Navigation – Plan du site

La formation des artistes, un « modèle » pour la formation des enseignants ?

Ou l’expérience du désapprendre chez les danseurs contemporains
Professional training among artists: a “model” for teacher training? Or, the experience of unlearning among contemporary dancers
Marie-Pierre Chopin et Lise Saladain
p. 41-54

Résumés

Loin de confondre les deux pratiques que sont enseigner et danser, cet article propose de problématiser l’idée de formation professionnelle au croisement de deux institutions : chorégraphique et pédagogique. Sur la base de deux recherches menées sur les transmetteurs de la danse et sur les danseurs professionnels, l’article montre comment la formation du danseur contemporain, dès lors qu’on la considère à une échelle suffisamment large, consiste en l’exercice continu du désapprendre et conduit les artistes à une forme d’acuité épistémique permettant la remise en question des savoirs impliqués dans leur pratique. C’est de cette acuité, de ses rapports avec la pédagogie et des ressorts qui en permettraient la genèse dans le monde enseignant que traite cet article.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Formation du danseur contemporain : la place du désapprendre
1.1. Ce que le métier fait au corps exercé en danse
1.1.1. Matériau
1.1.2. Le corps disponible de la danse
1.2. L’effet des situations de création
2. Le corps comme obstacle : une heuristique pour la pédagogie
3. Discussion : si modèle, quel modèle ?

Aperçu du début du texte

Introduction

« En simplifiant, les enseignants se situent sur un “territoire de raison”, ils sont d’emblée davantage mobilisés par la réflexion méthodologique et la préparation concrète et précise du contenu du travail pédagogique ; de leur côté, les artistes et chorégraphes se situent sur un “territoire des rêves construits”, ils partent d’états de corps directement reliés à leur vision du monde » Germain-Thomas, Que fait la danse à l’école ? Enquête au cœur d’une utopie possible, 2016, p. 54.

La mise en perspective des professionnalités des artistes et des enseignants est fréquemment issue de l’analyse de dispositifs les mettant en coprésence ou plus généralement dédiés à la diffusion des pratiques artistiques en milieu scolaire (projets de danse à l’école, enseignement de la danse via les curricula d’EPS, etc.). Si ces situations conduisent à questionner les modalités de formation des enseignants (Amade-Escot et Arnaud-Bestieu, 2010), c’est une perspective différente qui sera adopt...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Pierre Chopin et Lise Saladain, « La formation des artistes, un « modèle » pour la formation des enseignants ? », Recherche et formation, 86 | 2017, 41-54.

Référence électronique

Marie-Pierre Chopin et Lise Saladain, « La formation des artistes, un « modèle » pour la formation des enseignants ? », Recherche et formation [En ligne], 86 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rechercheformation/2969 ; DOI : 10.4000/rechercheformation.2969

Haut de page

Auteurs

Marie-Pierre Chopin

Université de Bordeaux, laboratoire Culture et diffusion des savoirs (CeDS, EA 7440)

Lise Saladain

Université de Bordeaux, laboratoire Culture et diffusion des savoirs (CeDS, EA 7440)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page