Navigation – Plan du site

AccueilNuméros118-119Actualité économiqueHans-Werner Sinn : élu « Professe...

Actualité économique

Hans-Werner Sinn : élu « Professeur de l’année »

Isabelle Bourgeois
p. 41-43

Entrées d’index

Mots-clés :

Hans-Werner Sinn
Haut de page

Texte intégral

1Le 8 décembre, à quelques jours de son départ à la retraite, l’économiste Hans-Werner Sinn, Président de l’Institut ifo (Munich) depuis 1999, a été élu « Professeur des universités de l’année » par la fédération Deutscher Hochschulverband (DHV). Ce prix, doté de 10 000 €, lui sera solennellement remis le 4 avril 2016 à Berlin à l’occasion du « Gala de la science allemande » (Gala der deutschen Wissenschaft)academics, la plateforme en ligne pour la recherche de l’hebdomadaire Die Zeit et de la revue Forschung & Lehre, décernera par ailleurs le prix « Jeune chercheur » à la Prof. Jessica Burgner-Kahrs, spécialiste en robotique médicale à l’Université Leibniz de Hanovre.

2Né en 1948, H.-W. Sinn est professeur en sciences économiques et sciences de la finance à l’Université Ludwig-Maximilians de Munich (LMU). Il est également Directeur du Center for Economic Studies (CES) et CEO de la CESifoGmbH qui composent, avec l’Institut ifo, le consortium de recherche économique CESifo-Gruppe. Celui-ci avait été créé en 1999 par H.-W. Sinn dans l’objectif de faire de ce réseau munichois un pôle d’excellence en matière de recherche économique et une plate-forme mondialement réputée de débats sur les politiques économiques en Europe.

A la tête d’un vaste réseau de recherche et d’expertise

3Créé en 1949 à Munich sous forme d’association à but non lucratif (eingetragener Verein – e.V., l’équivalent de l’association loi de 1901 en droit français), l’Institut ifo a une double mission d’information spécialisée et de recherche. Depuis 2002, il est placé auprès de l’Université LMU de Munich sur la base d’une convention de coopération. Le Center for Economic Studies (CES) est lui aussi un institut de recherche indépendant, créé auprès de cette université par H.-W. Sinn en 1991 avec pour mission de promouvoir les échanges internationaux de chercheurs. Quant à la société Münchener Gesellschaft zur Förderung der Wirtschaftswissenschaft – CESifo GmbH, elle a été créée en 1999 sous forme de filiale conjointe de l’Université LMU et de l’Institut ifo avec pour mission de développer et de promouvoir leurs réseaux internationaux de recherche en sciences économiques. Elle soutient le CESifo Research Network, un réseau international indépendant fondé également par H.-W. Sinn, et qui compte aujourd’hui plus de 1 000 fellows et affiliates dans le monde.

Un « généraliste » très écouté

4H.-W. Sinn, qui a la réputation d’un « généraliste », est membre de nombreuses instances, dont le Conseil scientifique du ministère fédéral de l’Economie ou l’Académie européenne des Sciences et des Arts. Il jouit non seulement d’une haute réputation internationale, mais est également très écouté en Allemagne, où il intervient fréquemment dans le débat public et est connu pour ses prises de position souvent à contre-courant et très médiatiques. Auteur prolixe, il a publié dernièrement plusieurs ouvrages qui ont défrayé la chronique, ainsi entre autres une réflexion sur l’eurosystème et la gestion de la crise au sein de la zone Euro (The Euro Trap, 2014), une analyse de l’hypertrophie de l’Etat social allemand (Can Germany be saved ?, 2009), ou encore de son « économie de bazar » (The Pathological Export Boom and the Bazaar Effect : How to Solve the German Puzzle, 2006).

Un économiste au service de la société

5C’est ce double positionnement, à la fois dans le débat académique et la praxis de l’analyse des politiques comme du conseil politique, qui a déterminé la fédération DHV à lui décerner cette distinction de « professeur des universités de l’année ». C’est en ces termes que son président, le Prof. Bernhard Kempen, justifie cette distinction : « Notre collègue Sinn est un scientifique mû exclusivement par la rationalité de l’approche, et qui est totalement étranger à tout opportunisme politique. Economiste le plus cité d’Allemagne, il figure parmi les leaders d’opinion dans le débat politique. Il ne publie pas seulement pour ses pairs, mais ses écrits s’adressent aussi avec succès au grand public, et sa contribution est très appréciée de tous les médias ». Et il poursuit : « Notre collègue Sinn représente l’expertise scientifique impartiale. Ses prises de position affirmées, son libre esprit, ses thèses et ses mises en garde indépendantes, hors du mainstream politique, contribuent au débat et l’enrichissent ». Autrement dit, c’est cette « œuvre exemplaire d’un professeur des universités qui joue son rôle politique » dans la cité qui se trouve ainsi honorée. Dans ses remerciements, H.-W. Sinn se fait fort de rappeller que « les sciences économiques devraient être au service de la société ; or elles ne le peuvent que si les économistes participent aux débats publics ». Et n’hésitent pas à relever publiquement les erreurs commises par les responsables politiques, comme il n’a cessé de le faire. Il en a donné le 14 décembre une brillante démonstration dans la conférence d’adieu qu’il a tenue à la LMU, intitulée « Regard rétrospectif sur un demi-siècle » (« Rückblick auf ein halbes Jahrhundert »), et dont la vidéo est consultable sur le site du CESifo Group (http://mediathek.cesifo-group.de/​player/​macros/​_v_f_750_de_640_360/​_s_live/​_x_s-764870657_w-2419097606/​live).

Liberté de la science

6La fédération DHV qui l’honore est la représentation professionnelle des enseignants- chercheurs en tant que profession (et non pas en tant que salariés, à la différence du syndicat GEW). Recréée à Bonn en 1950 sur le modèle de la Fédération des universités allemandes dissoute en 1936, elle prend position pour une science libre, impartiale et indépendante de toute pression politique, comme un des éléments constitutifs de l’Etat de droit libéral et démocratique qu’est la République fédérale. En effet, la Loi fondamentale garantit la liberté de la recherche et de l’enseignement au même titre que la liberté d’expression et d’information (art. 5) ; encore faut-il se saisir de ce droit fondamental. Comme toute fédération professionnelle, la DHV défend d’une part les intérêts de la profession vis-à-vis de l’Etat ou de la société et, d’autre part, contribue à la définition des politiques en matière de formation et de recherche grâce à sa participation active aux processus de prise de décision collectifs (voir REA 116-117). Et elle accorde une attention particulière à la formation de la relève.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bourgeois, « Hans-Werner Sinn : élu « Professeur de l’année » », Regards sur l'économie allemande, 118-119 | 2015, 41-43.

Référence électronique

Isabelle Bourgeois, « Hans-Werner Sinn : élu « Professeur de l’année » », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 118-119 | décembre 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 17 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rea/4904 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rea.4904

Haut de page

Auteur

Isabelle Bourgeois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search