Navigation – Plan du site
Comptes Rendus

Diderot, Goethe, De Saur et Saint-Geniès, Le Neveu de Rameau/Rameaus Neffe/Satire seconde, édition des trois textes par Jacques Berchtold et Michel Delon

Paris, Fayard, 2017. ISBN 978-2-213-70581-1
Marie Leca-Tsiomis
p. 287-288
Référence(s) :

Diderot, Goethe, De Saur et Saint-Geniès, Le Neveu de Rameau/Rameaus Neffe/Satire seconde, édition des trois textes par Jacques Berchtold et Michel Delon, Paris, Fayard, 2017. ISBN 978-2-213-70581-1

Texte intégral

1Quelle superbe idée ont eue Michel Delon et Jacques Berchtold de publier ce triptyque, composé de trois éditions successives du chef-d’œuvre diderotien !

2Comme le sont souvent les meilleures idées, celle-ci est simple : donner à lire simultanément la traduction qu’en 1805 Goethe donna de l’ouvrage qu’il nomma alors Rameaus Neffe, la traduction de cette traduction, la « rétrotraduction » fournie en 1821, par les plagiaires-faussaires De Saur et St-Géniès sous le nom de « Neveu de Rameau » et enfin la Satire 2nde, d’après le manuscrit autographe trouvé par Montval en 1891. L’histoire complexe de la publication de la Satire 2nde est connue, mais cet ouvrage en vivifie et en approfondit l’approche, grâce à la savante étude, par J. Berchtold, de la genèse et du contexte de la traduction goethéenne, grâce aux notes très précieuses portant sur la version allemande et sur la rétrotraduction enfin grâce à une postface passionnante sur les fortunes de l’« idiotisme », cette notion diderotienne paradoxale et foisonnante dont M. Delon montre comment elle hante la pensée linguistique, morale, politique, voire sociologique, de l’écrivain.

3Sous quelle forme les lecteurs des années 1821 ont-ils découvert ce qu’on leur présenta comme l’original du roman de Diderot ? On perçoit mieux à lire ces trois versions, les faux-sens – la cuistrerie – des faussaires français, « corrigeant » Goethe, traduisant par exemple, « kaltes Wasser » – « eau froide » de Diderot – par « eau-forte » (répandue sur la tête du malheureux Greuze !) ; ou, la chanson « Komm in meine Zelle » traduisant « Viens dans ma cellule » de Diderot, par « Viens dans ma chaumière » ! On perçoit surtout quelle chance ce fut pour le manuscrit voyageur d’être tombé entre les mains de Goethe ! Ainsi de l’évocation diderotienne « d’excellents vins, d’excellentes liqueurs, d’excellents cafés », que Goethe, styliste, traduit « vortrefflichen Wein getrunchen, vortrefflichen Liköre, vortrefflichen Kaffee » qui, dans la rétrotraduction, s’aplatit : « les meilleurs vins, des liqueurs exquises ; d’excellents cafés ». De même, le mémorable qualificatif de D’Alembert « le coryphée de la science mathématique », que Goethe avait parfaitement traduit par « Chorführer mathematischer Wissenschaften » devient le poussif « M. D’Alembert qui a percé si avant dans les profondeurs des sciences mathématiques »…

4Ces quelques exemples ne donnent qu’une faible idée des découvertes que l’on peut faire au fil des pages et des notes qui les accompagnent. Grâce à un fin découpage des textes et à une habile mise en page, le lecteur a sous les yeux les trois textes ensemble : page de gauche, le « Neveu de Rameau » rétrotraduit, tel qu’il parut pour la première fois en France, page de droite, c’est-à-dire en face, la Satire 2nde et, en bas de pages, le Rameau Neffe. C’est un des intérêts exceptionnels de cette édition que de nous offrir ainsi ce véritable bonheur de lecture comparative !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Leca-Tsiomis, « Diderot, Goethe, De Saur et Saint-Geniès, Le Neveu de Rameau/Rameaus Neffe/Satire seconde, édition des trois textes par Jacques Berchtold et Michel Delon », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 53 | 2018, 287-288.

Référence électronique

Marie Leca-Tsiomis, « Diderot, Goethe, De Saur et Saint-Geniès, Le Neveu de Rameau/Rameaus Neffe/Satire seconde, édition des trois textes par Jacques Berchtold et Michel Delon », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 53 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rde/5754

Haut de page

Auteur

Marie Leca-Tsiomis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals