Skip to navigation – Site map

HomeNuméros54Dossier | Diderot et l'argent« Quelle si grande importance cet...

Dossier | Diderot et l'argent

« Quelle si grande importance cette énorme fortune ? »

La curieuse palinodie de Diderot sur la richesse de Sénèque
‘Is this enormous fortune so very important ?’ Diderot’s curious reversal on Seneca’s wealth
Charles Vincent
p. 71-86

Abstracts

For centuries, Seneca’s wealth has fed disagreement about the Stoic’s life and work. In the Encyclopédie, in the middle of the debate on luxury around Rousseau and Voltaire, the young Naigeon regretted that Seneca had conserved his wealth. Diderot, who was initially very hostile to Seneca, finally defended this wealth at the end of his life, referring to Seneca’s exemplary behaviour, but leaving some doubt as to the need for such an ‘enormous’ fortune. The meritocracy that he defended at the end of his life, based on natural inequality and work, partially justified Seneca, as did the philosopher’s temperance, far from the period’s insatiable thirst for money. Diderot therefore placed him between a utopia of general opulence and the struggle against the injustices of his age.

Top of page

Index terms

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2024.
Read it

Outline

La palinodie
Une rhétorique de l’offuscation
Quelques arguments embarrassants
Le contexte anthropologique et politique

First lines

Sénèque est un personnage intrigant : affilié au courant stoïcien, dont il est l’un des représentants romains les plus importants, il fut d’abord précepteur, puis ministre de l’effrayant Néron, qui le contraignit finalement à se donner la mort, ce qu’il fit avec courage. En outre, Sénèque, quoique stoïcien, avait une fortune familiale importante, et l’augmenta encore dans des proportions considérables pendant son ministère, notamment par des dons que lui fit l’empereur. Un polémiste contemporain, Suillius, l’accusa publiquement d’hypocrisie, prônant le désintéressement dans ses écrits mais s’enrichissant en même temps par sa charge. Le philosophe lui répondit dans son traité De la Vie heureuse en arguant du peu de cas qu’il faisait de la fortune. Cette accusation de Suillius, si suspecte que puisse en être l’origine, participa à jeter le discrédit sur la pensée morale du stoïcien, le moraliste étant resté bien longtemps aux côtés de celui qui était considéré comme le symbole même du...

Top of page

References

Bibliographical reference

Charles Vincent, « « Quelle si grande importance cette énorme fortune ? » », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 54 | 2019, 71-86.

Electronic reference

Charles Vincent, « « Quelle si grande importance cette énorme fortune ? » », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [Online], 54 | 2019, Online since 01 January 2024, connection on 19 May 2021. URL : http://journals.openedition.org/rde/6212 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rde.6212

Top of page

About the author

Charles Vincent

Université de Lille-3

Top of page

Copyright

Propriété intellectuelle

Top of page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search