Skip to navigation – Site map

16 | 2017 – Éducation à la Santé, regards didactiques

Date limite de réception des articles : 7 octobre 2016

Dossier

Éducation à la Santé, regards didactiques

Coordonné par Pierre Clément et Yann Lhoste

La santé a longtemps été uniquement définie par rapport à la maladie : trois dimensions - préventive, pathologique, curative – fondent ce modèle biomédical de la santé et l’Éducation à la Santé se donne alors comme finalité de mieux connaître, soigner et éviter les maladies.

Cependant, depuis les années 80, s’est développée une approche plus large (« Health Promotion » = Promotion de la Santé) qui se propose de prendre en compte tous les aspects qui peuvent affecter la santé, ses dimensions physiques certes mais aussi personnelles et sociales, touchant nos modes de vie, notre confiance en soi (empowerment), le contexte social et environnemental. Ainsi l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit en 1986 la santé « comme un concept positif qui inclut les ressources sociales et personnelles, aussi bien que les capacités physiques », avec l’objectif suivant : « Un individu ou un groupe doit être capable d’identifier et de réaliser ses aspirations, de satisfaire ses besoins, et de prendre en compte ou modifier l’environnement ». Une telle évolution a-t-elle une influence sur l’éducation à la santé ?

Si les liens entre la vision classique de la santé et l’enseignement des sciences, notamment de la biologie, peut paraître aller de soi, qu’en est-il de cette approche étendue ? Jusqu’à quel point a-t-elle été importée à l’école ? Quelle conception de la santé sert aujourd’hui de référence dans les éducations à la santé, en France comme dans d’autres pays ? Quelles intentions cela révèle-t-il ? En quoi ces éducations à la santé peuvent-elles alors être éclairées par des recherches en didactique des sciences et des technologies ?

Voilà quelques questions pouvant préciser le présent appel à contributions pour la partie thématique du numéro 16 de RDST. Elles peuvent à leur tour se décliner dans plusieurs directions.

L’éducation à la santé dans les écoles, collèges, lycées, et ailleurs.

Un état des lieux mérite d’être effectué, analysant la place de l’éducation à la santé dans les programmes et manuels scolaires, et les difficultés qu’elle pose pour les enseignants et les élèves, en France mais aussi dans d’autres pays.

Quelles conceptions de la santé et de l’Éducation à la Santé prédominent dans chaque pays, entre le Modèle Promotion de la Santé et le Modèle Biomédical ? Quelles sont les conceptions d’enseignants ou d’autres acteurs du système scolaire ? Les inégalités d’accès à la santé (au sein d’un pays, et entre les pays) sont-elles abordées ? Par qui est assurée l’éducation à la santé, à quels niveaux scolaires ? Quelles matières scolaires sont concernées ?

Quels dispositifs sont mis en œuvre pour faire réfléchir les élèves sur ces questions complexes, mobilisant plusieurs disciplines ? Comment les élèves appréhendent-ils ces questions et quels obstacles rencontrent-ils ?

Ces questions concernent aussi bien l’éducation à la santé en général, que l’éducation à la sexualité, l’éducation aux risques et celle portant sur les addictions.

Elles peuvent aussi bien être posées à l’éducation formelle qu’aux éducations non-formelles.

La formation des formateurs intervenant dans l’éducation à la santé formelle ou non formelle.

Ces formateurs peuvent être divers : enseignants polyvalents, enseignants de sciences, enseignants d’autres disciplines, professionnels de la santé (médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes et autres), etc.

Quelle formation à l’éducation à la santé ont reçu ces différents formateurs lors de leur formation initiale ? Quelle formation continue leur est-elle proposée ? Quelles connaissances sont privilégiées dans ces formations ? Quelles valeurs sous-tendent-elles ?

Nous attendons pour ce dossier des articles de recherche qui développent un point de vue didactique sur ces différentes questions.

Modalités de soumission

Date limite de réception des articles : 7 octobre 2016

Les propositions devront être adressées par courrier électronique à l’adresse : revue.rdst@ens-lyon.fr ; il vous sera retourné un accusé de réception.

Voir le document «  Consignes aux auteurs » http://rdst.revues.org/634 pour les consignes générales et techniques.

Varia

La revue reçoit toute l’année des propositions d’articles de varia dans son champ de recherche. Ces propositions qui peuvent être, soit des articles de recherche, soit des comptes rendus d’innovation, sont à envoyer à l’adresse revue.rdst@ens-lyon.fr

  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals