine avait été acheté au libraire Charles-Frédéric Heitz en 1871, l’acquisition de la collection de Schwilgué constitue un nouvel acte confirmant la volonté de la Bnu de rassembler l’un des plus beaux ensembles documentaires relatifs à l’histoire de l’Alsace.

Vue d’ensemble de la collection

Image 100000000000056A00000730A3D7B3651E3E49E9.jpg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Cette importante collection d’ouvrages alsatiques rassemblés par la famille de Schwilgué durant plusieurs générations est composée de plus de six cents volumes. Pour la plupart dans un état de conservation admirable, ces ouvrages constituent un ensemble de premier ordre pour la connaissance de l’histoire de l’Alsace.

Parmi les trésors de ce fonds, on citera notamment un exemplaire numéroté de la première édition de L’art héraldique en Alsace de Hansi, dont seulement 565 exemplaires furent publiés entre 1937 et 1949 ; une édition de 1663 de la Topographia Alsatiae, etc. completa de Matthäus Merian ; ou encore un volume, publié en 1786, contenant plusieurs fascicules concernant l’Affaire du collier.

Relation du voyage en Alsace de S. M. Charles X, Roi de France et de Navarre. Strasbourg : Schmidt et Grucker, 1828

Image 100000000000056900000451B0F1811BB0504A0C.jpg

Cliché JPR-Bnu CC-BY-NC-SA

Autre élément à souligner : l’intérêt bibliophilique de certains ouvrages ornés de reliures remarquables, comme un volume de la Relation du voyage en Alsace de S. M. Charles X, Roi de France et de Navarre, publié en 1828 et relié de maroquin bleu nuit dans le style romantique.

Ces documents de premier ordre ne manqueront pas d’être mis en valeur dans les futurs espaces patrimoniaux visitables de la Bnu, à l’issue du chantier de rénovation du bâtiment République.

Les productions des éditions 3 fois par jour

L’illustration, domaine d’expression dynamique en Alsace du fait de l’histoire et de la réputation de l’Ecole supérieure des arts décoratifs (faisant partie aujourd’hui de la Haute école des arts du Rhin), est un élément important pour l’enrichissement des collections de la bibliothèque. La Bnu a récemment fait l’acquisition d’ouvrages réalisés par 3 fois par jour, un collectif d’artistes formés à Strasbourg. Ces créations bibliophiliques hautes en couleur révèlent une partie des attentes et des incertitudes de notre temps, dans lesquelles ces artistes puisent leur inspiration.

Directement intégrés aux collections patrimoniales du fonds alsatique de la Bnu, ces volumes rejoignent les créations de Hansi, de Tomi Ungerer ou de Charles Spindler, pour former un intéressant témoignage de la vitalité du monde de l’illustration en Alsace.

Cinquième élégie, Jacques Roubaud ; ill. Clément Vuillier, 2009

Image 100000000000056A000003D6E0557BAB31592468.jpg

© Éditions 3 fois par jour

La pente, Idir Davaine, 2011

Image 100000000000056B000003DA2082016159FEAC63.jpg

© Éditions 3 fois par jour

Save the princess, Aurélien Cantou, Idir Davaine, Clément Vuillier, 2010

Image 100000000000056C0000024C6FAE54F487FD64F9.jpg

© Éditions 3 fois par jour

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search