Skip to navigation – Site map

HomeNuméros54Dossier | Diderot et l'argentDiderot et l’argent d’après sa co...

Dossier | Diderot et l'argent

Diderot et l’argent d’après sa correspondance des années 1767-1769

Diderot and money according to his correspondence from 1767-9
Geneviève Cammagre
p. 103-118

Abstracts

Diderot’s income increased considerably in 1767-9, following the Russian Empress’s payment of fifty years of pension to constitute and preserve his library. This article therefore analyses his personal relationship to money through his correspondence from those years. Three series of exchanges have been chosen in order to study in detail how Diderot looked after both his own money and that of his protégés : his letters to his sister Denise ; his exchanges with abbé Gayet de Sansale in charge of the case of an acquaintance from Langres who was in legal dispute with his brothers ; and the letters to the actress Marie-Madeleine Jodin. They show a constant ethical concern, which is both universal and adapted to particular conditions, individuals and circumstances.

Top of page

Index terms

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2024.
Read it

Outline

Succession et partage des biens
Plaidoyer pour une compatriote langroise
Les finances de Marie-Madeleine Jodin

First lines

Les recherches dans les archives », comme celles dont rend compte Émile Lizé dans « Notes bio-bibliographiques sur Diderot », permettent d’évaluer les revenus du philosophe dans les années 1767-1769. La vente de sa bibliothèque à l’impératrice de Russie en 1765, le versement qu’elle lui fait deux ans plus tard de cinquante années de rentes pour la constitution et la conservation du fonds dont il reste le dépositaire lui ont permis de placer 70 000 livres auprès du fermier général Jacques-Mathieu Augeard. Le contrat passé le 14 août 1767, renouvelé le 21 mars 1768 lors du nouveau bail des fermes générales – le bail Alaterre – et dont le procès-verbal est dressé en minute chez les notaires Le Pot d’Auteuil et Rouen, lui assure un revenu évalué à 4 200 livres par an. Si on y ajoute les revenus liés à l’Encyclopédie, les ressources qu’il tire de ses biens langrois, on peut dire avec Émile Lizé que Diderot se place dans la tranche des revenus bourgeois qui va, selon l’échelle établie par...

Top of page

References

Bibliographical reference

Geneviève Cammagre, « Diderot et l’argent d’après sa correspondance des années 1767-1769 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 54 | 2019, 103-118.

Electronic reference

Geneviève Cammagre, « Diderot et l’argent d’après sa correspondance des années 1767-1769 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [Online], 54 | 2019, Online since 01 January 2024, connection on 14 May 2021. URL : http://journals.openedition.org/rde/6230 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rde.6230

Top of page

About the author

Geneviève Cammagre

Université Toulouse Jean-Jaurès

By this author

Top of page

Copyright

Propriété intellectuelle

Top of page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search