Navigation – Plan du site
Dossier | Diderot et l'argent

Charité bien ordonnée ou redistribution des richesses dans les contes et romans de Diderot

Proper charity or the redistribution of wealth in Diderot’s stories and novels
Marianne Albertan-Coppola
p. 47-70

Résumés

Derrière les nombreuses scènes de charité aux vertus comiques ou pathétiques, si bien orchestrées par Diderot conteur, on peut lire non seulement la sensibilité de l’homme aux injustices sociales, mais aussi la question morale lancinante de l’éducation au bien et surtout le souci économique et politique du philosophe concernant la bonne destination et la juste circulation de l’argent. Le philosophe des Lumières, on ne s’en étonnera pas, ne prône pas une utilisation égoïste de l’argent. Ses écrits théoriques l’affirment, ses œuvres de fiction l’illustrent ou, mieux, l’expérimentent : elles dessinent une conception du transfert des fonds qui révèle un rapport particulier de Diderot à l’argent. Aussi, nombreuses sont les scènes d’aumône dans son œuvre romanesque qui dessinent, ouvertement ou en creux, un modèle de charité bien ordonnée. Mais elles sont également l’occasion pour l’auteur de dénoncer l’injustice des lois religieuses et civiles au profit de la bienfaisance venue du cœur. Une réorientation de l’argent s’impose donc à ses yeux entre redistribution et restitution, l’idéal résidant dans le partage des richesses. En effet, dans la fiction diderotienne, la charité mal ordonnée finit souvent par trouver réparation, il faut seulement laisser aux personnages européens le temps d’apprendre, ce que les Tahitiens pratiquent naturellement : le partage.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

« Laissez-vous toucher » : la juste distribution des aumônes individuelles
Aumônes spontanées
Aumônes retenues
Aumônes hypocrites
L’injustice d’une charité mal ordonnée : les formes institutionnalisées du don
La rigueur de la loi religieuse
La rigueur de la loi civile
Un plaidoyer pour la bienfaisance contre la charité
Réorientations et métamorphoses de l’argent
Restituer
Redistribuer
Partager

Aperçu du début du texte

Un ancien proverbe dit que « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Diderot s’inscrit totalement en faux contre cet ordonnancement de la charité. Le philosophe des Lumières, on ne s’en étonnera pas, ne prône pas une utilisation égoïste de l’argent. Ses écrits théoriques l’affirment, ses œuvres de fiction l’illustrent ou, mieux, l’expérimentent. De fait, les scènes de charité abondent dans ses contes et romans, sans toutefois répondre aux schémas traditionnels du christianisme. Elles dessinent, d’œuvre en œuvre, une conception du transfert des fonds qui révèle un rapport particulier de Diderot à l’argent. La prodigation des bienfaits, dans ces œuvres aux formes narratives inventives, s’inscrit en effet plus largement dans sa conception de l’argent, qu’il considère comme un outil et non une fin. Un bon emploi de l’argent suppose à ses yeux la circulation rapide et spontanée de ce faire, ainsi que la non thésaurisation car, comme l’a montré autrefois R. Mauzi dans sa thèse sur ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marianne Albertan-Coppola, « Charité bien ordonnée ou redistribution des richesses dans les contes et romans de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 54 | 2019, 47-70.

Référence électronique

Marianne Albertan-Coppola, « Charité bien ordonnée ou redistribution des richesses dans les contes et romans de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 54 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 26 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/rde/6200 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rde.6200

Haut de page

Auteur

Marianne Albertan-Coppola

Université Paris Nanterre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals