Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1Note de lectureORTOLI Sven (éd.) et al. Tintin a...

Note de lecture

ORTOLI Sven (éd.) et al. Tintin au pays des savants

Paris, Éd. Moulinsart-Science & Vie, 2003, 164 p.
Yves Laberge
p. 341
Référence(s) :

ORTOLI Sven (éd.) et al. Tintin au pays des savants. Paris, Éd. Moulinsart-Science & Vie, 2003, 164 p.

Texte intégral

1Initialement publié dans un numéro spécial du magazine Science & vie, l’album Tintin au pays des savants n’est pas « une nouvelle aventure de Tintin », comme on pourrait l’espérer, mais bien une réflexion pédagogique très intelligente et vivante sur la place de la science dans plusieurs aventures du célèbre reporter éternellement jeune, et dont on a récemment célébré les 80 ans. Cet ouvrage collectif des éditions Moulinsart est si riche et inspirant que l’on s’étonne qu’il n’ait pas été plus largement commenté et signalé dans d’autres revues pédagogiques ou de vulgarisation scientifique.

2La filiation entre l’imaginaire d’Hergé et les multiples exemples, démonstrations, anticipations autour des savoirs scientifiques, semblerait à première vue évidente, mais ce livre substantiel est pourtant le tout premier ouvrage à explorer, dans des dimensions multidisciplinaires, des intersections aussi fertiles dans l’univers de la BD. En ce sens, l’ouvrage Tintin au pays des savants pourrait utilement servir de complément en classe, particulièrement au niveau primaire, afin de comprendre comment un écrivain, un créateur, un illustrateur comme Hergé avait pu « imaginer » et dessiner avec autant de vraisemblance (mais on l’ignorait en 1953) le récit de ce que serait un jour une exploration dans l’espace (Objectif Lune ; On a marché sur la Lune).

3Plusieurs autres phénomènes scientifiques ou techniques y sont également présentés. Certains thèmes abordent les aspects les plus spectaculaires de l’univers de Tintin, comme l’hypnose (dans Les 7 boules de cristal) et la télépathie (dans Vol 714 pour Sydney, p. 130). L’étude du personnage du savant dans l’univers d’Hergé reçoit également une attention particulière : on examine un portrait du célèbre Professeur Tryphon Tournesol et son modèle probable, le physicien suisse Auguste Piccard (p. 21), mais aussi d’autres savants distraits qui apparaissent surtout dans les premiers albums de Tintin, des membres de l’expédition scientifique dans L’Étoile mystérieuse aux archéologues spécialistes des momies et des Incas et qui deviendront les victimes des 7 Boules de cristal.

4Un article présente « Tintin écologiste », en comparant deux versions (française et suédoise) de Tintin au Congo, dans laquelle une case a été transformée pour la traduction suédoise : au lieu de faire exploser un rhinocéros comme l’avait initialement imaginé le jeune Hergé, l’animal s’enfuit sans être soumis au supplice dans la version disponible uniquement en suédois (p. 107).

5La dernière section (« Tintin dans l’éprouvette ») propose de petites expériences tirées des aventures de Tintin : par exemple un hypothétique avion qui volerait à reculons dans Tintin au pays des Soviets ; la poutre utilisée comme bélier par Tintin pour s’évader dans Le Secret de la Licorne ; les effets de miroirs concaves et convexes qui déforment le capitaine Haddock dans Le Trésor de Rackham le Rouge (p. 139). Chaque exemple donne lieu à une démonstration avec des explications techniques. Dans une autre expérience, on questionne même l’ordre possiblement inversé des couleurs de l’arc-en-ciel que dessine Hergé dans Les 7 Boules de cristal (p. 149). Les illustrations, tirées des albums d’Hergé ou décrivant des inventions et personnages réels, sont d’une parfaite adéquation et sont souvent agrandies en comparaison de leur emplacement d’origine. Une seule erreur (éditoriale, et non scientifique) subsiste : il manque la fin de l’excellent texte du lexicographe Alain Rey sur les « langues inventées » par Hergé : langues bordure et syldave, dialecte des indigènes Arumbayas dans L’Oreille cassée (p. 105). L’ouvrage est impeccable et ravira les lecteurs de tous âges, qui pourront tester leurs souvenirs des albums de Tintin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Laberge, « ORTOLI Sven (éd.) et al. Tintin au pays des savants »RDST, 1 | 2010, 341.

Référence électronique

Yves Laberge, « ORTOLI Sven (éd.) et al. Tintin au pays des savants »RDST [En ligne], 1 | 2010, mis en ligne le 15 septembre 2010, consulté le 29 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rdst/262 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rdst.262

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’École normale supérieure de Lyon

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search