Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2Notes de lectureAbdelkrim Hasni & Joël Lebeaume (...

Notes de lecture

Abdelkrim Hasni & Joël Lebeaume (dir.). Enjeux contemporains de l’éducation scientifique et technologique

Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2010
Jean-Marie Boilevin
p. 275-276
Référence(s) :

Abdelkrim Hasni & Joël Lebeaume (dir.). Enjeux contemporains de l’éducation scientifique et technologique. Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2010

Texte intégral

1Depuis quelques années ont lieu des changements importants dans les enseignements scolaires de plusieurs pays occidentaux. Certaines de ces reconfigurations portent sur les finalités et les enjeux de l’éducation scientifique et technologique, sur les contenus et les fondements pédagogiques. Elles s’appuient sur des thèmes tels que l’approche par compétences, le socle commun, l’enseignement intégré ou encore une approche citoyenne ou sociétale des sciences et de la technologie. Ces changements entraînent de nouveaux défis pour l’enseignement scolaire et la formation des enseignants et la didactique est alors questionnée en tant que champ de formation ou champ de recherche.

2Ces dernières questions sont au cœur du livre dirigé par A. Hasni et J. Lebeaume. Prenant appui principalement sur les contextes français et québécois, cet ouvrage, issu d’un symposium organisé par le CREAS et l’UMR ADEF aux 10es rencontres du réseau REF à Sherbrooke en 2007, s’organise autour de sept chapitres principaux.

3Les deux premiers textes proposent une revue critique des changements curriculaires et pédagogiques actuels. Giordan aborde les innovations retenues par les systèmes éducatifs (organisations curriculaires, approches pédagogiques) pour lutter contre certains dysfonctionnements de l’enseignement scientifique dans le monde francophone. Il souligne leurs limites et présente ses propres idées sur l’enjeu actuel de l’éducation scientifique. De son côté, Lebeaume, à partir d’une analyse historique de l’éducation technologique en France, discute de l’implication des refondations curriculaires actuelles sur les pratiques et les recherches en didactique des sciences et des techniques. Cette analyse l’amène à identifier certains problèmes liés à l’élaboration du curriculum actuel et à envisager trois défis pour la didactique : le renouvellement des contenus et l’actualisation des sujets d’étude ; la réorientation et l’extension des recherches ; la détermination du rôle des expertises didactiques dans les décisions politiques.

4Les cinq chapitres suivants abordent deux questions importantes dans les réformes curriculaires : d’une part, la prise en compte de problématiques sociales dans l’enseignement scientifique et technologique, et d’autre part, l’interdisciplinarité. Dans le chapitre III, Simonneaux propose une synthèse des cadres théoriques permettant d’étudier la problématique des questions scientifiques socialement vives et discute des implications de leur prise en compte dans les enjeux de l’enseignement des sciences. Elle insiste sur la nécessité d’une formation spécifique des enseignants à cet aspect de l’éducation scientifique. Elle présente des résultats de recherche montrant les difficultés rencontrées par des enseignants pour mettre en œuvre un nouveau curriculum introduisant les QSSV dans l’enseignement agricole français. Elle montre enfin les défis à relever par la formation continue pour introduire l’analyse socio-épistémologique des QSSV dans les pratiques enseignantes.

5Le texte de Lange et Martinand questionne, quant à lui, les liens entre l’enseignement scientifique et la problématique du développement durable. Après avoir précisé les repères politiques, épistémologiques et institutionnels soutenant la prise en considération des questions environnementales dans l’enseignement des sciences et des technologies, ils soulignent les insuffisances et les contradictions dans ces discours. L’adoption d’un point de vue curriculaire, qui ne préjuge ni des contenus, ni des formes scolaires, leur permet d’envisager la construction d’un plan d’éducation pour aborder la question des missions éducatives de l’EDD. Ils identifient alors quatre balises pour un curriculum de l’EDD que des recherches d’appui à l’EDD devront mettre à l’épreuve.

6La question de l’Éducation relative à l’environnement et au développement durable (EREDD) est abordée de manière différente par Boutet et Samson dans le texte suivant. S’appuyant sur le concept de citoyenneté environnementale dans le contexte québécois, ces auteurs proposent une démarche de formation qui se veut à la fois citoyenne et scientifique. Ils discutent ainsi des questions de la diversité des savoirs constitutifs de programmes d’EREDD et de l’interaction entre la construction des savoirs et l’engagement citoyen. Les conséquences de ces prises de position sur la formation des enseignants sont abordées en conclusion.

7Les deux derniers textes abordent la question de l’interdisciplinarité à travers deux recherches empiriques. Hasni étudie cette question dans le cadre du nouveau curriculum québécois qui introduit notamment les « domaines généraux de formation » en s’appuyant sur l’analyse des programmes, des manuels scolaires et d’enquêtes auprès des enseignants. En conclusion, il revient sur la relation entre savoirs et nouvelles composantes curriculaires et il pointe des dérives possibles. De son côté, Degret étudie les propos d’enseignants concernant des rapprochements disciplinaires dans le contexte d’une expérimentation française d’un enseignement intégré de science et de technologie. Il discute en particulier les contraintes et les conditions, voire les obstacles et les appuis possibles pour mettre en œuvre un tel enseignement.

8Cet ouvrage témoigne des reconfigurations contemporaines à l’œuvre en éducation scientifique et technologique dans la scolarité. Les thématiques abordées, notamment l’interdisciplinarité, questionnent autant les curricula dans leurs relations aux pratiques d’enseignement que les impacts sur les objets et les questions de recherche en didactique. Ces points sont discutés dans le dernier chapitre par Martinand qui propose de nouvelles orientations pour la recherche en didactique des sciences et des technologies, ce qui devrait permettre d’alimenter le débat au sein de la communauté des didacticiens francophones.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Boilevin, « Abdelkrim Hasni & Joël Lebeaume (dir.). Enjeux contemporains de l’éducation scientifique et technologique », RDST, 2 | 2010, 275-276.

Référence électronique

Jean-Marie Boilevin, « Abdelkrim Hasni & Joël Lebeaume (dir.). Enjeux contemporains de l’éducation scientifique et technologique », RDST [En ligne], 2 | 2010, mis en ligne le 15 mars 2011, consulté le 01 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/rdst/346

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’École normale supérieure de Lyon

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search