Navigation – Plan du site

AccueilNuméros11Éditorial

Éditorial

Albert Poirot et Christophe Didier
p. 5

Texte intégral

1Vous avez en main le numéro 11 de La Revue de la BNU. Nous nous réjouissons avec vous de la belle durée que connaît cette publication, puisque c’est en 2010 qu’est paru le premier numéro, à la veille de la fermeture pour travaux du bâtiment historique de la Bibliothèque nationale et universitaire. Le présent fascicule est le premier à sortir après la réouverture du bâtiment que le public découvre dans son écriture architecturale contemporaine, qui comble les visiteurs les plus exigeants et satisfait la foule des lecteurs qui fréquentent les lieux du lundi au dimanche, jusqu’à 22 heures.

2Numéro après numéro, La Revue de la BNU réussit à relever ses défis d’origine : mettre en valeur l’exceptionnel patrimoine documentaire de la bibliothèque, mais aussi être un point de rencontre scientifique et culturel sur des sujets qui excèdent largement le seul monde du livre. Centrée sur les bibliothèques, mais aussi sur la façon dont celles-ci sont le miroir des préoccupations scientifiques, culturelles ou sociétales des milieux qui les ont vues naître, La Revue montre la source inépuisable que représente ce type d’institution pour le développement de la pensée. Une des réussites de cette entreprise aura été d’éviter tout caractère répétitif. On le doit en particulier à la diversité et aux talents des auteurs qui s’y côtoient et s’y succèdent. De fait, le sujet de la bibliothèque fascine par les multiples facettes qu’il offre à la curiosité des chercheurs, des écrivains et plus généralement de tout créateur.

3Aujourd’hui, c’est la relation entre la bibliothèque et la vie qui est interrogée à travers le concept de la bibliothèque vivante. Dans la construction de ce dossier thématique, intervenue à une période particulièrement dense (réouverture du bâtiment historique et manifestations associées, expositions…), le rédacteur en chef a reçu l’appui efficace de notre collègue François Quéré, conservateur dont la formation de philosophe donne les gages de hauteur de vue nécessaires.

4Lieu de vie, lieu de rencontre, la bibliothèque agit comme un arc électrique entre la pensée contenue dans un ouvrage et le cerveau du lecteur qui la réceptionne : par simple étincelle ou par coup de foudre, que l’effet se produise sur un canapé ou sur un éventuel chemin de Damas, le livre et la bibliothèque sont des pourvoyeurs de vie pour l’esprit. Laissons-nous donc électriser par la bibliothèque, laissons-nous envahir par la vitalité intellectuelle et le gai savoir qu’elle aspire à communiquer à tous.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Albert Poirot et Christophe Didier, « Éditorial »La Revue de la BNU, 11 | 2015, 5.

Référence électronique

Albert Poirot et Christophe Didier, « Éditorial »La Revue de la BNU [En ligne], 11 | 2015, mis en ligne le 01 novembre 2020, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/2913 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.2913

Haut de page

Auteurs

Albert Poirot

Administrateur de la BNU

Articles du même auteur

Christophe Didier

Rédacteur en chef

Articles du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search