Navigation – Plan du site
Diderot

L’école des Lumières : Diderot et l’éducation

The Enlightened School : Diderot and education
Paolo Quintili
p. 55-68

Résumés

L’Encyclopédie, au cœur de l’entreprise culturelle des philosophes du xviiie siècle, est une véritable « école des Lumières ». Diderot lui-même insiste sur cet aspect pédagogique du travail des encyclopédistes, à l’article ENCYCLOPÉDIE, en accentuant l’étymologie grecque du terme : en-kyklios-paidèia, la « formation », l’« éducation » de l’esprit humain, à travers le « cercle » des connaissances et des savoirs. Dans ses « instructions » pour l’impératrice Catherine II de Russie, Diderot ne se lassera pas de souligner l’aspect universel et, dirions-nous aujourd’hui, transdisciplinaire de la vraie formation scholastique, celle d’une école publique efficace, ouverte à tous les citoyens. Cette vieille et belle question est toujours d’actualité : une autre école ≈ laïque, républicaine, égalitaire et d’« excellence », sur le modèle de l’école des Lumières ≈ est-elle possible ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La formation « circulaire »
Le destin de l’Encyclopédie après Diderot : la condamnation idéaliste
Une instruction publique ouverte à tous les citoyens

Aperçu du début du texte

La circularité et l’horizontalité des savoirs font partie principes-clés de l’école que promeut l’Encyclopédie. Ainsi Diderot, dans l’article ENCYCLOPÉDIE, accentue-t-il les rapports entre son ouvrage et la connaissance, sans toujours respecter l’étymologie, dans le but de dépasser les hiérarchies constituées entre les savoirs :

* ENCYCLOPÉDIE, s. f. (Philosoph.) Ce mot signifie enchaînement de connoissances ; il est composé de la préposition greque ὲν, en, & des substantifs κύκλο, cercle, & παιδεία, connoissance. En effet, le but d’une Encyclopédie est de rassembler les connoissances éparses sur la surface de la terre ; d’en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, & de le transmettre aux hommes qui viendront après nous ; afin que les travaux des siecles passés n’aient pas été des travaux inutiles pour les siecles qui succéderont ; que nos neveux, devenant plus instruits, deviennent en même tems plus vertueux & plus heureux, & que nous ne mourions pas sans avoir b...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paolo Quintili, « L’école des Lumières : Diderot et l’éducation », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 53 | 2018, 55-68.

Référence électronique

Paolo Quintili, « L’école des Lumières : Diderot et l’éducation », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 53 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rde/5640 ; DOI : 10.4000/rde.5640

Haut de page

Auteur

Paolo Quintili

Université de Rome « Tor Vergata »

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals