Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Présentation

Présentation

Franck Salaün
p. 1-2

Texte intégral

  • 1 Anne-Marie Chouillet, « Un peu d’histoire… », RDE, 50, p. 4.

1Anne-Marie Chouillet, qui vient de disparaître et à qui ce numéro est dédié, aurait certainement aimé le tigre reproduit en couverture. Elle rappelait elle-même, il y a peu, que « la planche choisie doit avoir, si possible, un rapport avec le contenu du numéro1 ». Le tigre fait ici écho à la Satire première et au Neveu de Rameau (Satire seconde) évoqués dans l’étude d’Anne Richardot, et, plus discrètement, aux écrits politiques dont il est question dans l’article de Georges Dulac. Anne-Marie aurait aussi eu la satisfaction de constater que la revue, fondée par elle et Jacques Chouillet en 1986, reste fidèle à la ligne éditoriale adoptée depuis sa création : on y trouve des études variées sur l’œuvre de Diderot et sur l’Encyclopédie, écrites par des chercheurs de différents horizons.

  • 2 Voir la présentation du projet dans le numéro 48 (Alexandre Guilbaud, Irène Passeron, Marie Leca-Ts (...)

2C’est l’occasion de rappeler que la part faite à l’Encyclopédie a toujours été considérable. La Société Diderot, à travers sa revue, en particulier grâce à Marie Leca-Tsiomis, a beaucoup contribué à la reconnaissance de l’Encyclopédie comme un objet de recherche de premier plan, ce qui, au départ, n’allait pas de soi. Avec le lancement du projet ENCCRE, qui implique un changement d’échelle, et suscite une saine effervescence, ce rôle moteur s’accentue2.

3On trouvera dans la première partie de cette livraison plusieurs études sur des œuvres de Diderot. Anne Richardot examine le rôle des animaux et de l’animalisation dans Le Neveu de Rameau. Marco Menin propose une lecture de La Religieuse à la lumière des théories médicales de l’époque concernant la sensibilité. Nicolàs Olszevicki montre ce que la réforme du théâtre préconisée par Diderot doit à la rhétorique issue de Quintilien. Marie-Noëlle Ciccia reconstruit l’horizon d’attente du public portugais au moment de la publication de la traduction du Père de famille (1788). Georges Dulac rouvre, sous un angle original, le débat concernant la connaissance que Diderot avait de la Russie, en montrant les rapports existant entre les Mélanges philosophiques pour Catherine II et un roman d’Alexandre Pochet peu connu. Enfin, Gilles Gourbin, dans la suite de l’article paru dans le précédent numéro de la revue, envisage les enjeux de l’article DROIT NATUREL à travers une sorte de dialogue des morts réunissant Diderot, Rousseau et Sade.

4La seconde section réunit trois études sur l’Encyclopédie. Frank A. Kafker et Jeff Loveland revisitent la carrière de Le Breton, dont le nom est resté tristement associé à la mutilation de l’Encyclopédie, Son parcours dans le monde la librairie est remarquable à plus d’un titre. De son côté, Myrtille Méricam-Bourdet étudie la notion d’inceste dans différents articles, ce qui réserve quelques surprises. Enfin, sortant des sentiers battus, Barbara Selmeci Castioni et Adrien Paschoud s’interrogent sur la spécificité de l’Encyclopédie à partir de l’exemple du Mercure Galant.

5Les sections suivantes sont aussi d’une grande richesse. Une fois de plus, la curiosité et l’acharnement de Françoise Launay, qu’il faut ici remercier, nous permettent de publier des documents exceptionnels, en l’occurrence l’acte de mariage de Diderot, et surtout le testament du baron d’Holbach, que l’on croyait définitivement perdu. De leur côté, Irène Passeron et François Prin ont rassemblé différents extraits de catalogues concernant de près ou de loin Diderot et les encyclopédistes. Enfin, les comptes rendus, réunis par Élise Pavy, et la bibliographie, préparée par Éric Vanzieleghem, permettent d’apprécier la grande vitalité des recherches internationales sur Diderot comme sur l’Encyclopédie et d’observer les tendances actuelles.

Haut de page

Notes

1 Anne-Marie Chouillet, « Un peu d’histoire… », RDE, 50, p. 4.

2 Voir la présentation du projet dans le numéro 48 (Alexandre Guilbaud, Irène Passeron, Marie Leca-Tsiomis, Olivier Ferret, Vincent Barrellon et Yoichi Sumi, « “Entrer dans la forteresse” : pour une édition numérique collaborative et critique de l’Encyclopédie », RDE, 48, p. 225-261), et sur le site <enccre.academie-sciences.fr>.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franck Salaün, « Présentation », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 51 | 2016, 1-2.

Référence électronique

Franck Salaün, « Présentation », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 51 | 2016, mis en ligne le 25 novembre 2016, consulté le 25 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/rde/5379 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rde.5379

Haut de page

Auteur

Franck Salaün

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search