Navigation – Plan du site

AccueilNuméros24Le dossier : les maisons d'écrivainsLe Portrait de pierre de Curzio M...

Le dossier : les maisons d'écrivains

Le Portrait de pierre de Curzio Malaparte

Hervé Doucet
p. 68-69

Texte intégral

  • 1 Le nom de ce quartier (Esposizione Universale di Roma) renvoie directement au projet porté par Mus (...)
  • 2 Marida Talamona, La Maison Malaparte, Éditions Carré, 1995

1Iconique, la villa de Curzio Malaparte, construite entre 1938 et 1942 au cap Massullo sur l’île de Capri, l’est à plus d’un titre. Parangon de l’architecture moderne, ce vaisseau à la géométrie abstraite qui fait corps avec son environnement tout en le prolongeant et dont le toit, accessible par un monumental escalier extérieur, constitue un belvédère offrant une vue imprenable sur une nature époustouflante, a les honneurs de tous les ouvrages consacrés à l’architecture du 20e siècle. Cette position enviable au sein de l’historiographie de l’architecture contemporaine est d’autant plus étonnante que la maison, comme l’a parfaitement démontré l’historienne Marida Talamona, est avant tout l’œuvre de son commanditaire et non d’Adalberto Libera, l’architecte qui en a pourtant signé les plans initiaux. Certes, c’est bien Libera qui eut l’idée du volume allongé épousant l’éperon rocheux qui forme la parcelle. C’est lui également qui imagina le principe général de l’enfilade de la distribution intérieure. Force est de reconnaître cependant que l’abstraction radicale de la construction tranche avec la production courante de l’architecte qui, au moment de l’élaboration de la maison de Capri, était en train d’achever la conception du palais des congrès dans le nouveau quartier de l’E.U.R.1 Les plans de la maison dressés par l’architecte ont été profondément modifiés, corrigés, adaptés par Curzio Malaparte lui-même2 pendant le chantier de construction. C’est lui qui donna la forme définitive de l’escalier extérieur menant au solarium, en souvenir de celui permettant l’accès à l’église de l’Annonciation qui l’avait particulièrement marqué lorsqu’il avait passé son exil sur l’île de Lipari auquel sa condamnation, en 1933, l’avait contraint.

Villa de Curzio Malaparte

Villa de Curzio Malaparte

© REDA & CO srl / Alamy Banque d’images

2L’écrivain est ainsi parvenu à faire de sa demeure – son unique œuvre architecturale – un autoportrait, « una casa come me » pour reprendre ses mots, un double de pierre à la fois cellule difficile d’accès, lieu d’enfermement pour un exil volontaire, refuge dont l’isolement favorise l’écriture et plateau dédié à sa propre mise en scène. Les baies qui percent les façades sont autant de cadres qui, depuis l’intérieur, soulignent des points de vue spectaculaires sur la nature méditerranéenne et invitent l’occupant des lieux à s’y noyer. La villa de Capri est une maison d’écrivain par excellence, un chef-d’œuvre du genre, où le moindre détail de l’architecture et du décor intérieur concourt à la perfection de l’œuvre d’art total. Non content d’avoir finalisé les plans de la maison, Malaparte a participé activement à la conception de son mobilier et a sélectionné avec soin les objets d’art qui viennent décorer ses différents espaces. À l’unisson de la sévérité de l’architecture, le mobilier, épuré à l’extrême, n’envisage nullement de détourner l’attention des multiples vues offertes sur l’extérieur, seul véritable spectacle que toute la maison contribue à mettre en valeur. Comme Malaparte l’écrivit lui-même :

  • 3 Curzio Malaparte, Portrait de pierre, 1940, reproduit dans Marida Talamona, La Maison Malaparte, o (...)

Aucun endroit, en Italie, n’a une telle ampleur d’horizon, une telle profondeur de sentiment. C’est un lieu destiné aux hommes forts, aux esprits libres. Comme il est alors facile de se laisser dominer par la nature, d’en devenir l’esclave, de se laisser broyer par ses mâchoires délicates et violentes, d’être avalé comme Jonas par la gueule de la baleine. Très vite, il m’est apparu clairement que non seulement les lignes de la maison, son architecture, mais aussi les matériaux avec lesquels j’allais la construire, devaient être en accord avec cette nature sauvage et délicate3.

3L’esthétique exceptionnelle de la maison tout comme ses qualités symboliques justifient que Jean-Luc Godard l’ait choisie comme décor privilégié du Mépris (1963). Plus qu’un simple cadre, un fond de scène parfaitement adapté au huis-clos des personnages, la maison joue un rôle essentiel dans le drame qui se noue au sein du triangle amoureux formé de Brigitte Bardot, Michel Piccoli et Jack Palance. Grâce à Godard, la villa Malaparte a largement dépassé le cercle des amateurs d’architecture pour devenir une icône pour tous les cinéphiles.

Haut de page

Notes

1 Le nom de ce quartier (Esposizione Universale di Roma) renvoie directement au projet porté par Mussolini d’organiser à Rome une exposition universelle en 1942.

2 Marida Talamona, La Maison Malaparte, Éditions Carré, 1995

3 Curzio Malaparte, Portrait de pierre, 1940, reproduit dans Marida Talamona, La Maison Malaparte, op. cit

Haut de page

Table des illustrations

Titre Villa de Curzio Malaparte
Crédits © REDA & CO srl / Alamy Banque d’images
URL http://journals.openedition.org/rbnu/docannexe/image/5582/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,6M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Doucet, « Le Portrait de pierre de Curzio Malaparte »La Revue de la BNU, 24 | 2021, 68-69.

Référence électronique

Hervé Doucet, « Le Portrait de pierre de Curzio Malaparte »La Revue de la BNU [En ligne], 24 | 2021, mis en ligne le 01 novembre 2021, consulté le 07 février 2023. URL : http://journals.openedition.org/rbnu/5582 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rbnu.5582

Haut de page

Auteur

Hervé Doucet

Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-NC-SA 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search