Navigation – Plan du site

22 | 2020
Les sciences et les technologies pour les élèves de 2 à 6 ans

Sous la direction de Joël Bisault et Yann Lhoste

Les recherches consacrées aux sciences et technologies pour les élèves de 2 à 6 ans sont encore peu nombreuses. Elles sont souvent limitées aux élèves les plus âgés (élèves de 5-6 ans – grande section en France) en reprenant généralement des thématiques abordées à des niveaux plus élevés de la scolarité. Ces recherches ont en particulier étudié les relations entre le développement de la pensée et la première construction de concepts scientifiques chez de jeunes enfants ; elles ont ainsi identifié des « modèles précurseurs » des concepts abordés avec des élèves plus âgés. Cependant, ces travaux, conçus généralement dans une logique disciplinaire, ne peuvent pas éclairer totalement certaines pratiques professionnelles relevant d’une tout autre logique même si ces pratiques ont un rapport avec les sciences et la technologie. Il est donc nécessaire de les compléter par des recherches prenant en compte non seulement les contenus scientifiques et techniques mais aussi les spécificités du fonctionnement de l’école maternelle, les réalités du travail des enseignants et les limites liées à l’âge des élèves. Depuis de nombreuses années, les programmes français de maternelle sont découpés en domaines d’activité ou d’apprentissage (découvrir le monde, explorer le monde, etc.) aux contours beaucoup plus larges que les disciplines et difficiles à séparer des autres domaines, notamment celui consacré au langage qui organise une part importante du travail en classe. Même si certains découpages internes des programmes préfigurent clairement les découpages disciplinaires des niveaux scolaires plus élevés, peut-on parler d’un enseignement des sciences et de la technologie à l’école maternelle ? Faut-il plutôt considérer que les visées scientifiques et technologiques sont des visées possibles parmi d’autres dans certaines parties du curriculum de l’école maternelle ? Quelles sont alors les références possibles pour penser les enseignements et les apprentissages à visée scientifique ou technologique à ce niveau de la scolarité ? Selon quels critères de scientificité et de technicité ? Comment concilier les exigences épistémologiques des sciences et technologies et les contraintes spécifiques de ce segment scolaire ? Quel curriculum peut-on envisager ? Quelles continuités et ruptures avec les sciences et technologies dans la poursuite de la scolarité ? Quelle progressivité selon l’âge des élèves entre 2 et 6 ans ? Comment prendre en compte les relations possibles entre visées scientifiques et technologiques et d’autres visées (positionnement dans le temps et l’espace, enjeux de socialisation, de développement, etc.) ? Quels éléments de professionnalité faut-il envisager chez les enseignant(e)s de maternelle pour prendre en charge ces enjeux ? Quelles articulations entre didactique des sciences et de la technologie et d’autres didactiques ou d’autres disciplines sont-elles nécessaires pour conduire des recherches sur ce niveau scolaire ? Les réponses aux questions précédentes sont de nature à baliser le curriculum scientifique et technologique pour l’école maternelle et à identifier les conditions de sa mise en œuvre tant du côté des élèves que de celui des enseignants et de leur formation, même si cela constitue encore un défi pour les didacticiens des sciences et de la technologie. Plus largement, ces recherches peuvent contribuer à repenser les enjeux de l’école maternelle dans un contexte national et international qui met en avant l’importance de cette école et plus généralement des dispositifs institutionnels d’éducation des jeunes enfants (assises nationales de la maternelle en mars 2018 en France, programmes internationaux de développement de l’éducation préscolaire). Sur un autre plan, les recherches sur ce niveau peuvent amener à repenser ce que peut être une éducation scientifique et technologique à d’autres niveaux de la scolarité. Ce dossier de la revue RDST sur les sciences et technologies à l’école pour des élèves de 2 à 6 ans vise à rendre compte de la diversité des recherches actuelles dans ce champ. Les contributions attendues peuvent être de différentes natures : état de l’art, études empiriques, approches théoriques ; elles peuvent concerner des contenus scientifiques particuliers ou des questions plus générales, s’intéresser aux élèves, aux enseignants, aux programmes ou à l’institution scolaire en France ou à l’étranger, actuellement ou pour d’autres époques.

  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals